Interview

«La restructuration de l’ATS impacterait la totalité des médias en Suisse»

19 janvier 2018

 

Le secteur de la presse est en crise et l'ATS n'est pas en reste. L'agence télégraphique suisse a annoncé la semaine dernière une restructuration pour les années à venir. 40 postes sont menacés et la rédaction a réagi avec une lettre ouverte.

Cette crise pourrait impacter au final de nombreux médias helvétiques. Pour mieux en comprendre les enjeux, Gilles D'Andrès, journaliste à l'ATS, nous explique le rôle de l'agence dans le paysage médiatique suisse.

La rédaction de l’ATS conteste la restructuration décidée par la direction. Pour se faire entendre, elle n’exclue pas de recourir à la grève ou à d’autres moyens de pression.

Fin de la neutralité du net: et en Suisse?

15 décembre 2017

La FCC, le régulateur des communications aux Etats-Unis, a mis fin hier soir à la « neutralité du net ».

C’est ce principe qui veut que les fournisseurs d’accès à internet traitent tous les contenus de la même manière. Sans la neutralité du net, ils pourraient accélérer, ralentir ou bloquer l’accès à certains sites web.

 

Cette décision aura-t-elle des conséquences en Suisse? C'est ce qu'on a demandé à Guillaume Saouli, co-président du parti pirate suisse.

 

« Au Parlement fédéral, on a un record d'incompréhension des enjeux »

Le mythe Star Wars décortiqué dans une exposition

7 décembre 2017

«Je suis ton père», la nouvelle exposition de La Maison d'Ailleurs à Yverdon-les-Bains s'attaque à l'univers de Star Wars dès le samedi 9 décembre.

13 artistes contemporains, suisses et internationaux, revisitent l'univers de George Lucas et questionnent notre société.

C'est ce que nous explique Marc Atallah, directeur de La Maison d'Ailleurs.

L'exposition s'intéresse aux mythes modernes en passant par la célèbre saga. Alors en quoi Star Wars est-il un mythe?

Toutes les informations sur l'exposition ici.

Lire la suite

Une soirée techno pour combattre la drogue

24 novembre 2017

Inviter au voyage sans passer par la consommation de drogues, c’est le principe de la soirée « Travel » ce samedi au Project-X à Bienne.

Elle a été organisée par les acteurs de la prévention Rave it safe, Underline et la Fondation Contact.

L’idée, c’est de prévenir mais aussi conseiller les clubbers sûrs de leur choix de consommer des substances.

Eric Moser, responsable du service mobile de la Fondation Contact, nous explique sa position.

« L'idée est d'aider les clubbers à ne pas prendre de risque »

Pour cette soirée, un laboratoire du pharmacien cantonal sera présent. Les clubbers pourront y amener leurs drogues et les faire analyser.

« On n'est pas là pour juger »

Descartes sort son mic!

16 novembre 2017

Scander, rimer et faire de la poésie avec Descarte, Kant ou Platon, c'est le principe du « Slam philosophique », une compétition qui a lieu ce jeudi soir à Bienne.

Pablo Michellod est un des deux participants francophone à cette compétition. Il nous a raconté comment il a préparé son slam.

« C'est une réflexion personnelle sur le champ limité de notre perception »

La compétition a lieu dans le cadre des Journées philosophiques de Bienne, du 16 au 19 novembre.

Quel avenir pour les drones en Suisse?

10 novembre 2017

Les drones se sont rendus indispensables au point où les 3 quarts de ceux qui les utilisent dans leur métier disent qu’ils ne peuvent plus s’en passer.

C’est ce qu’il ressort d’une enquête menée par l’Université de Neuchâtel. C’est la première à faire le point en Suisse sur cette technologie pas si vieille que ça.

Francisco Klauser, le coordinateur de cette recherche, nous explique pourquoi il faut s’intéresser à ces objets volants.

 

« Cet objet soulève des opportunités, mais aussi des risques d'accident voir de terrorisme »

Design Night: un aperçu du monde de demain

20 octobre 2017

Jeudi soir, la Design Night est revenue pour une 2ème édition à la Case-à-Chocs à Neuchâtel.

Organisée par l’entreprise Autodesk, le concept est simple : on se balade et on teste les dernières technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée.

 

On a demandé à Aurélia, la responsable de la soirée en Suisse, quel est l’intérêt de découvrir ces technologies à des soirées comme la Design Night.

