La révolution du jeu vidéo est aussi passée par sa manette

2 décembre 2020

L’avènement de la télécommande à poignées

L’histoire du jeu vidéo est faite d’évolutions : du graphisme à la narration en passant par le son, de nouvelles frontières du « mieux » sont régulièrement franchies. Par contre, il y a un élément qui n’évolue pas ou peu, c’est la manette de jeu vidéo.

Une grande diversité jusqu’à la Playstation

Depuis une quinzaine d’années, la manette de jeu a la forme qu’on lui connaît aujourd’hui, avec ses deux poignées. Pourtant, avant que tout le monde ne valide ce format, il existait foule d’autres designs, parfois très étonnants : des joysticks, des grosses boîtes, des énormes ronds façon discman, chaque nouvelle sortie de console amenait sa nouveau format. Mais tout a changé en 1994 avec la sortie de la Playstation et de la première manette à poignées.

Teiyu Goto, l’homme qui a libéré les mains
des joueurs

Ken Kutaragi, créateur de la Playstation, imagine sa manette de jeu vidéo rectangulaire et plate. C’est la mode à cette époque. La console en elle-même est très innovante, mais il ne veut pas risquer les critiques sur la manette, histoire de ne pas se mettre en danger dans chaque domaine. C’était sans compter Teiyu Goto, designer chez Sony. En observant les joueurs avec des manettes en forme de brique, il remarque un problème : les mains couvrent les boutons et les doigts sont crispés autour de la brique. C’est une évidence de créer deux poignées pour descendre les mains et libérer l’espace autour des boutons. Ça permet aussi de jouer plus longtemps et même d’ajouter des fonctionnalités.

De designer à chauffeur, de chauffeur à designer

Comme tout bon précurseur, Teiyu Goto est incompris de sa hiérarchie. Son idée est mise au placard. À tel point qu’il se retrouve à faire le chauffeur pour le PDG de Sony, Norio Ogha. Goto profite de l’occase pour lui pitcher l’idée de la manette : c’est le coup de foudre. La team Goto-Ogha défend le concept. La manette à deux poignées s’impose et elle révolutionne le game du jeu vidéo. Après ça, Teiyu Goto n’a sûrement plus jamais fait le chauffeur pour personne.