Actualité

Un logiciel pourra voler votre voix

26 avril 2017

Votre voix ne vous appartient bientôt plus, et c'est la faute à Lyrebird, un logiciel de synthèse vocal canadien. Il est encore en développement, mais la start-up du même nom a sorti une démo il y a quelques jours. Avec juste 1 minute de discours, le logiciel arrive à copier une voix et peut faire dire n'importe quoi.

Pour son grand test, la boîte a créé une conversation entre Barack Obama et Donald Trump

 Ils discutent du logiciel, alors qu'ils n'ont jamais prononcé ces paroles. On sent le côté « robotique », mais ce qui est impressionnant, c'est que le ton et l'intonation des présidents sont exactement les mêmes que dans leurs discours. Lyrebird permet aussi de jouer sur les émotions dans la voix copiée. On peut rendre la voix colérique, sympathique ou stressée.

Une boîte de Pandore pour les fake news

A l'heure des fake news et des montages photos, on peut se demander si Lyrebird a bien réfléchi à l'utilisation de son invention.  Pour la boîte québecoise, son logiciel fait prendre conscience à tout le monde qu'une voix peut être fausse. Elle n'a pas tort, mais c'est quand même elle qui rend la copie de voix possible.

Son but est de vendre le logiciel pour des dessins animés, pour redonner une voix aux muets ou encore utiliser des voix de célébrités dans les GPS. Attention quand vous serez en voiture, guidés par la douce voix de Donald Trump, qui hurlera: « le mur! »

 

Quand la ferveur des partisans se transforme en clips de campagne…

12 avril 2017

Les clips officiels des 11 candidats à la présidentielle française sont publiés depuis lundi. Mais GRRIF s'intéresse aujourd'hui aux vidéos moins officielles, parfois carrément embarrassantes… celles qui traînent sur YouTube, réalisées à l'initiative des « fans » de tel ou tel candidat. Tellement « fans » qu'ils le disent en chantant, en rappant, en remixant des morceaux, mais surtout à grand renfort d'auto-tune.

 

« La pire musique de campagne 2017 (pour l’instant) »

La créativité dont sont capables les citoyens français est fascinante. Et elle se retrouve presque dans tous les camps. En voici d’autres exemples.

« On en viendrait presque à regretter qu'elle arrive au bout, cette campagne »

Les orfèvres de l’or blanc

6 avril 2017

Tous ont été happés par la montagne. Au propre comme au figuré. Il y a d'abord ce freerider pro, qui, à 2 ans à peine, chaussait déjà les lattes. Puis on découvre ce patrouilleur, authentique, qui sillonne le domaine de Verbier depuis 25 ans. Et finalement, on se plonge dans le récit poignant de ce jeune rescapé d'une avalanche. Une excursion visuelle et auditive qui débute ici.

«C'est la montagne qui décide et qui décidera toujours»

Il a fait de la montagne son terrain de jeu, mais aussi son métier. Jérémie Heitz fait partie des meilleurs freeriders du globe. Dans son dernier film La Liste, le Valaisan de 27 ans a apprivoisé 15 sommets des Alpes culminant à plus 4’000 mètres. Avec son style réconciliant la technique et la vitesse, il a révolutionné le freeride, mais aussi inspiré une nouvelle génération de skieurs.

Lire la suite

Journalope: des mèmes, du bénévolat, une avalanche et Bristol

5 avril 2017

Chaque mois dans Journalope, la rédaction de GRRIF vous propose sa version de l'actualité.

Les mèmes peuvent-ils faire élire un président?

Les mèmes, ces images et phrases détournées en masse sur les réseaux sociaux, se mêlent de plus en plus de la politique.

Aux États-Unis, « Pepe the frog » est soupçonné d’avoir aidé Donald Trump à être élu.

Olivier Glassey, sociologue et spécialiste du sujet, nous explique quel est le réel pouvoir des images virales.

« Des bandes organisées ciblent des hommes politiques et les attaquent sous forme de mèmes »

avalanche

Reportage: l'artificier de la poudre

Son bureau, c’est la montagne.

Raphy Troillet est patrouilleur-mineur pour la station valaisanne de Verbier. Il connaît chaque recoin du domaine skiable et surveille l’évolution de la neige. De temps en temps, il déclenche des avalanches préventives.

Dimitri, skis au pieds, l’a suivi toute une journée.

bristol Mélissa Chemam

Bristol: à ville métissée, culture métissée

« De Massive Attack à Banksy, l’histoire d’un groupe d’artistes, de leur ville, Bristol, et de leurs révolutions », c’est le titre d’un livre paru l’automne dernier.

L’auteure est parisienne, mais entretient un lien très fort avec la ville anglaise. Un lien musical et idéologique.
Léonie a contacté Mélissa Chemam, qui lui a parlé de Massive Attack, groupe emblématique de Bristol.

Bénévole

Le bénévolat, une activité vraiment désintéressée ?

Dans notre pays, 1 suisse sur 3 fait du bénévolat. Comme on est plutôt lucide sur les motivations de l’être humain, on a plutôt tendance à penser que rien n’est vraiment gratuit ni désintéressé.
Céline a voulu vérifier en demandant à deux bénévoles ce qui les motivent à mouiller leur chemise bénévolement et surtout, ce qu’elles attendent en retour…

Jean-Michel Jarre contre la mort de la mer Morte

4 avril 2017

Il a beau avoir 68 ans, Jean-Michel Jarre a toujours un combat sous le coude. Le dernier en date, c'est sauver la mer morte.

Le grand-père de l'électro veut « éveiller les consciences » sur la disparition de la mer Morte, dont le niveau baisse de plus d'un mètre chaque année. 

 

Ce jeudi, Jarre va jouer toute la nuit au pied de l'ancienne citadelle de Massada, en Israël. En gros, il sera sur un plateau rocheux au-dessus de la mer morte, dans le désert. 

Mais pas question pour lui de laisser une foule détruire l'environnement pour un concert. On sera loin des millions qu'il avait rassemblés à Paris ou à Moscou. Ce sera un concert « intimiste » : à peine dix-mille places dont les prix varient entre 120 et 700 francs.

« Organiser la résistance contre tous les Trump du monde »

Jean-Michel Jarre tacle aussi: il espère que son concert contribuera à «organiser la résistance contre tous les Trump du monde ». Il souligne par là le peu d'intérêt du président américain pour tout ce qui ne ressemble pas à du charbon ou du pétrole.

Pour ceux qui sont qui sont déçu de ne pas s'élancer dans le désert pour voir un monsieur jouer pour une mer déjà morte, sachez qu'un film sur le concert devrait sortir d'ici la fin de l'année.

 

Ghost in the Shell

29 mars 2017

Quand Hollywood décide de s'attaquer à un chef d'œuvre de l'animation japonaise pour en faire un film tout public, à priori, ça ne sent pas très bon ! Et pourtant, c'est exactement ce qui est en train de se passer avec le film Ghost in the Shell qui sort mercredi 29 mars sur nos écrans romands.

 

Un long métrage ici réalisé par Ruppert Sanders et tiré du manga de Masamune Shirow, publié à la fin des années 1980 ; manga qui avait d'ailleurs été brillamment adapté en film d'animation en 1995 par Mamoru Oshii.

 

Alors, faut-il s'attendre à une grosse bouse ou à l'inverse, plutôt à une bonne surprise ? C'est la question que l'on a posée à Ciné-Man, notre super-héros du cinéma sur GRRIF.

Plus d'articles