En plongée dans l’au-delà avec Fanny Diercksen

20 novembre 2018

La musicienne, chanteuse, auteure, compositrice et interprète biennoise Fanny Diercksen, alias Phanee de Pool, nous a quitté à l'âge de 29 ans. Rassurez-vous, dans la réalité, l'artiste n'est morte que durant une heure, juste le temps d'un aller-retour de l'autre côté du voile, pour les besoins de notre émission Post mortem.

«La seule trace que j'aimerais laisser, c'est un organe vivant sur quelqu'un d'autre.» Fanny Diercksen

Lire la suite

Celui qui écoutait les villes

19 novembre 2018

Maman mexicaine, papa jurassien, Balam Ronan Simon Delgado a passé ses premières années en Suisse avant de partir vivre au Mexique à l'âge de 8 ans. Là-bas, il étudie la composition musicale et l’art sonore. L'année dernière, il rentre au pays et s’installe à Genève pour développer son travail de cartographie sonore de sa ville. Dans Engrenage, on lui a demandé d'où provient cet intérêt pour le son dans l'espace urbain et pour l'art dans la vie quotidienne en général.

Entre Querétaro et Genève, il nous explique les différents environnements sonores et les multiples manières dont les habitants écoutent leur ville. Balam nous raconte également pourquoi les milieux artistiques au Mexique sont beaucoup  plus engagés politiquement qu'en Europe.

«L'art sert à chercher cette frontière utopique qui te permet de sortir d'une certaine violence capitaliste.»

Les trois meilleurs films dans l’espace selon GRRIF

19 novembre 2018

À quelques jours du Super Son, GRRIF vous livre son top 3 des films qui se déroulent dans l'espace.

3. H2G2 et Le Cinquième Élément

À la troisième place ex æquo arrivent les grosses pantalonnades H2G2 : Le Guide du voyageur galactique de Garth Jennings et Le Cinquième Élément de Luc Besson. Pas de quoi être surpris, à GRRIF, on aime bien la rigolade. Que ce soit pour entendre la réponse à la grande question de l'univers (42) ou voir Chris Tucker en faire des caisses aux coté d'un Bruce Willis bougon et décoloré.

 

2. 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick (1968)

Fini de rire, à la deuxième place se hisse 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick. Sans doute le dernier grand film tourné entièrement en analogique, qui 50 ans après sa sortie fascine toujours autant.

 

1. Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979)

Enfin, tout en haut de notre (tip) top (nickel) : Alien, le huitième passager de Ridley Scott. Une horreur cosmique qui mérite largement cette première place. Quelques extraits sonores de ce film culte seront bien évidemment à écouter lors du Super Son de l'espace qui se déroule le 22 novembre sur GRRIF entre 6h et minuit.

Cinéman

  • 1. 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick (1968)
  • 2. Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979)
  • 3. High Life, de Claire Denis (2018)

Marie

  • 1. Le Cinquième Élément, de Luc Besson (1997)
  • 2. Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979)
  • 3. Moon de Duncan Jones (2010)

Stève

  • 1. H2G2 : Le Guide du voyageur galactique de Garth Jennings (2005)
  • 2. Interstellar de Christopher Nolan (2014)
  • 3. Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979)

Marie-Luce

  • 1. Le Voyage dans la Lune de Georges Méliès (1902)
  • 2. Le Cinquième Élément, de Luc Besson (1997)
  • 3. 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick (1968)

Régis

  • 1. Starship Troopers de Paul Verhoeven (1997)
  • 2. Interstellar de Christopher Nolan (2014)
  • 3. La Folle Histoire de l'espace de Mel Brooks (1987)

Céline

  • 1. La Femme sur la Lune de Fritz Lang (1929)
  • 2. Galaxy Express 999 de Rintaro (1979)
  • 3. 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick (1968)

Guillaume

  • 1. Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979)
  • 2. H2G2 : Le Guide du voyageur galactique de Garth Jennings (2005)
  • 3. Europa Report, de Sebastián Cordero (2013)

Fabrice

  • 1. 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick (1968)
  • 2. Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979)
  • 3. Interstella 5555, de Kazuhisa Takenouchi (2003)

 

Le morceau qui exorcise Alexis

19 novembre 2018

Répondre aux questions d'Une Vie en Morceaux c'est chercher dans les recoins de son esprit LA bonne musique, celle qui s'adapte parfaitement à LA bonne situation. Notre client cette semaine, c'est Alexis, 38 ans et sa bande originale voltige entre références aux musiques du terroir et aux sons qui font sortir les monstres.

Foxwarren, le groupe d’Andy Shauf, sort son premier album

16 novembre 2018

Foxwarren, le groupe d’Andy Shauf existe depuis maintenant dix ans, mais n’a jamais sorti un seul album. On se souvient du dernier disque solo du canadien qui excellait dans une musique folk aux sonorités boisées. La direction prise pour ce premier disque semble être plus moderne, mais aussi plus froide, plus dure. Le qualificatif krautrock vient immédiatement en tête à l’écoute d’Everything Apart, 3e plage de Foxwarren.

A écouter dans la playlist Spotify de la semaine avec entre autres : Jimi Hendrix, Jungle By Night, Nicola Cruz ou encore Smino.

Lire la suite

Le Peter Pan qui a rejoint les pirates

16 novembre 2018

Le directeur de l'Espace Libre Visarte à Bienne, Andrea Marioni, est optimiste, multitâche, pugnace et hyperactif. Dans Engrenage, il nous parle des particularités de son espace d'art, de la manière de concevoir son programme et de ce que ça implique de diriger un offspace en 2018.

