Dolly Parton, popstar 2020

10 mars 2020

À nouveau dans Playboy ?

On ne l’arrête plus. À 74 ans, Dolly Parton est à nouveau bien installée dans le paysage médiatique. Dimanche 8 mars, elle clame haut et fort qu’elle souhaiterait refaire la première page de Playboy. Et même si le magazine n’a pas encore accepté, il devrait le faire puisqu’en ce moment, l’artiste transforme chaque essai en réussite.

La folie du Dolly Parton challenge

Il y a quelques semaines, elle lançait le buzz du Dolly Parton challenge, consistant à sélectionner une photo adaptée pour les réseaux Facebook, Instagram, LinkedIn et Tinder.

Voir cette publication sur Instagram

Get you a woman who can do it all

Une publication partagée par Dolly Parton (@dollyparton) le

Le buzz est tel qu’il offre une nouvelle visibilité à la chanteuse, à présent bien ancrée dans l’esprit de la jeune génération.

Un personnage aimé du peuple

À tel point qu’on voit en elle une présidentiable. Dolly Parton plaît aussi bien aux conservateurs qu’à la jeune génération, souvent plus à gauche. Nostalgiques, les premiers ravivent le souvenir de toute une époque à travers la chanteuse. Quant aux jeunes, ils la considèrent aujourd’hui comme une icône de la culture pop. Dolly Parton marche sur l’eau. Elle a réussi à réconcilier l’ancienne et la nouvelle génération, à se faire adouber par démocrates et républicains. Chaque Américain a l’impression qu’elle est dans son camp. Le pays, en quête désespérée d’une idole commune, applaudira tant la couverture de Playboy que Jolene.

 

Pas changé d’un iota

On n’a pourtant pas l’impression qu’elle fasse grand-chose pour se retrouver là. Dolly Parton ne change rien. Elle ne se modernise pas. Elle traverse les décennies avec sa choucroute blonde, ses vêtements à paillettes, son maquillage de voiture volée et ses interprétations de Jolene à tout va. Et quand on lui parle de son âge, potentiel frein à sa nouvelle carrière de popstar, elle a cette réplique subtile et sublime à la fois : « Mes nichons sont les mêmes qu’avant ».