Ne pas oublier de danser

16 février 2018

Bien connue des clubs berlinois, Peggy Gou risque de délaisser les platines un moment pour finaliser son premier album sur le label Ninja Tune. On patience avec son nouveau morceau: It Makes You Forget. // Le producteur écossais Makeness s'inspire librement des productions de Caribou et de Metro Area pour nous livrer Stepping Out of Sync, petite bombe dansante, et 3e extrait de son album à venir: Loud Patterns. // Véritable compilation de sons tropicaux, le dernier album de Monster Rally pourrait devenir la BO de votre prochain voyage exotique. On remue doucement sur Sunny Sloth. La suite de la playlist est à écouter sur Spotify et ci-dessous sur Soundsgood.

Lire la suite

Gaspar Narby : Disciple jurassien de James Blake

16 février 2018

Gaspar Narby vient de sortir un nouveau clip de musique électronique aérienne.
Il a profité de son congé universitaire pour venir nous en parler.

 

On évoque aussi avec lui son quotidien au Goldsmiths College où James Blake a fait ses débuts, ses accointances avec le producteur Londonien et ce qu'en pense son parrain, Franz Treichler, le chanteur des Young Gods.

« C'est d'ailleurs lui qui m'a aidé à trouver le matériel avec lequel j'ai commencé à faire de la musique électronique. »

Lire la suite

Danitsa, un talent inspiré

16 février 2018

Le premier album de Danitsa, Ego, a mis tout le monde d'accord. Elle a un peu d'Erykah Badu en elle. La chanteuse genevoise se plonge dans le hip-hop mais s'intéresse aussi à d'autres styles comme le reggae et la soul. De l'audace dans ses choix, ce qui l'a notamment propulsé dans la sélection des Swiss Music Awards dans la catégorie Best Act Romandie. Elle a remporté ce prix, et aujourd'hui elle répond à nos questions.

On lui a tout d'abord demandé comment elle a fait pour ne pas se perdre dans les styles musicaux qu'elle utilise.

Le monde du hip-hop n'a pas la réputation d'accueillir les femmes artistes dans les meilleures conditions. Un cliché, peut-être, mais qu'on a du mal à se retirer de l'esprit.

Danitsa, c'est une artiste qui semble être sur la rampe de lancement pour enfin exploser dans le milieu de la musique. Elle a pris un bon départ avec Ego, premier album sur lequel on trouve le très beau Bachata.

L’ingénieur diffuseur de bonheur

16 février 2018

L'ingé son valaisan Johann Vergères officie comme indépendant depuis dix ans dans son propre studio d’enregistrement, le Roystone. Dans l’ombre, il est l’oreille affûtée de Kadebostany ou de Samaël… il sillonne les scènes du monde entier pour triturer des consoles remplie de boutons. Concerts sur les plongeoirs d'une piscine ou dans un alpage au sommet d'une montagne, c'est également lui qui sonorise les projets improbables du PALP Festival.

Entre une croisière métal et des raclettes en Corée du Nord, Engrenage a passé une heure avec un magicien du soundcheck.

«Les ingés son sont des sortes d’agents secrets avec des oreilles à la place du flingue et de la psychologie à la place des gadgets.»

La chronique libre des furieux déglingués

755

DjSet 218 – Aleks’Session

15 février 2018

Le salon est sobre et accueillant. Sous une lumière tamisée, on entre dans l'intimité d'Aleks'Session, une amoureuse de musique qui, malgré ses deux pieds plantés dans le domaine, prétend n'être rien d'autre qu'une… amoureuse de musique.
 
Une pita monténégrine avalée et un thé à la fleur d'orange en guise de digestif, on s'assoit sur le canapé en-face du cadre rétroéclairé d'un ordinateur.
Tant pis pour les vinyles posés au coin du fauteuil, sobriété rime parfois avec oisiveté.

  • dEUS // Everybody's weird
  • PJ Harvey // The Slow Drug
  • Kevin Morby // Harlem River
  • Christian Löffler // Vind
  • King Krule // Biscuit Town
  • Summers Sons // 079
  • Awthentik // One Day
  • Sopico // Nevermind
  • Archibald Slim // Shut Up
  • Tommy Genesis // Empty
  • Suuns // Music Won't Save you

Ci-gît Philippe Battaglia

13 février 2018

Cette semaine, la grande faucheuse fait l'impasse sur ses vacances de ski et reprend du service sur GRRIF.
Post mortem, l'émission qui met ses invités en boîte, est de retour avec cette semaine, dans le rôle du cher disparu, le valaisan Philippe Battaglia ; homme de média de 37 ans aux multiples facettes, chroniqueur presse et radio, auteur, vidéaste, bédéiste, cinéphile et Président du Kremlin à Monthey.

«J'ai quitté ce monde comme j'y suis arrivé : sale, en hurlant et arraché à la femme que j'aime !»

Depuis le cercueil de GRRIF, notre faux cadavre nous fait quelques confidences sur ses croyances, ses plus belles réussites et ses plus gros regrets! On parle de confiture de coing, de jazz de la Nouvelle-Orléans et de la télécommande de la télévision. Un entretient à écouter ou réécouter ici.