Article de l'auteur Céline

Le warrior qui avait une âme d’enfant

10 novembre 2017

Il y a vingt ans, Léo Wannaz fondait Creaked Records à Lausanne, un label punk/hardcore qui s'est progressivement tourné vers l'électronique. Aujourd'hui, Creaked se diversifie et se lance notamment dans une activité de booking pour survivre.

 

Dans Engrenage, ce découvreur de talent nous raconte plus précisément comment son label a réussi à tenir le coup face à la crise du marché du disque et à la dématérialisation des supports musicaux. Entre difficultés, passion et pugnacité, Léo confie à quel point il faut sacrifier de sa personne pour entourer les artistes aujourd'hui.

« Chaque sortie de disque est un combat »

Le facilitateur engagé

3 novembre 2017

Lionel Gafner est le coordinateur du bureau du SAS, la salle de concerts qui place Delémont sur la carte des musiques actuelles en Suisse. À la fois considérés comme des lieux alternatifs et des institutions professionnelles pas toujours reconnues, on a pris le pouls de la situation des clubs associatifs en Suisse.

« Actuellement le centre du débat est de savoir comment faire évoluer conjointement la professionnalisation des salles et cet esprit d'engagement qui vient de la naissance des clubs »

Avantages et inconvénients de la professionnalisation des salles de concerts, développement des collectifs qui organisent des « fêtes libres » et sans contraintes, scène alternative jurassienne, on trituré toutes ces questions dans les rouages d'Engrenage avec Lionel Gafner.

« Le fait d'avoir une organisation souple, d'être réactif et ‘petit', c'est la clé pour rester pertinent dans ce milieu »

La fougue tranquille du caméléon

27 octobre 2017

Attachée de presse, chargée des relations publiques, Anicée Willemin nous guide dans le secteur de la communication culturelle, un domaine à la fois dynamique et précaire. Petits mandats, pourcentages réduits, des jobs d'intermédiaire qui nécessitent une bonne dose de flexibilité. Dans Engrenage, Anicée Willemin nous parle de l'avenir et des enjeux de son métier.

« C'est assez difficile par moment mais il y a un côté très stimulant dans le fait de pas savoir ce qu'on fera par la suite. ça permet de toujours se mettre en danger. »

La boîte noire à nichons

26 octobre 2017

Valie Export est une artiste autrichienne engagée qui utilise le cinéma pour défendre ses convictions. Dans les années 60, elle souhaite d’abord casser les codes du cinéma, mais aussi, et surtout, questionner le statut des femmes dans l’industrie cinématographique.

Lors d'une de ses performances filmée en 1968, Touch Cinema, elle parvient à la fois à dénoncer le statut des femmes dans le cinéma, tout en proposant qu’on lui touche les seins dans la rue, à travers une boîte en carton qui représente justement un mini-cinéma.

Associer féminisme, performance et cinéma, l’artiste Valie Export est à peu près la meilleure dans cet exercice.

« Aujourd’hui, on a renversé le propos. Les femmes dénoncent ceux qui leur touche les seins lorsqu’elles ne sont pas consentantes »

Torture sonore

24 octobre 2017

Une tenue orange de prisonnier, un sac noir sur la tête, le même morceau en boucle violemment craché par des amplis, vendredi dernier notre journaliste a testé trois heures de torture sonore volontaire dans les toilettes du LUFF festival à Lausanne.

Les charts de la CIA : une performance organisée dans le cadre du Festival Off sur la thématique de la répression sonore.

Avant de démarrer l’expérience, Gabriel, le coordinateur, précise dans quel contexte s’inscrit cette performance et donne quelques petits conseils à la prisonnière volontaire.

« Tu me diras si ça t’emmène vers des hauteurs mentales insoupçonnées ! »

Lire la suite

Son cri d’amour à la culture

20 octobre 2017

Directrice du théâtre populaire romand, Anne Bisang est également metteure en scène. Metteure avec un E. Un E qui ne s'entend pas mais qu'elle pense très fort.

La mise en scène, son espace de liberté loin des conventions qui permet de penser le monde, représente sa vie, son lien aux autres.

