Convulsions et silences d’un wall of sound

24 novembre 2017

Musicien professionnel, manager, organisateur de festivals, Loic Grobéty laisse traîner ses doigts un peu partout dans l’engrenage de la culture.

Qu’il s’agisse du Festival noise-expérimental Hors-Norme ou du Jazz en Rade, Loic met les mains dans le cambouis puisqu’il gère tout de A à Z.Dans Engrenage, il nous explique comment il s’y prend pour convaincre des musiciens internationaux de performer au fond de la Vallée de  Joux.

Bassiste, contrebassiste et bidouilleur d’instruments do it yourself, après 17 ans de métal extrême, Loic tourne à l’international avec son groupe doom-drone: Convulsif. Après 3 tournées et plus de 70 dates en 2017, il ne vit pourtant pas pleinement et uniquement de sa musique.

Dans Engrenage, il a partagé sa vision de la culture qui a changé en 10 ans selon lui : entre politique et professionnalisation, elle laisse moins de place à la passion et à l’expérimentation.

« Avec des études, on peut former des bons managers, mais on ne peut pas former des gens qui ont une vision culturelle. Un bénévole a une vision du pourquoi il va nettoyer les toilettes et la bière à la fin du concert. »