Marc Woog

23 mars 2017

 

Post morrtem, c’est une émission qui vous met une oreille dans la tombe. Un invité s’installe dans le cercueil de GRRIF ; on ferme le couvercle ; on ouvre les micros ; et on parle de la vie.

 

Pour cette toute première édition, c’est Marc Woog qui a étrenné le cercueil spécialement conçu pour l’occasion. Le metteur en scène et prof de théâtre jurassien, âgé de 32 ans, partage sa vie entre Delémont et Paris.

« Mort de fatigue »

«Je suis mort de fatigue. Ce qui a pu me fatiguer, au bout d’un certain temps, c’est l’impression de se battre contre des moulins à vents», déclare Marc dans son trépas. Au-delà des considérations purement pratiques sur les causes du décès ou la cérémonie d’enterrement, ces confidences sur le linceul sont l’occasion d’évoquer les réussites et les échecs, les regrets, la postérité, les croyances aussi. Pour Marc, après la mort, il ne reste que le souvenir.

Le mec qui a échoué son navire

22 mars 2017

L’Histoire retient généralement les grands noms, comme Christophe Colomb, Napoléon ou Einstein.

Sur GRRIF, on vous ressort chaque semaine ceux que l’histoire a oubliés : des nuls, des médiocres, des losers.

 

C’est le cas d’Hugues Duroy de Chaumareys, un capitaine incompétent et lâche responsable de la plus grande catastrophe nautique de son époque.

La fin du monde se passera dans le calme

22 mars 2017

Les dernières heures de l’humanité ne signifient pas forcément le chaos. C’est le résultat étonnant d’une bande de chercheurs en informatique de l’université de Chicago.

 

Ils ont simulé la fin du monde sur un jeu vidéo, ArcheAge, avec 80’000 joueurs et ont récoltés des données sur leurs comportements. Dès l’annonce de l’apocalypse, les chercheurs ont noté une augmentation des « comportements antisociaux » (meurtre, pillage, orgies). Mais plus la date fatidique approchait, plus les joueurs ont cherché à nouer des interactions entre eux.

ArcheAge scène

A la fin, ils n’essayaient même plus de terminer le jeu, juste d’en profiter. Les gameurs sont devenus calmes, méditatifs et amicaux.

Bien sûr, cela reste une simulation virtuelle. Les chercheurs ont tout de même insisté sur le fait que leur recherche est aussi proche que possible d’un vrai scénario de fin du monde.

 

Reste à vérifier ces résultats dans la réalité. Mais on n’est pas pressé.

Perfos sous X : Hanatarash

21 mars 2017

 

Si vous aimez avoir des sensations fortes durant les concerts, vous allez adorer le groupe Hanatarash. Ils se sont faits connaître pour leurs performances sonores complètement imprévisibles et dangereuses pour leur public. Ce qui les a rendu célèbre, c’est l’utilisation de machines de chantier sur scène.

« Détruire une salle de concert avec un bulldozer, c’est une manière de faire de la musique. »

Le duo noise-bruitiste est né en 1984 au Japon. Issus de la scène punk noise industrielle, ils considéraient que n’importe quel matériau pouvait produire du son (bois, vitres, machines, etc.).

Les promoteurs faisaient carrément signer des décharges au public pour les risques d’accidents encourus durant les concerts du groupe. Finalement, plus aucune salle n’a voulu accueillir leurs gigs et Hanatarash se sont éteints.

 

Yamantaka Eye est également connu pour avoir fondé le groupe de japanoise Boredoms. Mitsuru Tabata est le guitariste de Zeni Geva.

Moonlight

21 mars 2017

On peut rafler l’oscar 2017 du meilleur film sans pour autant proposer quelque chose de très original et jamais vu auparavant… C’est la leçon cinéma que notre super-héros Ciné-Man nous enseigne aujourd’hui !

Lui qui aime décortiquer les films jusqu’à en tirer la substantifique moelle, il été servi avec Moonlight de Barry Jenkins qui regorge littéralement de références à toute la filmographie du cinéaste hongkongais Wong Kar-wai.

 

A découvrir en son et dans le détail, ci-dessous.

Moonlight official trailer

Quelques-unes des influences du cinéaste hongkongais Wong Kar-wai dans le film Moonlight

Les élections valaisannes sous la loupe des humoristes

20 mars 2017

Les humoristes Sandrine Viglino, Jean-Louis Droz et Thomas Wiesel ont suivi les élections cantonales en Valais. Et chacun a sa propre idée sur la question. Mais d’abord, petite piqûre de rappel.