Dans Engrenage, Anne Bisang nous parle non seulement de l'amour qu'elle voue à son métier, mais également de sa vision de la culture, vecteur selon elle de vitalité démocratique. Celle qui pense que certains foyers de créativité sont encore étouffés, revendique un meilleur soutien des pouvoirs publics envers la culture qui structure et nourrit la pensée, l'imaginaire et les émotions des citoyens.

« Si on enlève la culture, on enlève l'âme du monde »

La locomotive Olesen

13 octobre 2017

Sébastien Olesen, le directeur du PALP Festival est le premier invité à s'être glissé dans les rouages d'Engrenage, la nouvelle émission culturelle de Grrif.

Une heure pour comprendre son job de directeur de l'intérieur, une heure pour parler musique, raclette et des nouveaux enjeux auquel la culture doit faire face en Suisse.

«Les musiques actuelles sont totalement sous-évaluées par rapport à l'impact qu'elles ont.»

Pour en savoir plus sur Sébastien, nous avons contacté son collègue, Cyril Huguet, programmateur du Pont Rouge à Monthey, afin qu'il nous dise toute la vérité, rien que la vérité. Surprise ! Apparemment, dans la vraie vie, Sébastien serait en fait une locomotive….

Insieme aux commandes

18 août 2017

Les vacanciers de l'association Insieme ont pris d'assaut les studios de GRRIF ! Basée à Genève, Insieme permet à des adultes en situation de handicap de partir en vacances, et ceci quel que soit leur degré de handicap. Un séjour sur le thème de l' « imagination au pouvoir » qui se déroule cette année à la Ferrière, dans le Jura bernois. À l'aide d'un studio mobile, les vacanciers ont créé eux-mêmes leur émission.

« Une heure de fraîcheur, d'impertinence et de liberté qui casse les codes et sort des sentiers battus »

GRRIF s'est effacé pour laisser la place aux vacanciers. Durant une heure, ils ont présenté en direct l'émission qu'ils ont préparée.

Alors ? Flex ou pas Flex ?

16 août 2017

Une start-up de San Francisco vient de créer le tampon Flex, une invention qui permettrait aux filles de faire l’amour sans gêne lorsqu’elles ont leur règle. Le Flex, c’est un petit bout de plastique rond qui se présente à la fois sous la forme d’une petite Moon Cup et d’un puck de hockey. Il se place au fond du vagin lorsque vous voulez faire l’amour pendant vos règles. Résultat : aucune fuite de sang pendant le rapport sexuel. Le Flex est jetable et il peut être porté jusqu’à douze heures d’affilée. Selon la PDG de la start up californienne, il paraît même qu’il est indétectable par vous et votre partenaire.

Ne serait-on pas trop hygiéniste et complexé ?

Le Flex est surtout utile si vous vous préoccupez de tacher les draps et d’incommoder votre partenaire. Cependant, la plupart des filles se moquent d’avoir leurs règles pendant l’amour, et elles ont bien raison. D'ailleurs, Le Flex  n'aurait-il pas été créé pour les garçons, plus que pour les filles ?

« Le sang et les règles, c’est la vie ! Et la vie c’est plutôt excitant »

La dernière tournée de Daniel Johnston

10 août 2017

Daniel Johnston est surtout connu pour UN dessin, une grenouille mutante avec des yeux flanqués au bout des antennes qu'il a réalisé pour la couverture de son album enregistré sur cassette audio : « Hi, How are You ». Ce dessin, c'est Kurt Cobain qui l'a rendu célèbre en l'arborant un peu partout sur son t-shirt blanc.

Kurt_Daniel

Daniel Johnston fait de l'art brut, mais il est avant tout musicien. Depuis son adolescence, il enregistre des cassettes audio dans sa chambre avec un petit synthé. Résultat : des paroles naïves ultra émotionnelles sur un son brut, un peu crade. Daniel travaille au Mc Do du coin et fait connaître sa musique en déposant ses cassettes sur les plateaux des clients qu'il sert.

« Un son qui a influencé toute une génération d'artiste, de Tom Waits à Beck en passant par Sonic Youth ou les Butthole Surfers »

Lire la suite

Plus d'articles