Andrea explique que son job principal est de s'inventer des jobs. Artiste performer et créateur de la webradio Ripoff, il prend ses quartiers tous les lundis soirs au Pavillon-Bar à Lausanne pour diffuser ses Curious Sound Session. Lorsqu'on tente de comprendre l'univers et l'esthétique de son travail d'artiste performer, il répond :

«Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette. Le premier qui rira aura une tapette…»

DjSet 240 Josué (Remove)

15 novembre 2018

Josué a l'œil pétillant et la bienveillance insoupçonnée des amoureux de musique vigoureuse. C'est justement tout ce qu'on retrouve dans cette session en studio, faite de longues nappes infernales lancinantes, d'étincelles bondissantes et de petits chats.

Membre actif du SAS, de la tribu du Glaucal et de l'Axe du Mal, musicien en solitaire sur son projet Remove ou avec les copains d'Oruko, Hors Contexte, Horllogom, Canichnikov, … notre invité du soir passe cette fois les disques des autres.

  • Björk // It’s Oh so Quiet
  • Tom Waits // Century Polka
  • Harry Belafonte // Jump in the Line
  • Sunn O))) // It took the night to believe
  • ZA! // Subeme el monitor
  • Zeus ! // Lucy in the Sky with king diamond
  • Mutiny on the Bounty // Ice Ice Iceland
  • Michael Jackson //Don’t stop ‘til you get enough.
  • Mombu Oddateee // Light me up
  • Peter Gabriel // Sledgehammer
  • Emilie Zoé // Tiger Song
  • Rachmaninov // Premier mouvement du concerto pour piano No.3 en ré mineur
  • Godspeed You Black Emporor! // East Hastings

Le petit chaperon rouge, une gosse teubée qui rencontre un méchant clebs

15 novembre 2018

L'histoire d'une petite fille trop choupinette et d'un vieux dégueulasse qui ne pense qu'à la croquer : Madame Rochefort te raconte Le Petit chaperon rouge de Charles Perrault.

L’histoire se passe dans un vieux tier-quar pourri, où habite une reum avec sa gosse. L’enfant n’a pas de blaze, ou du moins personne ne s’en souvient, parce que tout le monde l’appelle le petit chaperon rouge. Wesh, si tu sais pas ce que c’est un chaperon bro, c’est genre un zonblou du Moyen-Age, on ne peut pas dire que ça pète le style.

« Le petit chap' tape la discute avec le loup »

Le petit chaperon rouge, on va l’appeler le petit chap’, c’est plus court, elle doit aller chez sa grand-mère, pour lui apporter de la bouffe. La vieille a la crève, elle ne sort pas du pieu depuis plusieurs jours, donc il faut aller s’occuper d’elle. Le petit chap' rouge se met en route, et elle passe par la forêt. Là, elle rencontre un loup. N’importe qui flipperait grave, mais le petit chap est quand même assez teubé, elle doit croire que c’est un vieux clebs, parce qu’elle commence à taper la discute avec lui. Elle lui raconte qu’elle va chez sa mémé, alors le loup dit qu’il aimerait bien y aller aussi. Le petit chap’ (nan mais trop teubé cette gosse !!!) elle est ok, et le loup dit qu’ils prendront tous les deux une autre route, pour voir qui sera le plus rapide à arriver chez la vieille.

« Le loup bouffe la mamie, tellement il avait la dalle »

Le loup,  il n’est pas débile : il a choisi un chemin court, et en plus il court sa race, tu peux pas test’. Il arrive en deux deux chez la mamie, qui le laisse entrer, elle est toute aussi teubée que sa petite fille celle-là… bref, le loup la bouffe direct, tellement il avait la dalle. Après avoir bien savouré la vieille, le loup se couche dans son pieu, et comme un vieux pervers, il attend le petit chap’ en rêvant déjà de sa petite chair tendre de gamine. Tout à coups, ça toque à la porte, le loup demande qui est là avec sa grosse voix de gros dur. Le petit chap' trouve que la voix de sa grand-mère est zarbi, mais vu que cette enfant est trop teubée, elle se dit que la vieille doit avoir un rhume ou quoi, et que sa voix est devenue méga grave. « C’est moi, le petit chap, je t’ai ramené à bouffer ! », qu’elle dit. Mon gars, elle ne croit pas si bien dire…

« Viens au pieu avec moi, mon petit »

Donc le petit chap entre dans la barraque, le loup se cache sous les couvertures, et dit « Viens au pieu avec moi, mon petit. » La gosse, toujours aussi teubée, se désape et va dans le lit. Là, elle voit le loup, mais il faut croire qu’elle est myope, astigmate et tutti quanti, parce qu’elle ne le reconnait pas ! Elle dit : « Punaise mémé, tu as quand même des grands bras, hein ! » Elle dit la même chose à propos des jambes, des oreilles, et des yeux du loup, mais ne capte toujours pas qu’il y a un problème. A la fin, la gosse dit « Punaise mémé, tu as des grandes dents, hein ! », et là le loup répond « C’est pour te bouffer !!! » Et il se jette sur la gamine et la croque tout cru. C’est ballo, pour le petit chap' et sa vieille, mais bon, elles n’avaient qu’à être moins débilos. Quant au loup, il s’est fait plaiz'. Pour lui, cette journée, c’était vraiment une orgie de bouffe magistrale.