Dimanche, les Valaisans s’offraient un Conseil d’Etat tout neuf (ou presque). Et une fois n’est pas coutume, il a soufflé un vent de changement du côté du Vieux-Pays. La grosse surprise, c’est évidemment l’UDC Oskar Freysinger qui termine 6e, une place synonyme de retraite politique forcée. Du moins, pour l’instant.

L’UDC assiégée offre son siège

Cette non-élection profite au PLR Frédéric Favre qui fait son entrée au gouvernement. Pratiquement intouchables, les 3 candidats PDC composent le trio de tête devant la socialiste Esther Waeber-Kalbermatten.

 

Les résultats sont tombés donc, et mettent un point final à une campagne souvent très agressive. Alors pour détendre un peu l’atmosphère, on a demandé à 3 humoristes de nous livrer leur regard sur ces élections cantonales. Le Valaisan Jean-Louis Droz, la Valaisanne Sandrine Viglino et le Vaudois Thomas Wiesel ont répondu à nos questions. La politique, parfois, c’est cocasse.

Wow, 5 ans !

20 mars 2017

Eh ouais, GRRIF poussait son premier potard il y a 5 ans, le 20 mars 2012. Pour «marquer le coup», comme on dit, la radio lance dès aujourd’hui ses nouveaux programmes.

Le matin, prends-toi une Paf pastèque avec GRRIF. Désormais, Paf pastèque n’est plus seulement une réplique culte de La Cité de la peur, c’est aussi une émission gorgée d’eau rose et de pépins à cracher. Actu, invités, sujets divers et variés, Paf pastèque te balance tout ce qu’elle a de catchy pour bien entamer tes journées.

Big Kahuna image d’illustration

Fais un saut au Big Kahuna en fin de journée. Le nouveau fast food de GRRIF ouvre ses portes dans une ambiance… costaude. Sièges en cuir bleu ciel, meilleurs burgers du comté à la carte et juke-box rock’n’roll, le Big Kahuna a tout ce qu’il faut pour se payer du bon temps sur GRRIF. On s’y retrouve dès 16h pour refaire le monde, parier sur l’actu et écouter de la bonne musique.

Cercueil Post morrtem

Parmi nos nouvelles émissions, on est très excités de vous en présenter une en particulier : Post morrtem ! Pour la faire courte, on reçoit un invité dans nos studios, on l’accueille avec un cercueil, on l’enferme dedans, et lui nous fait des confidences d’outre-tombe. La première de Post morrtem, c’est demain, à 18h.

 

Ça, c’est juste un extrait de notre nouveau catalogue d’émissions. On vous réserve encore de nouvelles chroniques, des voyages en bus, chez vous ou pas très loin, et on vous a bien sûr préparé un tout nouveau rendez-vous érotique dans Zérro gêne, ce soir, à 18h, où l’on retracera les pérégrinations d’un acteur porno.

On espère que notre nouveau programme saura vous satisfaire, et on vous souhaite de bons moments à l’écoute de GRRIF.

 

DéchiRRe ta routine et tout le tralala !

La Sélection GRRIF de la semaine

19 mars 2017

Nouveau site, nouvelle grille et… une playlist encore plus fournie.. Désormais chaque semaine, GRRIF vous propose une heure de musique en streaming. C’est sur Soundsgood et Spotify.

Nouveautés, raretés, classiques ou OVNI, tout ce qui est bon termine sa course ici, à vous ensuite de faire voyager la playlist ! Pensez à sauvegarder vos playlists chaque semaine, parce que ça va défiler.

« Snoop Dogg se fait Donald Trump »

Lire la suite

L’Arc de Noé

19 mars 2017

Sally De Kunst est responsable de l’Arc, une maison du % culturel Migros à Romainmôtier qui accueille toute sorte d’artistes en résidence. Sa particularité, c’est ce soin qu’elle met à accueillir ses petits protégés et à rendre leur séjour convivial.
Sally est venue nous voir dans les CLTRB pour nous expliquer ce qui se déroule derrière la porte de cette résidence. Elle nous a même avoué qu’unE fantôme (oui une) hantait les lieux…

Comment une belge flamande a réussi a créer les conditions idéales pour inspirer des artistes locaux et internationaux dans un petit village médiéval suisse ? L’interview de Sally De Kunst dans les Culturbitacées, c’est juste ici.

Prochain événement : Fête du printemps le 3 juin

Plus d'articles