Les démineurrs

Avant l’été les éclats de mines

4 juillet 2014

mine

Depuis un moment, les Démineurs roulent leur bosse dans les terrains vagues de la région. De quoi avoir envie de vous repasser quelques morceaux triés sur le volet.

Un grand voyage, gratos.

Un tour à Morteau pour s'acheter de la nicotine ?

Un tour à la douane avec le coffre plein ?

Un tour aux abattoirs ?

Un tour avec ceux qui font flipper les vieilles dames de Bienne ?

Un tour à la caserne militaire ?

Un dernier tour au foyer, avec des vieux ?

Un dernier tour et puis s'en va. Les Démineurs s'en vont défricher les plages de là-bas et les terrasses d'ici.

à vous, du bonheur et des bisous,

 

La rédaction : Aurélie, Mélanie, Léonie, Cédric

Artistes, majors, gros sous, musique et démineurs

27 juin 2014

Les démineurs vous arrachent les écouteurs, un moment, pour vous parler pognon. De celui qui coule par vos oreilles justement, qui salit vos écouteurs. Parce que la musique, ce n'est pas juste une affaire d'inspiration et de rencontres humaines, c'est aussi une question de gros sous.

L'industrie musicale, comment ça marche ? Bienvenue dans un monde impitoyable et parfois pitoyable.

Warner, Sony et Universal: les majors

Les gros requins de l'industrie musicale

Un monde de requin, vraiment?

Michel May, qui a travaillé pour Warner et EMI

Et les petites et moyennes maisons de disque?

Christian Wicky, du lable suisse indépendant « Irascible »

La diversité musicale des radios menacées par les requins?

Max Guiget, programmateur de Radio Nova

Le requin des concerts: Live Nation

La multinationale des concerts.

Le requin des sites de streaming: Spotify

Le monopole du numérique

Les démineurs, c'est terminé. On vous retrouve vendredi prochain, à 11h. Toute l'équipe est en train de fouiller dans ses archives pour vous retrouver le fin du fin. Reportage non autorisé dans une caserne militaire ou autorisé dans un EMS, c'est ce qu'on est en train de récolter pour vous.

La rédaction: Aurélie, Léonie et Mélanie.

Qui veut faire du mécénat ?

20 juin 2014

« Bonjour. Je m'appelle Violette et je suis musicienne. Je joue la viole de gambe dans mon garage. Mon talent va bientôt exploser à la face du monde, même si ceux qui distribuent les subventions n'en sont pas convaincus. Je pense que vous devriez me soutenir, parce que je suis super, et que la viole de gambe va très vite redevenir tendance grâce à moi.« 

 

Les Démineurs croient au projet de Violette et ont foi en l'avenir radieux de la viole de gambe. C'est pourquoi ils s'intéressent cette semaine au financement participatif. Qu'est-ce que c'est, comment ça marche et quels sont les projets que le grand public soutient ou ne soutient pas ?

Le « crowdfounding », c'est nouveau ?

Léonie

Comment réussir son « We Make It »?

interview de Spohie Ballmer, responsable des projets romands sur wemakeit.ch

L'exemple du projet qui réussit.

Régis Colombo, photographe

Et de celui qui échoue.

Le Rock Altitude Festival

Qui paie la culture : l'Etat ou les mécènes?

Interview de Jean-Marc Voisard, délégué aux affaires culturelles (JU)

Les Démineurs ont fait les comptes et vous remercient pour votre générosité, tout particulièrement celui parmi vous qui proposait de nous verser trois millions. Mais au finale, pas besoin de financement participatif pour une émission à deux balles.

La semaine prochaine, on revient avec une nouvelle thématique, qui n'aura pas non plus d'odeur puisqu'on parlera encore d'argent, mais dans l'industrie musicale cette fois-ci.

 

 

La Rédaction : Léonie, Mélanie, Aurélie et Cédric

Les démineurs divorcent, vive les démineurs heureux

13 juin 2014


C'est la fin et c'est tant mieux

Les démineurs ne dorment plus dans le même lit. Divorcer, ce serait bien. Mais les démineurs n'aiment pas les conflits.Est-ce qu'on peut être plus heureux après un divorce qu'avant ? Parce qu'à en croire ce que disent les médias et leur audience, divorcer, c'est pas ce qu'il faut dans son CV pour avoir réussi sa vie.

Pourtant, il paraît que ça existe. Le divorce heureux, c'est l'utopie, ou pas, des démineurs.

Le divorce c'est mal vu, pourtant…

Ca évolue

Ceux qui ont testé le divorce heureux

Nicole et Fredy

Divorcer vite fait, bien fait sur le net

L'exemple d'easydivorce.ch

Le divorce idéal existe pour les couples, pas pour les enfants

Les conseils du Dr Renk, pédopsychiatre

La semaine prochaine, la rédaction de GRRIF dissèque le financement participatif. Ces plateformes où vous êtes invités à vous mettre tous ensemble pour payer le disc d'un groupe ou le film d'un réalisateur. Comment ça marche, qui est-ce qui y gagne quand la culture est financée par vos cartes Visa, ce sera le thème de la semaine prochaine.

