Voyage pop

8 décembre 2017

Composé entre Sidney et Sarajevo dans un style pop lo-fi, l'album d'Hector Gachan nous plonge dans des ambiances à la Mac DeMarco ou Connan Mockasin. Meilleur morceau : Really Something. // Starcrawler c'est du rock garage porté par une chanteuse reptilienne! Leur bio se résume à cette charmante sentence: We will kill you. // Révolutions Per Seconds de Lunice est suffisamment violent pour tout défoncer. Vous voilà prévenu. La suite est à écouter sur Spotify et ci-dessous.

Lire la suite

La plume irradiée de Thomas Flahaut

8 décembre 2017

Il vient de publier son premier roman : « Ostwald », une fiction sur l’errance de deux frangins en Alsace, après l’incendie de la centrale nucléaire de Fessenheim. Dans Engrenage, ce jeune auteur de 26 ans sorti de l'Institut littéraire suisse de Bienne est venu nous parler de son métier et des problématiques liées au statut d'écrivain. Avec Thomas, on a également parlé d'écriture collective, de liberté solidaire, d'Iggy Pop et de patates au vinaigre.

«Ecrire à une époque où la société nous demande d'avoir un travail barbant – et en plus d'être très content et de remercier le monde d'avoir ce travail super barbant – c'est déjà un geste assez politique»

Marina Abramovic tape contre les murs

8 décembre 2017

La légende serbe du body art et de l'art performance, Marina Abramovic, a partagé douze ans de sa vie avec son ancien compagnon : Ulay.

Vie privée et performances, ils ont mis en scène leur couple lors de multiples performances qui testent leurs limites physiques et psychiques. « Expanding in Space » reste l'une des plus violentes et des plus marquantes en raison de la métaphore du couple qu'elle propose.

«Dans un couple, ce qu’on gagne en espace et en autonomie en repoussant les murs, on peut le faire seulement en augmentant la distance entre nous.»

Le mythe Star Wars décortiqué dans une exposition

7 décembre 2017

«Je suis ton père», la nouvelle exposition de La Maison d'Ailleurs à Yverdon-les-Bains s'attaque à l'univers de Star Wars dès le samedi 9 décembre.

13 artistes contemporains, suisses et internationaux, revisitent l'univers de George Lucas et questionnent notre société.

C'est ce que nous explique Marc Atallah, directeur de La Maison d'Ailleurs.

L'exposition s'intéresse aux mythes modernes en passant par la célèbre saga. Alors en quoi Star Wars est-il un mythe?

Toutes les informations sur l'exposition ici.

Lire la suite

Le Bonhomme de neige

5 décembre 2017

Puisque c'est bientôt la fin de l'année et que l'hiver s'installe gentiment mais surement dans nos contrées, Ciné-Man, notre super-héros du cinéma sur GRRIF, vous propose cette semaine, une histoire bien de saison !

Rien à voir cependant avec le Père Noël, des lutins magiques ou un renne volant au nez rouge ; on s'intéresse ici plutôt au parcours d'un tueur en série qui ne sévit que lorsque la neige se met à tomber…

«Je ne sais pas ce qui s'est passé, Thomas Alfredson devait être bourré» Ciné-Man

Le Bonhomme de Neige (The Snowman dans son titre original) de Thomas Alfredson, avec Michael Fassbender, c'est pas spécialement à voir à tout prix, mais si malgré tout vous aimez la neige recouverte de sang et les beaux cadrages, c'est en ce moment au cinéma !

Punk is Eurovision

5 décembre 2017

C'est officiel! John Lydon, alias Johnny Rotten des légendaires Sex Pistols, veut représenter l'Irlande au concours Eurovision l'année prochaine.

Il devrait y jouer avec son groupe actuel, Public Image Limited.

Un morceau « country punk »

John Lydon a composé une chanson spéciale pour se hisser en finale de l’Eurovision. Tout ce qu’on en sait, c’est qu’elle s’intitule « Pleased to Meet You », elle a été écrite avec un certain Niall Mooney et elle tape dans le genre « country punk ».

Ce n'est pas la première fois qu’il se lance dans des opérations qui font frémir d’horreur des punks. Pour financer certains disques, il a déjà tourné une publicité pour du beurre et a fait un petit passage dans une téléréalité.

