Lorena Stadelmann : une mémoire en mouvement

1 juillet 2019

Lorena Stadelmann est actrice, danseuse et performeuse. En septembre, elle se produira dans « Who is Clara », son premier spectacle solo. Si elle cherche Clara, ce n’est pas un hasard. Clara représente à la fois son deuxième prénom, et le nom de sa grand-mère qui vit au Guatemala. Passionnée par l’épigénétique – la manière dont la mémoire cellulaire, le vécu et l’histoire de nos ancêtres se retrouvent inscrites dans notre ADN, et finalement, sont portés dans notre corps de générations en générations – sur scène elle convoque à la fois la danse, le son et le théâtre pour questionner l’identité et le corps. Avec Lorena dans Engrenage, on entre dans les coulisses des répétitions de son spectacle. Elle nous raconte ses années d’école en Argentine et la façon dont elle se dédie à sa pratique artistique, à son instrument de travail : son corps.

«Ma méthode c’est d’arrêter le cerveau, d’aller dans mon corps pour voir ce qu’il ressent et d’être vraiment dans le présent.»