DjSet 237 Chlaf et Yvan de Zorrock

18 octobre 2018

C’est tout un magasin qui vient à notre rencontre aujourd’hui : Chlaf et Yvan, deux membres actifs du Zorrock à la Chaux-de-Fonds.

Zorrock, haut-lieu de la musique qui se partage comme un bon verre de pinard ou comme une critique franche et honnête de vos goûts musicaux.

 

Nos deux compères en sont une parfaite incarnation. Chez eux tout se partage sans modération.

 

  • Jimi Hendricks // Purple Haze
  • The Melvins // Queen
  • Nick Cave // Staggel Lee
  • The Ramones // Havana Affair
  • The Beastie Boys // Sabotage
  • Nirvana // Floyd the Barber
  • Charles Mingus // Love is a dangerous necessity
  • Renaud // Les Charognards
  • Iggy and the Stooges // Johanna
  • Black Sabbath // Paranoid
  • Warhaus // I’m not Him
  • The Stooges // I wanna be your Dog

L’étranger, ou la vie de loose de Mersault

18 octobre 2018

Pour bien te faire bader et pour que tu comprennes que la vie, c’est nul, Madame Rochefort a choisi cette semaine un roman de l’absurde. Elle te raconte L’Etranger, d’Albert Camus :

La reum de Mersault a claqué, comme ça, sans prévenir. C'est sûr, c'était une vioque, mais bon, elle aurait encore pu profiter un peu de la life. A vrai dire,  Mersault, il n'en a rien à péter, il prend son petit bus puant et se rend dans la maison de vieux où vivait sa daronne, pour l'enterrement. Quand il arrive là-bas, il papote l'air de rien avec tous les vioques du coin, avec le concierge, ils partagent une clope, ça n'a pas l'air de lui foutre le seum, à Mersault, toute cette histoire. Pas une seule fois il chiale.

« Avec Marie, c'est comme dans le proverbe : meuf qui rit, à moitié dans ton pieu»

Le lendemain, il retourne chez lui, et va nager, toujours comme si de rien n'était. Il croise une de ses potes, Marie, il a bien envie de la pécho, alors il lui propose un petit cinoche le soir-même. Ils vont voir un film de Fernandel, ils se marrent bien, et du coup il arrive à la baiser à la fin de la soirée, parce que comme le dit le proverbe, meuf qui rit, à moitié dans ton pieu.

 

Au petit matin, Mersault capte son voisin Raymond, une vrai caille-ra ce type. En gros, c'est un mac, ouais, il gère des putes. Ce Raymond, il couche avec une meuf qui lui fait la misère, alors il a envie de se venger : il veut que Mersault écrive une lettre à sa place pour donner rendez-vous à la nana, et quand elle arrivera, il lui foutra la pâtée. Au final, la meuf débarque, Raymond lui met une branlée, les keufs arrivent, mais Mersault est fidèle à son poto Raymond, il dit que la meuf l'avait bien cherché.  Raymond, ça le soulage d'avoir du soutien, alors il invite Mersault et Marie pour une petite fiesta sur la playa.

Sauf que là, ils croisent les bros de la meuf que Raymond a tapée. Ils veulent buter Raymond, d'ailleurs ils se fightent, mais les bros finissent par se casser.  Un peu plus tard, Mersault se balade seul sur la plage, et il croise un des deux bros avec qui il s'est battu plus tôt. Et là, sans qu'on capte pourquoi, Mersault sort un flingue et bute le type.

« Mersault s'en tape complet d'avoir buté un mec »

Mersault il est dans le caca. Enfin, il est plutôt en taule et il attend d'être jugé. Comme pendant l'enterrement de sa reum, Mersault a l'air plutôt zen, il s'en tape complet d'avoir buté un mec on dirait. D'ailleurs il le dit lui-même, tu sais: il ne regrette pas, ça l'ennuie juste un peu, cette story.

 

Pendant son procès, on l'interroge plus sur sa manière d'être quand sa daronne est morte, on lui dit que c'est un enfoiré, un bâtard : en gros, s'il ne s'est pas occupé de sa reum pendant ses vieux jours et s'il n'a pas chialé à son enterrement, ça prouve qu'il n'a pas de cœur et qu'il trop capable de buter des gens ! Mersault se défend en disant qu'il était complètement à l'ouest ce jour-là, que c'est le soleil qui lui a donné mal au crâne, mais ça fait plus marrer le juge qu'autre chose. On le condamne à la peine de mort : le keum, il devra passer par la guillotine. Du coup, le pauvre Mersault attend de clamser. Un curé vient le voir, pour lui proposer de se confier à Dieu, mais Mersault pète un cable, il dit que la religion c'est de la connerie, que la life est absurde, que tout le monde finira bien par crever un jour. Mersault est tendu du slip, puis il s'endort et après ca va mieux. Il espère que le jour de son exécution, plein de gens viendront lui cracher leur haine à la gueule.