La rédaction de GRRIF: Aurélie, Cédric, Léonie et Mélanie

Exit, la porte de sortie pour les vieux qui souffrent

6 juin 2014

Signal lumineux
Quand ça ne va plus, mais alors vraiment plus, Exit peut vous accompagner à la sortie.

Deux semaines ont passé depuis que l'association Exit a pris une grande décision. Celle de rendre le suicide assisté accessible à plus de personnes. Avant, il fallait être malade et condamné. Aujourd'hui, pour demander à Exit de nous aider à passer l'arme à gauche, être vieux et en mauvaise forme suffit.

Les Démineurs se paient le luxe de réfléchir avant de boire leur potion de barbituriques. Restez seulement. Y a pas assez de potion pour deux mais l'heure de réflexion, on la partage volontiers.

Ce qui a changé dans les conditions d'Exit

Le suicide assisté en Suisse, et à l'étranger

C'est quand qu'on est vieux ?

Interview de Suzanne Pletti, vice-présidente d'Exit Suisse romande

La vieillesse avant la mort

Interview d'Alain Hubert, secrétaire romand de Pro Senectute

Ce que les seniors en pensent…

Micro-trottoir

L'émission hebdomadaire de la rédaction de GRRIF continue sa paperasse. Après s'être inscrite à Exit cette semaine, elle ira voir un avocat. Le divorce heureux, c'est la prochaine thématique des Démineurs. Quand divorcer règle des problèmes plutôt que d'en causer… ça n'arrive pas tout le temps, mais parfois. On en parle chaque jour à 17h45.

Des bisous.

La rédaction (Mélanie, Léonie & Aurélie)

Les Démineurs diffusés en numérique (DAB+ pour les intimes)

30 mai 2014

Vieux postes FM au Musée de l'Electricité à Dijon
D'ici une dizaine d'années, la FM va mourir. Le contrat pré-obsèques prévoit son remplacement par le DAB+.

Les Démineurs vous parlent sans fioritures, sans grésillements, sans entraves, sans obstacles, pour que vous compreniez très exactement ce qu'ils vont vous dire.

Et si cela est possible, c'est grâce au « DAB+ » (Digital Audio Broadcasting+) ou « diffusion audionumérique », en français et en moins cool. Bref, c'est la radio numérique, qui constitue l'avenir de la radio en Suisse, selon ses supporters. Mais ça implique quoi, le DAB+ ? Pour moi, pour toi, ton autoradio et ta radio ? Et est-ce que c'est si super que ça ?

Les Démineurs vous souhaitent la bienvenue.

Savez-vous de quoi on parle ?

Non ? Alors on vous explique.

Le numérique se fraie un chemin dans les voitures…

(…mais ça dépend des importateurs.)

Et pourquoi pas le web, au lieu de ce machin+ ?

Pour plein de raisons que la Suède a étudiées.

La FM va mourir

Pas tout de suite, mais bientôt.

Le DAB+, c'est l'avenir de la radio, dixit tout le monde, même le reste de l'Europe. Mais que ce soit par ondes hertziennes, par FM, par DAB+, par analogique, par numérique, par terre, par mer, par beau temps ou par tempête, les Démineurs ne vous quitteront jamais. Même dans les moments difficiles.

Lors de leur prochaine mission, ils s'intéresseront justement aux personnes fatiguées d'être vieilles et de vivre. L'association Exit a décidé d'ouvrir le suicide assisté aux personnes âgées, sous certaines conditions. A découvrir toute la semaine à 17h45.

Des bisous.

La rédaction (Léonie, Aurélie & Mélanie)

Wikipédia rend les Démineurs moins bêtes

23 mai 2014

Les démineurs ont trouvé la définition de Wikipédia sur Wikipédia : « Un projet d'encyclopédie universelle, multilingue (287 langues mi-2013) sous licence CC-BY-SA créée par Jimmy Wales et Larry Sanger le 15 janvier 2001 en wiki sous le nom de domaine wikipedia.org. »

Wikipédia, c'est pas toujours très sexy, mais ça peut sauver des vies virtuelles. Les Démineurs cliquent sur le savoir gratuit et peu commun du commun des mortels.

L'encyclopédie, c'était mieux avant?

Histoire de l'encyclopédie, surtout celle de Diderot

Wikipédia, c'est bien et c'est gratuit. Comment c'est possible?

Le financement de Wikipédia

Comment ça marche?

Explications de Charles Andrès, directeur scientifique de Wikimédia Suisse

La communauté participative pose quand même un problème

Wikipédia et ses limites

Les Wikipédiens se rencontrent à Neuchâtel

Reportage lors d'une wikipermanence

Wikipédia, est-ce vraiment si fiable?