Lire la suite

Vaya, rock amérindien sans flûte de Pan

4 décembre 2017

Vaya c'est la légende de la Louve Blanche chez les amérindiens. Mais Vaya c'est aussi un groupe de rock lausannois et le titre d'un de leurs morceaux, ainsi que le pseudonyme de leur chanteuse qui s'appelle Victoria mais qu'on appelle Vaya parce que c'est son totem.

 

On a passé un coup de fil à Vaya pour faire plus ample connaissance avec tout ce monde.

Lire la suite

La Caverne de Neil Young est ouverte

4 décembre 2017

Vendredi, alors que les frimas de l'hiver vous faisaient marmonner de souffrance, papy Neil Young nous réchauffait en ouvrant ses archives personnelles.

 

De son premier single «The Sultan» sorti en 1963 jusqu'à son dernier «The Visitor» paru il y a quelques jours à peine, tous ses disques sont là, livrés à un streaming acharné en haute-définition. Même les plus vieilles croutes ont été remasterisées et maquillées pour affronter le pillage des fans.

Alors ça vous fait des fichiers en excellente définition mais ils pèsent le double d'un fichier MP3 classique.

 

En plus de sa discographie complète, le vénérable rockeur de 72 ans a ajouté des tonnes de morceaux inédits, des paroles sur des bouts de papier déchirés, des vidéos et des références bibliographiques qui ajoutent encore au chaos de ce site.

«Vivant » dira plutôt Neil Young dans sa lettre ouverte en présentation de la plateforme:

«Ces archives sont conçues pour être un document vivant, en constante évolution et incluant tout nouvel enregistrement et film au moment où il est fait. Le site n'est pas encore complet, car nous ajoutons encore beaucoup de détail aux plus vieux enregistrements.»

 

Ces inédits seront donc disponibles avec les autres sur le site www.neilyoungarchives.com, véritable mausolée vers lequel les rockeurs du futur se rendront certainement en pèlerinage encore longtemps.

L’Art de la musique

1 décembre 2017

Lorsqu'elle ne chante pas au sein du groupe Saskwatch, Nkechi Anele lit l'Art de la guerre de Sun Tzu. On n'y connaît pas grand-chose en stratégies militaires, en revanche en matière de musique, on vous confirme qu'écouter Then There's You est une bonne tactique. // Après un album très foutraque, Deerhoof revient avec tous ses copains (bcp, bcp de featurings sur leur dernier album) et un titre en italien : Con Sordino. // Gorillaz continue de remixer et triturer les morceaux de son dernier album. La dernière expérimentation en date est une nouvelle version d'Andromeda. L'intégralité de la playlist est à écouter sur Spotify et ci-dessous.

Lire la suite

Le hurleur de lumière

1 décembre 2017

Le valaisan David Glassey est tombé dans la lumière il y a presque 20 ans. Ses armes, il les a aiguisées auprès de Samael ou dans sa salle de concerts de l'époque, le Veaudoux à Monthey.

Engagé par Sophie Hunger et le Montreux Jazz , cet ingé light a vu passer des dizaines d'artistes mythiques sous ses projecteurs: Obituary, Carcass, Cathedral, Bootsy Collins, Woven Hand, Opeth, Arch Enemy, Mariane Faithfull, etc.

David possède de multiples cordes à son arc : programmateur, administrateur et désormais manager d'Alice Torrent.

En 2015, il s'est même retrouvé tour manager d'une tournée de 6 semaines avec 35 métaleux à travers toute l'europe.

Mais si l'ancien chanteur d'Herod a choisi l'éclairage, c’est peut-être aussi parce qu'il est un peu paresseux.

«J’ai déterminé la suite de ma vie par un acte d’héroïsme fainéantisien »

Dans Engrenage, il nous explique comment fonctionne une console lumière, les raisons de son départ d'Herod, les joies des tournées internationales, son amour pour Alice Torrent et les contraintes de son(ses) métier(s).

«De moins en moins de monde croit que c’est juste une équipe de branleurs qui se mettent sur le toit tous les soirs (…) mais les gens comprennent pas que tu arrives dans une salle à 9h pour un concert à 22h»

Plus d'articles