Les muses alpines d’Arthur Henry dans Le Debrief

14 juin 2024

Vaches laitières, prairies fleuries et sommets enneigés ne sont pas l’apanage des yodleurs traditionnels. La musique électronique s’est aussi emparée de ces images d’Epinal (de Suisse), en la personne d’Arthur Henry. Le musicien chaux-de-fonnier – qu’on connait notamment pour ses créations Sampling the world– a été approché récemment par des associations, qui voulaient donner à entendre les Alpes en musique… et ainsi célébrer la saison d’alpage et son inscription sur la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco. Ca donne « Sounds of the Swiss Alps ».

« Je ne connaissais absolument rien à cet univers paysan. Le premier jour je suis arrivé sans bottes ! »

Pour créer ce morceau de trois minutes, Arthur Henry est allé sur le terrain et a fait appel à trois musiciens. Des artistes choisis pour leur habilité à jouer d’un instrument traditionnel de manière non traditionnelle. Une manière de servir son propos.

« Les gens qui m’ont reçu sont très ouverts d’esprit et très bienveillantes. Ce n’est pas forcément représentatif de ce milieu, sinon l’entièreté de la Suisse voterait à gauche. »

Et les images elles aussi tentent de sortir des clichés : « J’ai filmé ce qui se passe réellement », assure le musicien. Il évoque une famille rencontrée pour le projet, qu’il a suivie sur toute une désalpe : « Ils faisaient ça uniquement pour eux. Ils ne sont pas allés défiler à Charmey, néanmoins ils se sont levés à minuit pour nettoyer et décorer les vaches. Ils ont mis leur costume d’armailli, mais ils l’ont fait pour eux, pour célébrer la fin de ces 5 mois très durs à l’alpage. »

Pour alimenter notre émission Le Debrief, GRRIF a récolté l’avis de quelques auditeurices sur « Sounds of the Alps ». Si certains n’ont pas été totalement convaincus, l’oeuvre qui sublime la vie paysanne a bluffé la plupart des testeureuses. Arthur Henry répond aux goûts et aux couleurs, juste ici.

Arthur Henry, Le Debrief :

Un article réalisé en collaboration avec RTN.ch