Les femmes préhistoriques étaient tout aussi badass que les hommes

9 novembre 2020

L’idée selon laquelle les hommes préhistoriques partaient seuls à la chasse ou à la cueillette pour ramener à manger dans la caverne est fausse, selon une étude publiée dans la revue Science Advances.

Qui va à la chasse ?

Non, durant la préhistoire, les femmes ne passaient pas leur temps à la cuisine. Bon, les mauvaises langues diront il n’y avait pas de cuisine à cette époque, mais là n’est pas le sujet.

Pour y voir plus clair, il faut remonter à 2018, au Pérou. Sur un site archéologique de la Cordillère des Andes, six squelettes ont été mis au jour. Ils étaient enterrés avec une collection d’outils de chasse et de dépeçage. Parmi ces six squelettes, les analyses d’os et d’émail ont démontré qu’il y avait une femme, dont l’âge se situe quelque part entre 17 et 19 ans.

Toi, tu creuses

Les chercheurs se sont donc mis à creuser (au propre comme au figuré) et à étudier les squelettes de plusieurs individus. Plus précisément, 429 squelettes, tous vieux de 8’000 à 14’000 ans environ, enterrés sur 107 sites différents avec, à chaque fois, des outils de chasse. Sur ces 429 squelettes, seuls 27 individus ont pu être très clairement genrés. Résultat : il y avait 16 hommes et 11 femmes.

Conclusion

D’après les scientifiques, cet échantillon est suffisant pour conclure que la participation des femmes à la chasse était quelque chose de courant à cette époque. Comme quoi, l’homme préhistorique était bien plus moderne que ce qu’on aurait pu croire.