Le critique littéraire sans filtre et sans reproche

18 octobre 2018

Matthieu Corpataux est éditeur, professeur et chercheur à l'uni de Fribourg. Passionné de littérature, à l'âge de 19 ans il fonde « L'épître », une revue littéraire online et papier. N'importe quel auteur peut envoyer son texte, pourvu qu'il ne dépasse pas les 500 mots. À l'heure où la plupart des maisons d'éditions romandes refusent les écrits sans aucune justification, L'épître se distingue par une vision engagée du travail éditorial. La revue propose un commentaire critique de tous les textes reçus, qu'il soient publiés ou non.

«Les poètes romands sont tout simplement invisibles.»

Dans Engrenage, Matthieu nous dévoile notamment ses critères pour juger une écriture bonne ou mauvaise et les noms de quelques poètes romands les plus brillants à l'heure actuelle dans le paysage littéraire romand.

The Predator is back !

16 octobre 2018

C’est le retour inattendu d’un gros méchant du cinéma américain bien badass cette semaine : The Predator ! Et forcément, en tant que fan ultime du tout premier volet sorti en 1987, notre super-héros du 7ème art, Ciné-Man, ne pouvait pas passer à côté !

«On retrouve l'esprit des gros films d'action bien bourrins de la fin des années 80» Ciné-Man

Lire la suite

Pourquoi le coq est-il le symbole de la France ?

16 octobre 2018

Quand on parle d’emblème national, on comprend facilement pourquoi la Russie a par exemple choisi un ours, l’Allemagne un aigle et le Royaume-Uni un lion. Mais pourquoi les Français ont-ils choisi un coq ?  Voilà qui est déjà plus mystérieux non ? Heureusement, cette semaine, notre chronique historique Toi-même tu sais fait toute la lumière sur cette étrange histoire de basse-cour.

«Je suis fou du son et je me fous du son»

15 octobre 2018

La quarantaine fraîche et fringante, ça fait 17 ans que Thibault Walter, le co-directeur du LUFF (Lausanne Underground Film & Music Festival), travaille à la programmation musicale du festival.  Entre ses recherches en études culturelles du son, son travail sur les troubles de la perception de la musique, l'édition d'artistes sonores (Rip on/off), les cours de musique expérimentale et ses propres projets musicaux,  la vie de Thibault Walter s'organise autour du son. Si vous voulez savoir ce qu'est l'amusie, pourquoi un concert est conçu comme un dispositif totalitaire, ce qu'il ne faut pas manquer au LUFF cette année et pourquoi Jean-Jacques Goldman a changé sa vie, l'interview de Thibault Walter, c'est juste ici, dans Engrenage.

«Le silence est un argument publicitaire très puissant. Dès qu'on parle de silence, dès qu'on mobilise cette notion, c'est qu'on a envie de dire autre chose.»

« Un bon rythme pour des balancements de hanches »

15 octobre 2018

Partir à la découverte des préférences musicales de nos auditeurs, c'est la mission de la chronique Une Vie en Morceaux. 

Cette semaine, c'est Joëlle, 27 ans, qui nous a laissé mettre notre truffe dans sa playlist.

Ses souvenirs se collent à la musique qu'elle sélectionne, un peu comme s'ils ne faisaient plus qu'un; une véritable mémoire musicale.

Little Dragon et le folk suédois des 70’s

12 octobre 2018

Après une récente collaboration avec le groupe BADBADNOTGOOD, les suédois de Little Dragon annoncent un nouvel EP pour le 9 novembre. Un premier titre a déjà été dévoilé: Lover Chanting. A la base de ce nouveau morceau, un obscur track de funk-folk suédois (à écouter ici) redécouvert par Fred, le bassiste de Little Dragon. Pour ce qui est du morceau de Little Dragon, c'est à streamer sur Spotify, dans la playlist du dernier Sonar… avec 12 autres morceaux sélectionnés pour vous. Bonne écoute!

Lire la suite