Badaboum

L’Ouï avec Camille

12 septembre 2017

La chanteuse Camille est en tournée actuellement pour présenter son dernier album, Ouï. GRRIF a profité de son passage à Paléo pour papoter un peu avec elle dans sa loge.

Des tisanes infusent sur la table à côté d’une casserole où baignent des œufs durs, on se déchausse avant d’entrer, la communion opère…

La tête dans les vinyles au Port Franc

12 septembre 2017

Dimanche après-midi. Il fait beau, le soleil lèche doucement les visages. Un moment parfait pour flâner et découvrir de nouvelles choses.

 

Badaboum, l'émission musicale de l'animation vous emmène au Port Franc à Sion. La salle de concert organisait sa première bourse aux disques dimanche 10 septembre. Une façon de faire débuter la saison du club valaisan en douceur.

 

GRRIF a mis son nez dans les caisses chargées de vinyles.  On y trouve des trésors de tout genre, des pépites qui font le bonheur des visiteurs de cette bourse aux disques.

«Il va peut-être croire que c'est un frisbee dans une pochette en carton»

Certains repartent avec les Clash sous le bras, d'autres préfèrent Gainsbourg, mais tous on passé un dimanche de détente.

21616623_10214167328528307_436711953_o

Les fabuleuses Aventures de Shake It Maschine à la Red Bull Academy

20 juin 2017

Dj et producteur chaux-de-fonnier, Shake it Maschine était à Montréal l'an passé pour faire du son avec des dizaines d'autres artistes du monde entier dans le cadre de la Red Bull Academy.

Il est venu nous raconter son périple et comment on ressort d'un fricotage avec la machinerie gigantesque du géant de la boisson nucléaire.

On en a profité pour célébrer aussi les 50ans de la sortie du morceau All you need is love des Beatles et découvrir La Cabane de Baldwin, groupe genevois en pleine pendaison de crémaillère.

Lire la suite

Jeff Buckley décédait il y a 20 ans, noyé dans la Wolf River

26 mai 2017

Le 29 mai 1997, Jeff Buckley disparaît dans les eaux boueuses de la Wolf River, affluent du Mississippi, après le passage d'un bateau à aubes. Le chanteur vient de plonger tout habillé en chantant Whole Lotta Love de Led Zeppelin à tue-tête. Sa dépouille est retrouvée six jours plus tard. L'autopsie confirme la noyade accidentelle. Jeff Buckley est mort à l'âge de 30 ans, en laissant à la postérité un unique album, Grace, paru en 1994.

Une année faste pour l'industrie du disque : Portishead sort Dummy ; Blur, Parklife ; et Soundgarden son fameux Black Hole Sun. Au milieu de tout ça, le premier album de Jeff Buckley est un ovni.

« Jeff Buckley est mort à l'âge de 30 ans, en laissant à la postérité un unique album, Grace, paru en 1994. »

Grace est un disque lyrique, romantique, aux arrangements baroques. Jeff Buckley y chante comme une femme, passant des aigus aux graves comme un chanteur d’opéra : sa voix couvrait quatre octaves. Un album délicat, aussi, qui mélange compositions originales et reprises bien senties. Comme le standard du jazz Lilac Wine, que Nina Simone avait rendu célèbre.

Et si Grace ne fait pas tout de suite l’unanimité dans les charts, il finira par s’imposer comme un des disques les plus importants des années 90, adoubé par David Bowie qui le considère comme le meilleur album jamais enregistré. Dessus, on retrouve la mythique reprise d’Hallelujah, titre de Leonard Cohen, sorti en 1982 et passé complètement inaperçu à l’époque. En se l’appropriant, Jeff Buckley en a fait un tube.

« Grace finira par s’imposer comme un des disques les plus importants des années 90, adoubé par David Bowie qui le considère comme le meilleur album jamais enregistré. »

La carrière de Jeff Buckley avait commencé alors qu’il écumait les bars en rendant hommage à son père, le chanteur Tim Buckley, musicien folk plutôt raté qui n’a jamais connu son fils. Il l’avait pourtant précédé dans la tragédie, en décédant à l’âge de 28 ans d’une overdose, c'était en 1975. Ironie du sort, c’est le succès de Jeff Buckley qui a lancé la carrière de son père : Tim Buckley vendra pas mal de disques dans les années 90, touché, a posteriori, par la grâce d’un album qui, loin des canons pop de l’époque, portait si bien son nom.

Le JVAL Openair a 13 ans !

24 mai 2017

Les 24, 25 et 26 août prochain, le JVAL Openair fêtera ses 13 ans d’existence en beauté avec une affiche qui assume pleinement son côté rock, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Au programme Findlay, De Staat mais aussi pas mal d’artistes suisses comme SANDOR, Le Roi Angus ou The Animen.

« Le rock, c'est notre origine, ça a toujours été au cœur du festival. » Nicolas Jones, responsable communication du JVAL Openair

Cee-Roo aux Docks

24 mai 2017

C'est facile de se pointer dans une salle de concert les mains dans les poches, de se saouler et de beugler comme un troupeau de motards sur les chansons de son groupe préféré rien qu’en payant un vulgaire ticket.

 

Mais que faut-il pour que tout ça ait lieu ? Qui sont ces gens qui font tout pour que vous puissiez vous mettre bien devant votre idole ? Comment nait un concert ?

 

GRRIF a passé une journée entière aux Docks de Lausanne avec Cee-Roo pour découvrir l’envers du décor.

« Je vais revêtir ma tenue d'apparat en peau de loutre. »

  • Photo: JD Picture

La B.O. des candidats à la présidence française

4 mai 2017

Avant le second tour des présidentielles françaises, GRRIF vous propose de revenir sur les bandes originales des candidats au poste suprême. Quelle musique accompagne Emmanuel Macron ? Quel hymne Marine Le Pen a-t-elle choisi ? Et quelles sont les musiques qui ont marché pour les élus de ces 50 dernières années ? On vous ressort quelques tubes, honteux ou pas, de la vie politique française.

Plus d'articles