Science

Une analyse ADN aurait identifié le Yéti

29 novembre 2017

La légende de l'abominable homme des neiges aurait été démontée par la science. C'est un bête ours des montagnes d'Asie, selon une étude publiée dans la revue Proceedings of the Royal Society.

« Le mythe est basé sur des faits biologiques réels »

Les biologistes ont réalisé une analyse ADN à partir de supposés restes de Yétis (fragments d'os, dents, morceaux de peau et poils). Ils ont été collectés entre 1930 et aujourd'hui. Elles montrent que certains échantillons viennent de chiens et de 3 espèces d'ours locaux. Pour les chercheurs, le Yéti serait l'une de ces 3 espèces d'ours.  Pour la co-auteur de l'étude, Charlotte Lidqvist, le mythe du Yéti est « basé sur des faits biologiques réels ». C'est juste que les gens ne savent pas reconnaitre un ours.

 Plusieurs analyses ADN, des résultats différents

Ce n'est pas la première fois que des analyses ADN se penchent sur le mythe. Le problème, c'est qu'elles donnent toutes des résultats différents.

Il y a 5 ans, des chercheurs ont affirmé que le Yéti était un croisement entre un ours polaire et un ours brun. Une autre a conclu qu'il s'agirait d'un ours préhistorique de l'Himalaya.

A vous de voir si vous faites confiance au chercheur qui a vu l'homme qui a vu l'ours.

Des playlists pour détecter les psychopathes

27 septembre 2017

On pourrait identifier les psychopathes grâce à leur playlist. C’est là-dessus que planche une équipe de chercheurs New-yorkais. Le journal britannique The Guardian a révélé hier les résultats préliminaires de leur étude.

Des goûts musicaux différents

Les chercheurs ont comparé les goûts musicaux de 200 personnes avec toute une batterie de tests psychologiques. Malgré ce petit nombre de participants, ils ont estimé que certaines chansons bien précises plaisent aux psychopathes.

C'est le cas de Diggity des Blackstreet et de Lose Yourself d'Eminem.

Lire la suite

La physique peut-elle expliquer les pouvoirs des super-héros?

19 septembre 2017

Expliquer scientifiquement les pouvoirs des super-héros, c’est le défi de Roland Lehoucq. Cet astrophysicien français était de passage la semaine dernière pour une conférence sur le sujet à La Maison d’Ailleurs, à Yverdon-Les-Bains.

On lui a demandé d’où vient la force de Superman

« On peut calculer la gravité de Krypton, alors qu'elle n'est indiquée nulle part dans les oeuvres »

On a aussi donné un défi à l’astrophysicien: imaginer les super pouvoirs de grandes figures de la science.

« Charles Darwin peut vous faire vieillir d'un coup »

Mais on n'est pas dupe.

À travers des figures de la culture populaire, comme Star Wars ou Spiderman, Roland Lehoucq vulgarise des concepts scientifiques.

Alors comment passe-t-on de la science-fiction à la science tout court ?

« On n'est pas dans un monde où on est immergé dans les sciences »

«C’est spectaculaire, mais le propos est scientifique»

1 septembre 2017

La fameuse exposition Body Worlds débarque en septembre à Genève, et avec elle la polémique habituelle. Ce qui gêne depuis ses débuts dans les années 90, ce sont les quelques 200 cadavres sans peau, conservés par plastination.

Vincent Sager, le directeur de la société organisatrice Opus One, nous explique ce qu’il pense de cette polémique qui revient sans cesse.

« Ce n'est pas anodin de visiter l'exposition. Les gens sont confrontés à leur propre mort »

« Biohacking »: la biologie pour tous!

27 juin 2017

 

Tout le monde peut faire de la biologie, c’est le mot d’ordre du « Biohacking », un mouvement de biologie participative et citoyenne.

 

C’est de ce mouvement que se réclame l’association Hackuarium, basée à Renens.
Avec un esprit underground et le sens de la débrouille, les projets développés vont de tableaux réalisés avec des bactéries à la cartographie de l’ADN de bières.

 

On est parti à la rencontre de deux « biohacker » dans leur labo : Rachel et Fabiana.

 

« On est sans règles et on partage »

Le piment vous gruge

29 mars 2017

Manger du piment ne modifie en rien la température de votre bouche.

 

La sensation de brûlure que laisse un piment sur vos muqueuses est une tromperie monumentale fomentée par la capsaïcine.

Ce composant actif du piment trompe vos cellules sensorielles chargées de détecter le chaud. Votre organisme a donc la SENSATION d'une hausse de températures mais en réalité, votre corps reste aussi tiède qu'un lavabo.

 

Il se passe exactement le même phénomène avec le menthol qui caractérise la menthe. Sauf que lui va gruger vos cellules sensorielles chargées du froid.

 

Attention, il ne faut pas confondre la capsaïcine avec l'amour qui peut aussi faire monter subitement la température et avoir des répercussions sur l'état de votre rectum le lendemain.

La fin du monde se passera dans le calme

22 mars 2017

Les dernières heures de l’humanité ne signifient pas forcément le chaos. C’est le résultat étonnant d’une bande de chercheurs en informatique de l’université de Chicago.

 

Ils ont simulé la fin du monde sur un jeu vidéo, ArcheAge, avec 80'000 joueurs et ont récoltés des données sur leurs comportements. Dès l’annonce de l’apocalypse, les chercheurs ont noté une augmentation des « comportements antisociaux » (meurtre, pillage, orgies). Mais plus la date fatidique approchait, plus les joueurs ont cherché à nouer des interactions entre eux.

ArcheAge scène

A la fin, ils n’essayaient même plus de terminer le jeu, juste d’en profiter. Les gameurs sont devenus calmes, méditatifs et amicaux.

Bien sûr, cela reste une simulation virtuelle. Les chercheurs ont tout de même insisté sur le fait que leur recherche est aussi proche que possible d’un vrai scénario de fin du monde.

 

Reste à vérifier ces résultats dans la réalité. Mais on n’est pas pressé.

Plus d'articles