Interview

Morilles, folie et clitoris

28 avril 2017

Laura Chaignat est accro à la scène.

Chanteuse, musicienne, animatrice radio et surtout comédienne, Laura sera prochainement sur les planches dans la pièce Psycho Clito 2 : un huis-clos d’épouvante servi uniquement par des filles.
Elle nous a rendu visite dans les Culturbitacées pour  nous parler de sa pièce, mais aussi de féminisme, de son ami Félicien Donzé, de morilles et de Freddy Mercury.

« Je suis une féministe chancelante »

Alice Torrent, le temps d’un live

27 avril 2017

Vendredi dernier, la chanteuse-musicienne valaisanne Alice Torrent, était de passage pour la première fois au Bikini Test à La Chaux-de-Fonds, afin de présenter son premier album Phantom Limb sorti le 18 novembre dernier.

« Je pense que si j'avais fait ce disque 5 ans avant, j'aurais eu honte un mois après sa sortie » Alice Torrent

Pour l'occasion, GRRIF a pris son micro sous le bras pour aller à la rencontre de cette artiste à la voix fascinante, histoire de parler avec elle de ce premier opus et de la manière dont il se traduit sur scène.

Entre 2 concerts, Alice Torrent travaille déjà à de nouvelles compositions en vue d'un 2ème album. En attendant, vous pourrez déjà la voir le 5 mai au Vario Bar à Olten, le 13 mai à La Grange Festival à Martigny et le 19 mai à l'Irreversible festival de Monthey.

Buvette: la soif d’inspiration

27 avril 2017

GRRIF a rencontré le musicien Cédric Streuli, alias Buvette. Le Suisse a longtemps tourné en Suisse, souvent seul. Il habite maintenant Paris et s'entoure de musiciens en studio comme à la scène. Elasticty, son dernier album très inspiré dévoile une nouvelle facette de sa musique.

«On ne fait pas un concert comme on fait la vaisselle»

Buvette sera en concert samedi 6 mai lors des 5 ans de GRRIF. L’occasion de découvrir ses nouveaux morceaux en live. D’ici là, on parle avec lui de musique, de ses influences et de tâches ménagères.

Impetus festival: de la musique qui tache

27 avril 2017

Le rendez-vous des musiques divergentes, l'Impetus festival, va retourner Lausanne de jeudi 27 avril à samedi aux Docks, à la Datcha, au Bourg et au Romandie.

 

Au programme: du black et du post-metal avec Ulver, du sludge proposé par Bongzilla, du drone ambiant avec Matt Jencik et plein d'autres.

 

Tous ces genres ne vous disent peut-être rien, c’est pour ça qu’on a demandé à Laurence, directrice des Docks et une des programmatrices du festival en Suisse, ce qu’est le son de l’Impetus.

 

« Des ambiances sombres, brutales et émotionnelles »

Dorothée Thébert : Jukebox et Poïpoïdrome

21 avril 2017

Dorothée Thébert est artiste. Photographe, performeuse, metteuse en scène, avec son mari elle a créé « L' Absence de Gouvernail », un spectacle dont VOUS êtes les acteurs.

Dans les Culturbitacées, elle est venu nous parler du mouvement Fluxus, du Poïpoïdrome et de parties de cache-cache à poils. On a aussi un peu discuté de l'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp.

Anna de Juniore avec un E

21 avril 2017

Le trio français Juniore nous a confié sa chanteuse Anna Jean l'espace d'une interview téléphonique.

Celle qui a initié le projet  nous raconte son amour de la période yéyé, leur nouvel album Ouh Là Là , leur concert aux 5 ans de GRRIF le 6 mai prochain à la Case à Chocs de Neuchâtel, ainsi que leur statut de « groupe de filles ».

« J'étais chiante mais j'ai fait des progrès. »

Valentin Zuber dans sa dernière bière

19 avril 2017

Valentin Zuber a fait le mort, le temps d'une interview d'outre-tombe pour Post Mortem, un portrait intimiste et philosophico-spirituel.

Le nouveau délégué à la promotion culturelle jurassienne porte aussi la casquette de président du Parti socialiste autonome – qui milite pour le rattachement de Moutier au canton du Jura. Né en 1989, il a suivi des études de lettres et sciences humaines, puis s'est spécialisé en gestion politique publique.

« Avalanche ? Je crois que c'était une avalanche. »

C'est une coulée de neige, semble-t-il, qui a emporté Valentin Zuber vers le cercueil de GRRIF. Que faut-il faire du corps ? Quel type de cérémonie doit-on mettre en place ? Une fois réglé l'aspect pratique de l'enterrement, on peut évoquer avec lui les choses qui comptent: l'enfance dans une famille aimante, la genèse de l'engagement politique, l'influence du père, les  accomplissements, les échecs, ce qu'il aurait voulu connaître avant de mourir et ses croyances sur l'au-delà.

« La postérité, ça m'importe peu. Je préfère que mes actes soient reconnus au présent. »

Plus d'articles