Jeux vidéo

Des jeux-vidéo pour sensibiliser au droit humanitaire

25 octobre 2017

Le Comité International de la Croix Rouge (CICR) développe un jeu-vidéo. Son but est de sensibiliser les joueurs au droit humanitaire international. Pour l'instant, il n'en est qu'au stade de la démo et sa sortie n'est pas assurée.

On a demandé à Christian Rouffaer, le chef du département réalité virtuelle au CICR, comment ils en sont venu à créer un jeu-vidéo.

« Ce sera un jeu violent, le CICR n'a pas de problème avec ça »

Lire la suite

Comme papa dans maman. Ou pas.

16 octobre 2017

Cette semaine dans Pan Pan Clic Clic, Neal s’attarde sur le jeu-vidéo du duo Zürichois Michael Frei et Mario von Rickenberg, Plug & Play.

Il s’agit ici essentiellement de connecter des prises, de presser sur des interrupteurs et de faire interagir des petits personnages tout aussi perdus que nous ; pris dans une boucle d’événements absurdes.

On explore malgré tout joyeusement ce monde qui oscille entre le dégouttant et le merveilleux, en appuyant sur tout ce qu’on trouve, comme ça, juste pour voir. Et on y retourne volontiers une fois l’aventure terminée, dans l’espoir de découvrir d’autres éléments de lecture qui donneront peut-être un sens nouveau à cette histoire brumeuse qui nous colle au cerveau. Ou juste pour le simple plaisir d’appuyer à nouveau sur plein de trucs, comme ça, juste pour voir.

Far Cry 5 versus les nationalistes américains

31 mai 2017

La nouvelle mouture du jeu vidéo Far Cry 5 a fait bondir les suprématistes blancs américains. Ils se disent moqués, caricaturés et définis comme des « méchants ».

 

L'éditeur Ubisoft a dévoilé tout récemment l'histoire et les personnages principaux de son jeu. L'action se déroule dans le Montana aux États-Unis où le héros est persécuté par une secte de fondamentalistes. Avec des armes de tout genre, il va tenter de s'en sortir et du coup, buter plein de nationalistes blancs américains.

 

Polémique chez l'extrême-droite américaine

Une des grandes figures de l'alt-right américaine, Paul Ray Ramsey s'est insurgé contre le jeu.

ramsey2

Une pétition pour situer le jeu au Canada

Une pétition circule aussi sur le net, même si on peut douter de son authenticité. Elle demande à Ubisoft de situer l’histoire au Canada ou carrément annuler le jeu.

L’éditeur a répondu. Pour lui, le jeu reste une fiction qui s’inspire du monde réel et surtout pensé pour immerger les joueurs dans un scénario plausible. C'est loin d'être bête.  Par exemple une milice armée avait occupé un bâtiment fédéral dans l’Oregon l'année dernière. Leur chef avait déclaré l’avoir fait après avoir reçu un « message divin ».

En tout cas, le véritable tour de force de Far Cry 5, c’est de faire en sorte que les nationalistes demandent plus de diversité dans les jeux-vidéo.

La fin du monde se passera dans le calme

22 mars 2017

Les dernières heures de l’humanité ne signifient pas forcément le chaos. C’est le résultat étonnant d’une bande de chercheurs en informatique de l’université de Chicago.

 

Ils ont simulé la fin du monde sur un jeu vidéo, ArcheAge, avec 80'000 joueurs et ont récoltés des données sur leurs comportements. Dès l’annonce de l’apocalypse, les chercheurs ont noté une augmentation des « comportements antisociaux » (meurtre, pillage, orgies). Mais plus la date fatidique approchait, plus les joueurs ont cherché à nouer des interactions entre eux.

ArcheAge scène

A la fin, ils n’essayaient même plus de terminer le jeu, juste d’en profiter. Les gameurs sont devenus calmes, méditatifs et amicaux.

Bien sûr, cela reste une simulation virtuelle. Les chercheurs ont tout de même insisté sur le fait que leur recherche est aussi proche que possible d’un vrai scénario de fin du monde.

 

Reste à vérifier ces résultats dans la réalité. Mais on n’est pas pressé.

Plus d'articles