Aux origines du pogo

2 octobre 2020

Histoire de cette danse de punk

Pogo, ça vient d’où ? Tout bêtement du jouet pogo stick, ou bâton sauteur. Ce joujou pour gamin a été inventé dans les années 1920 par deux Allemands, Pohlig et Gottschall, à Hanovre. Ce n’est que dans les années 1970 que le pogo version danse déchaînée apparaît dans le public des concerts de punk.

Le pogo, définition

Concrètement, le pogo consiste à sauter à pieds joints comme si on avait des ressorts dans les chevilles, tout en bousculant de manière festive ce qui se trouve à portée d’épaule. Plutôt bourrin et libérateur.

Légende et dure réalité

La légende raconte que Sid Vicious, le bassiste des Sex Pistols, serait l’inventeur de cette danse. En tout cas, c’est ce qu’il aimait raconter à tout le monde. La vérité est sans doute plus simple. Le punk des années 1970, c’est une ambiance survoltée, une musique aussi rapide qu’agressive, envoyée à la face d’un public entassé dans de minuscules clubs londoniens. Pour danser dans de telles conditions, il n’y a qu’une seule solution, sauter sur place et bourriner les épaules du reste du public. D’ailleurs, à cette époque, la blessure populaire chez les punks, c’est la luxation de l’épaule…