Reportage

Torture sonore

24 octobre 2017

Une tenue orange de prisonnier, un sac noir sur la tête, le même morceau en boucle violemment craché par des amplis, vendredi dernier notre journaliste a testé trois heures de torture sonore volontaire dans les toilettes du LUFF festival à Lausanne.

Les charts de la CIA : une performance organisée dans le cadre du Festival Off sur la thématique de la répression sonore.

Avant de démarrer l’expérience, Gabriel, le coordinateur, précise dans quel contexte s’inscrit cette performance et donne quelques petits conseils à la prisonnière volontaire.

« Tu me diras si ça t’emmène vers des hauteurs mentales insoupçonnées ! »

Lire la suite

GRRIF au Rock Altitude Festival

11 août 2017

Faire vibrer le sol du Locle à l'aide de la  musique, c'est ce qu'a prévu le Rock Altitude Festival du 9 au 12 août. GRRIF a passé du temps dans cette ruche pour palper la vie dans le festival.

Hier Chinese Man enflammait la grande scène. Guillaume a attrapé cette tête d'affiche quelques jours plus tôt. Le collectif français débarque avec son dernier album sous le coude. Son nom, c'est « Shikantaza », une référence à une posture de méditation bouddhiste. High Ku, un des beatmaker de Chinese Man, nous a expliqué l'origine de ce titre.

« Tous les gens dans le studio avaient les larmes aux yeux »

Nostromo, c'est l'équivalent  musical d'un 15 tonnes dans la tronche. Après 12 ans d'absence, le groupe est de retour avec son grindcore crasseux. Comment le groupe s'est retrouvé? C'est la question qu'on a posé à Maïk, batteur de Nostromo.

« Imagine: tu ouvres la porte du local et t'as les même odeurs qu'il y a 12 ans »

Pour découvrir ce qui fait le Rock Altitude Festival, il faut se laisser vivre au rythme des concerts. GRRIF a laisser traîner son micro pendant la soirée de mercredi. On a capté l'ambiance qui a réchauffé le cœur et les mains à des festivaliers.

« Biohacking »: la biologie pour tous!

27 juin 2017

 

Tout le monde peut faire de la biologie, c’est le mot d’ordre du « Biohacking », un mouvement de biologie participative et citoyenne.

 

C’est de ce mouvement que se réclame l’association Hackuarium, basée à Renens.
Avec un esprit underground et le sens de la débrouille, les projets développés vont de tableaux réalisés avec des bactéries à la cartographie de l’ADN de bières.

 

On est parti à la rencontre de deux « biohacker » dans leur labo : Rachel et Fabiana.

 

« On est sans règles et on partage »

Journalope: des mèmes, du bénévolat, une avalanche et Bristol

5 avril 2017

Chaque mois dans Journalope, la rédaction de GRRIF vous propose sa version de l'actualité.

Les mèmes peuvent-ils faire élire un président?

Les mèmes, ces images et phrases détournées en masse sur les réseaux sociaux, se mêlent de plus en plus de la politique.

Aux États-Unis, « Pepe the frog » est soupçonné d’avoir aidé Donald Trump à être élu.

Olivier Glassey, sociologue et spécialiste du sujet, nous explique quel est le réel pouvoir des images virales.

« Des bandes organisées ciblent des hommes politiques et les attaquent sous forme de mèmes »

avalanche

Reportage: l'artificier de la poudre

Son bureau, c’est la montagne.

Raphy Troillet est patrouilleur-mineur pour la station valaisanne de Verbier. Il connaît chaque recoin du domaine skiable et surveille l’évolution de la neige. De temps en temps, il déclenche des avalanches préventives.

Dimitri, skis au pieds, l’a suivi toute une journée.

bristol Mélissa Chemam

Bristol: à ville métissée, culture métissée

« De Massive Attack à Banksy, l’histoire d’un groupe d’artistes, de leur ville, Bristol, et de leurs révolutions », c’est le titre d’un livre paru l’automne dernier.

L’auteure est parisienne, mais entretient un lien très fort avec la ville anglaise. Un lien musical et idéologique.
Léonie a contacté Mélissa Chemam, qui lui a parlé de Massive Attack, groupe emblématique de Bristol.

Bénévole

Le bénévolat, une activité vraiment désintéressée ?

Dans notre pays, 1 suisse sur 3 fait du bénévolat. Comme on est plutôt lucide sur les motivations de l’être humain, on a plutôt tendance à penser que rien n’est vraiment gratuit ni désintéressé.
Céline a voulu vérifier en demandant à deux bénévoles ce qui les motivent à mouiller leur chemise bénévolement et surtout, ce qu’elles attendent en retour…

Plus d'articles