L’artiste qui crie sur ses tableaux

18 avril 2017

 

La performance de Kim Beom s’appelle Yellow Scream et date de 2012.

Dans cette vidéo, vous pouvez assister en temps réel à la naissance d’une toile peinte avec plusieurs nuances de jaune et sous l’influence de plusieurs nuances de cris.

 

Dans cette vidéo, l’artiste explique qu’il utilise le son de ses cris pour accompagner chaque coup de pinceau. Il pense que la fréquence et l’intention qu’il met dans ses cris affectent directement les lignes et la couleur de sa peinture.

 
Kim Beom place sa bouche très proche de la toile et il hurle littéralement en suivant le mouvement de sa main qui peint.
Il varie les types de cris pour voir si l’effet sur la toile est différent.

 

Kim Beom n’utilise pas cette technique par hasard… il explique qu’un coup de pinceau donné avec un cri est très différent d’un coup de pinceau normal, et que l’effet du cri est enregistré dans tous les coups de pinceau.

 

Sur la toile, toutes les nuances de jaune sont donc censé nous renvoyer les émotions contenues dans les différents types de cris.

 

Apparemment, l’artiste a voulu questionner la nature existentielle de l’art contemporain. En criant sur sa peinture, il nous raconte que l’art n’existe pas en-dehors de l’expérience humaine.

 

Mais Kim nous explique qu’il a surtout voulu se moquer d’un présentateur télé qui anime des émissions didactiques pour apprendre aux gens à peindre chez eux.

Une pierre deux  coups, et un acouphène !