 

« On pense que c'est de la science-fiction, mais ces technologies sont déjà là »

Polo & Pan : duo hypnotique et onirique

17 octobre 2017

Vendredi dernier, l'Association GRRIF et la Case à Chocs de Neuchâtel accueillait un duo électronique d'oiseaux des îles : les français de Polo & Pan !

« On adore ce qu'on était, càd des enfants sans pudeur qui vivaient de manière automatique et ça se ressent dans notre musique aujourd'hui » Polo & Pan

Profitant de cette occasion unique,  notre reporter-ornithologue Régis s'est armé de son plus beau filet à moineau et est parti capturer le chant de ces 2 spécimens tropicaux.

Le bitcoin, monnaie d’avenir

13 octobre 2017

Le cours du Bitcoin a atteint des sommets hier: 1 bitcoin valait plus de 5 mille dollars. Au lancement de cette monnaie virtuelle il y a 8 ans, elle ne valait que quelques centimes.

Antoine Verdon, entrepreneur et spécialiste de l’économie digitale nous a expliqué pourquoi cette barre symbolique est aussi importante.

« Il y a quelques années, on pouvait considérer cette technologie comme un prototype »

Hanni El Khatib, homme à tout faire

5 octobre 2017

Hanni El Khatib sera en concert au Fri-son de Fribourg le samedi 14 octobre. Le musicien est aussi copropriétaire et directeur artistique d'Innovative Leisure. Avec des artistes tels que BADBADNOTGOOD, Allah-Las, Nick Waterhouse, Nosaj Thing, Rhye, The Buttertones, Tropics ou encore Hanni El Khatib himself, Innovative Leisure est l'un des labels les plus excitants du moment. Interview.

 

Hanni El Khatib, comment expliques-tu le succès presque immédiat de ton label, Innovative Leisure ? Le simple fait de pouvoir exister dans cette industrie qui évolue rapidement est un défi en soi. Aujourd'hui, tu dois t'adapter rapidement. Je pense que, dès le début, nous avons tous été ouverts à cela en expérimentant et en essayant de faire les choses autrement. Et nous espérons que cela se reflète aussi dans la musique que nous jouons.

 

Comment se porte le label aujourd'hui, après 7 ans d'existence ? Dans la mesure où nous continuons à sortir des disques que nous aimons, je suppose que nous allons plutôt bien !

 

C'est une petite famille, comment vois-tu l'avenir ? C'est vrai, nous nous sentons comme une famille ! Je ne crois pas que cela changera. Pour nous, c'est important de préserver cette ambiance familiale tout en travaillant avec de nouveaux artistes.

«Nos artistes sont tous obsédés par la musique»

En ta qualité de directeur artistique que fais-tuchez chez Innovative Leisure ? Je créé des visuels pour le label, tout comme certains artistes d’Innovative Leisure. Et si je  ne conçois pas personnellement un visuel pour un artiste, j’essaie au moins de faciliter les idées et de pousser les autres à être créatifs. Mon job consiste à essayer de faire avancer les choses. Parfois, en reliant photographes, artistes et designers, ou plus simplement en me chargeant de la production de la diffusion ou de la commercialisation de leurs idées. Bref, j’essaie juste de filer un coup de main !

«J’aime concevoir des pochettes de disques»

Tu es graphiste de profession. Quelles sont les derniers visuels que tu as réalisés pour le label ? Je me suis récemment occupé de tout l'aspect visuel de The Buttertones, The Molochs et Pinky Pinky. J'aime toujours créer, donc je vais toujours trouver le temps de le faire !

 

Un groupe comme BADBADNOTGOOD est en train de faire découvrir et aimer le jazz à une nouvelle génération d'auditeurs. Qu'est-ce qui te plaît chez ce groupe ? J'aime l'engouement qu'ils ont pour la musique, de manière générale. C'est encore plus frappant lorsque vous les voyez jouer en live. Et je pense que les nouvelles générations sont sensibles à ça !

 

Tu as des gouts très éclectiques en matière de musique. Qu'est-ce qui te donne envie de signer un artiste ? On se fiche du genre de musique, ça n'a pas d'importance pour le label. Ce qui compte pour moi, c'est de rencontrer des personnes vraiment talentueuses et travailleuses. C'est ça qui me donne envie de signer un artiste.

 

Tu veux voir Hanni el Khatib en concert le samedi 14 octobre au Fri-son de Fribourg ? Gagne ton billet sur le site de l'Association GRRIF !

Plus d'articles