Explications de Fréféric Schütz, contributeur pour Wikipédia

Cette émission des démineurs sur Wikipédia a été réalisée sur la base des connaissances de Wikipédia, alors si vous avez remarqué des fautes, merci de les signaler à la fondation Wikimedia, pas à GRRIF.

La prochaine mission des Démineurs sera de vous expliquer ce qu'est le DAB+.

Mélanie

La musique adoucit les votations populaires

16 mai 2014

Bonne citoyenne en train de voter
♫♫♪♫♪♫♫♫♪♪♪♪♫♫♫♪♫♪♫♫♫♪♪♪♪♫♫♫♪♫♪♫♫♫♪♪♪♪♫♫♫♪♫♪♫♫♫♪♪♪♪♫♫♫♪♫♪♫♫♫♪♪♪♪♫♫♫♪♫♪♫♫♫♪♪♪♪♫♫♫♪♫♪♫♫♫♪♪

« Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons en chantant. » Comme Michel Sardou est un peu un modèle pour les Démineurs, un maître à penser, ils ont décidé de faire pareil. Ou alors c'est juste parce qu'ils cherchaient un moyen de parler des votations fédérales de ce dimanche avec entrain et légèreté.

Avant d'être soumis au peuple suisse, les quatre objets au programme sont donc soumis aux choix musicaux discutables de la rédaction de GRRIF. Vous êtes dans les Démineurs, bienvenue.

La démarche des Démineurs

L'arrêté fédéral concernant les soins médicaux de base

Avec, entre autres, France Gall et Serge Lama

L'initiative « Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants »

Sans Yves Duteil, mais avec Mozart

L'initiative « Pour la protection de salaires équitables »

Avec, entre autres, Serge Gainsbourg et Pink Floyd

La Loi fédérale sur le fonds d'acquisition de l'avion de combat Gripen

Avec, entre autres, Tom Cruise et Serge Reggiani

C'est ici que les Démineurs tirent leur révérence, non sans vous avoir annoncé l'avènement du Sauveur, dont ils parleront chaque jour de la semaine prochaine à 17h45, le Dieu miséricordieux des flemmards et des incultes : l'encyclopédie en ligne Wikipédia.

Allez en paix, frères ignorants, et réjouissez-vous : le savoir est gratuit et à la portée de tous.

Des bisous.

La rédaction (Aurélie, Mélanie & Léonie)

Quelle cultuRRe derrière les barreaux ?

10 mai 2014

Une partie de baby-foot, un boulot à la blanchisserie et de temps à autre, une promenade entre les fils barbelés. L'idée qu'on se fait d'une journée en prison n'est pas reluisante. Mais en prison, que fait-on de son temps « libre » lorsqu'on en a ? À quelle culture peut-on espérer avoir accès lorsqu'on est incarcéré et quelle est la politique à ce sujet ?

Aurélie

Alors, pour se culturer en prison, ça se passe comment ?

Tweete ou crève

2 mai 2014

Illustration réseaux sociaux
Est-on encore quelqu'un si l'on n'est pas connecté ?

Plus de 250 millions de personnes actives sur le Twitter mondial. En ce qui concerne Facebook, c'est encore plus impressionnant : 1,3 milliards d'utilisateurs plus ou moins actifs. Quelques fantômes, d'accord, mais la population reste impressionnante. Et elle n'est pas composée que de d'utilisateurs en chair et en os. La moindre entreprise est maintenant obligée de penser son activité sur les réseaux sociaux. Une stratégie de communication plus ou moins réussie pour certains, qui fait un tabac pour d'autres.

Ce qui est sûr, c'est que les entreprises, politiciens et autres communicants qui refusent de se mettre à tweeter – entre autres – n'ont plus le choix. Et s'ils ne « facebookent » pas intelligemment, ils n'ont plus d'excuses s'ils ratent leur business.

Les Démineurs détestent quand on les oblige à faire des trucs. C'est pour ça qu'aujourd'hui, l'émission de la rédaction démine le diktat des réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont-ils indispensables ?

Avec Sophie Caillat, journaliste spécialisée

Les secrets d'une publication réussie

Avec Sophie Caillat

La pub sur Facebook, ou comment tu deviens une cible alléchante

Les réseaux sociaux, c'est primordial

De l'avis de Magali Philip, journaliste à la RTS

Et si les réseaux disparaissaient comme ils sont arrivés ?

Les Démineurs se déconnectent de tous les réseaux qu'ils arpentent à longueur de journée. La semaine prochaine, une nouvelle thématique fera clignoter leur écran en veille. Hashtag CULTURE. Hashtag PRISON.

Lorsqu'on purge une peine en Suisse romande, à quelle culture on a accès, ou pas accès ? Les personnes détenues ont-elles d'autres histoires fantastiques que la Bible du maton à se mettre sous la dent ? C'est la sujet déminé chaque jour à 17h45 et vendredi prochain de 11h à 12h sur GRRIF.

Des bisous.

La rédaction (Mélanie, Léonie & Aurélie)

Plus d'articles