Interview

Marc Woog

23 mars 2017

 

Post morrtem, c’est une émission qui vous met une oreille dans la tombe. Un invité s’installe dans le cercueil de GRRIF ; on ferme le couvercle ; on ouvre les micros ; et on parle de la vie.

 

Pour cette toute première édition, c’est Marc Woog qui a étrenné le cercueil spécialement conçu pour l’occasion. Le metteur en scène et prof de théâtre jurassien, âgé de 32 ans, partage sa vie entre Delémont et Paris.

« Mort de fatigue »

«Je suis mort de fatigue. Ce qui a pu me fatiguer, au bout d’un certain temps, c’est l’impression de se battre contre des moulins à vents», déclare Marc dans son trépas. Au-delà des considérations purement pratiques sur les causes du décès ou la cérémonie d’enterrement, ces confidences sur le linceul sont l’occasion d’évoquer les réussites et les échecs, les regrets, la postérité, les croyances aussi. Pour Marc, après la mort, il ne reste que le souvenir.

L’Arc de Noé

19 mars 2017

Sally De Kunst est responsable de l’Arc, une maison du % culturel Migros à Romainmôtier qui accueille toute sorte d’artistes en résidence. Sa particularité, c’est ce soin qu’elle met à accueillir ses petits protégés et à rendre leur séjour convivial.
Sally est venue nous voir dans les CLTRB pour nous expliquer ce qui se déroule derrière la porte de cette résidence. Elle nous a même avoué qu’unE fantôme (oui une) hantait les lieux…

Comment une belge flamande a réussi a créer les conditions idéales pour inspirer des artistes locaux et internationaux dans un petit village médiéval suisse ? L’interview de Sally De Kunst dans les Culturbitacées, c’est juste ici.

Prochain événement : Fête du printemps le 3 juin

Réalisateur Globe-Trotter

10 mars 2017

Kevin Rumley est neuchâtelois (exilé à Berlin) et il réalise des films un peu partout sur la planète, avec peu de moyens et énormément de passion.

Il a d’ailleurs créé une plateforme collaborative Doc it Yourself sur laquelle une communauté de réalisateurs se créer autour de ses projets.

Dans les Culturbitacées avec Kevin, on a aussi parlé de Train Station, un film mis en scène par 40 réalisateurs (dont il fait partie) dans 25 pays du monde ! Il nous a raconté comment il s’est retrouvé pris dans les filets de ce projet planétaire et comment il est possible de réaliser un film avec une aussi grande communauté à l’échelle mondiale.

Projection de Train Station : 12 mars au Cinéma Minimum, Neuchâtel

Kevin Rumley – L’interview

Les Culturbitacées, tous les mercredis à 18h, rediffusion le samedi à 11h.

Dans le blanc des dents ou les différentes couleurs du rire

24 février 2017


Pierre-Antoine Dubey & Cédric Dje-Dje

Les comédiens Pierre-Antoire Dubey et Cédric DjeDje du collectif « Sur un malentendu » sont passés nous voir dans les Culturbitacées pour nous parler de leur dernière pièce : « Dans le Blanc des Dents ». Une critique sociale et politique qui mélange racisme, inceste, meurtre, ultra-libéralisme et bien-pensance.

Du théâtre engagé qui fait rire jaune et grincer des dents, c’est juste ici en-dessous.

Collectif sur un Malentendu – L’interview

Avec Pierre-Antoine Dubet & Cédric Dje-Dje

Les Culturbitacées, c’est tous les mercredis à 18h, rediffusion le samedi à 11h.

De l’art qui s’écoute à la cave

17 février 2017

Les Culturbitacées

MONIKA STALDER est une artiste qui accorde une place toute particulière à la musique et aux expérimentations sonores dans ses œuvres. D’ailleurs, dans son expo « Gallery Non Gallery » (qui a lieu en ce moment au CAN-centre d’art de Neuchâtel), toutes les œuvres qu’elle expose ont des noms de chansons.
Monika est venue nous expliquer le rapport qu’elle entretien avec le son et pourquoi c’est important pour elle de mettre l’art plastique au service de la musique…et réciproquement.

De l’art contemporain qui s’écoute, par une musicienne-artiste venue de l’autre côté de la barrière de Röstis, c’est juste en-dessous.

Site de Monika Stalder
Site du CAN à Neuchâtel

 

Monika Stalder, L’interview

Les Culturbitacées, c’est tous les mercredis à 18h, rediffusion le samedi à 11h.
 

La Sainte-punk de Serge Teuscher

10 février 2017

Les Culturbitacées

Serge Teuscher est un synthétiseur-fou, un punk du clavier, un fan de sons kitsch et épileptiques. Boulimique de projets, il passe de la synth-pop, au rock « contre la société » et tout récemment à la pop chrétienne.
Le musicen-performer lausannois aime l’argent, les chihuahuas, satan, et lorsque ses concerts partent en vrille.

Un homme pluridisciplinaire qui refuse d’être un disciple du bon goût, c’est juste en-dessous, dans les Culturbitacées

Serge Teuscher – L’interview

Les Culturbitacées, c’est tous les mercredis à 18h, rediffusion le samedi à 11h.
 

Dans la peau d’Ella Maillart

3 février 2017

Les Culturbitacées

Joëlle Fontannaz est comédienne, elle joue le rôle actuellement le rôle d’Ella Maillart dans la pièce Sils/Kaboul.

Joëlle est passée nous voir dans les Culturbitacées pour nous raconter cette pièce, un road trip en Ford de Genève jusqu’en Afghanistan en 1939, le voyage de deux figures marquantes du féminisme suisse : Anne-Marie Schwarzenbach et Ella Maillart.

À travers Joëlle, on a même réussi à ressusciter Ella Maillart, le temps de lui poser quelques questions…

Féminisme, orientalisme et caisse à chat au menu des Culturbitacées !

Joëlle Fontannaz – l’Interview

Les Culturbitacées, c’est tous les mercredis à 18h, rediffusion le samedi à 11h.
 

Une guitare et un baluchon

31 janvier 2017

Les Culturbitacées

Melissa Kassab est une chanteuse-musicienne folk genevoise d’origine libanaise qui a signé sur le label du bout du lac Cheptel Records.

Guitare à la main et baluchon sur l’épaule, elle est venue nous rendre visite dans les Culturbitacées. Grande fan d’Otis Redding et de Karen Dalton, Melissa est une globetrotteuse à la fois fragile et bien enracinée. On lui a demandé si c’est à force de toujours partir en voyage que le blues et la folk sont devenus ses meilleurs compagnons.

 

MELISSA KASSAB – L’interview

Les Culturbitacées, c’est tous les mercredis à 18h, rediffusion le samedi à 11h.
 

La noise piquante de Nikola Mounoud

20 janvier 2017

Les Culturbitacées

Nikola Mounoud est un perfomer sonore polyvalent, spécialisé dans l’utilisation du larsen.
 
Dans les Culturbitacées il est venu nous expliquer comment il capture et apprivoise ces sons quasi-organiques. Il nous a également raconté pourquoi, avec son collègue d’Overload Colapse, ils détruisent systématiquement leur laptop à la fin de chaque perfo. En bonus, vous pourrez même apprendre quelques mots de japonais.

Des trains, des pommes, de la harsh noise et des points de suspensions, c’est dans l’interview de Nikola Mounoud juste là, en-dessous.

(Le site de Nikola Mounoud avec des dates, des liens et plein d’infos)

Nikola Mounoud – l’interview

Les Culturbitacées, c’est tous les mercredis à 18h, rediffusion le samedi à 11h.
 

Plus d'articles