Les Fables de l’Olympe n°8

8 août 2012

les sept camerounais disparus
les sept camerounais disparus

RecheRRche CameRRounais désespéRRément

On apprenait hier que sept athlètes camerounais avaient disparu du village olympique.
Sans autorisation de leur chef de délégation, les 7 sportifs se seraient barrés pour des motifs économiques.

L'Europe leur faisait de l'œil et ils auraient eu envie d'y rester plus que deux semaines, c'est ce qu'expliquait  le ministre camerounais des sports et de l'éducation physique.

Thomas Essomba est un boxeur camerounais. Il a fait un jour de compétition à Londres et s'est fait éliminer

Nous, nous l'avons retrouvé et nous avons réussi à le joindre sur son nouveau portable anglais !

Les fables de l’Olympe n°7 : le lièvrre et le hamsterr

7 août 2012

Alex Schwazer
Il n'y a vraiment pas de quoi être fier.

Sans pitié, le Comité olympique italien a renvoyé un athlète à la maison. Le marcheur Alex Schwazer, champion olympique à Pékin sur 50 km, a avoué avoir pris de l'EPO pour être au mieux de sa forme à Londres. Au mieux de sa forme mais dans ses tout petits souliers, Alex Schwazer a répondu aux curieux.

En son

La publicité, ce fantôme qui nous hante…

6 août 2012


Retour sur l'histoire de la publicité

Les plus anciennes traces de publicité se trouvent dans l'Antiquité. On la trouvait sous forme de fresque, ou directement sur le produit. On a retrouvé un vase antique sur lequel était écrit : « Achète-moi et tu feras une bonne affaire. »

Au Moyen Âge, la publicité passe par le biais des crieurs publics. À la manière du « Il va faire tout noir » d'un film qu'on ne nommera pas. Annonces de commerçants ou décrets royaux, c'est ça la publicité médiévale.

Avec l'avènement de l'imprimerie au 15e siècle, la page imprimée devient accessible à la masse. On accroche des affiches dans la rue. Le 15e siècle c'est aussi l'apparition du flyer, qu'on distribue de main à main aux passants.

Avec la révolution et la fin de la monarchie, il faut convaincre l'opinion publique. La publicité devient partie intégrante de l'activité politique. Affiche, flyers, pamphlets imprimés, c'est le début du marketing politique.

Il faut attendre Toulouse Lautrec au 19e siècle pour rendre les affiches publicitaires attrayantes, avec un gros travail de simplification des formes et des couleurs. La pub devient une œuvre d'art.

En 1898, c'est l'apparition de la première publicité filmée, elle devance la publicité à la radio qui naîtra à la fin des années 20, et à la TV, à la fin des années 60. C'est aussi pendant cette période que le métier de publicitaire se développe. L'Amérique du 20e siècle a rendu la publicité plus technique, avec un travail de recherche plus axé sur la forme que sur le fond. On s'est rendu compte que le message publicitaire est toujours le même : consommez-moi !

Marketing et shockvertising

La pub devient une arme redoutable au début du 20e siècle avec l'essor de la consommation de masse. C'est elle qui détermine le succès d'une entreprise. Une campagne ratée peut mettre en jeu sa survie. La pub, ou money money money.

C'est dans les années 70 que naît le marketing tel qu'on le connaît aujourd'hui. Avec ses stratégies et ses outils, devenus très efficaces, et qui permettent de calculer les retombées économiques d'une campagne.

Une stratégie marketing qui marche particulièrement aujourd'hui, c'est le shockvertising. Son nom dit tout : on vise à augmenter l'attention du destinataire et sa mémorisation du message, dans le but d'obtenir de lui une réaction, par le biais du choc et de l'impact émotionnel.

C'est là que le concept devient intéressant : le but est d'accroître la notoriété d'une compagnie, plus que de vendre un produit.

Dans les techniques du shockvertising, on trouve toujours les mêmes recettes. Le porno chic avec une utilisation du sexe exacerbée. L'humour, qui permet une mémorisation importante et qui favorise le buzz marketing. Et les thèmes de la violence, de la drogue, de la mort ou du racisme qui poussent le récepteur vers un sentiment de colère.

Et puis, une dernière technique : la confusion. Un message contradictoire avec le produit mis en scène. Ce message force le récepteur à mettre en marche un processus inconscient de réflexion pour créer un lien entre ces deux idées, ce qui génère une très forte mémorisation.

Exemple avec le dernier spot publicitaire de Axe Anarchy. « N'achetez pas le produit ». De l'antipub par excellence. Mais « n'achetez pas ce produit, parce qu'il pourrait vous transformer en bête de sexe ». Preuve que la pub à rebours. Ça marche. Peut-être encore mieux que la publicité classique. Mais tout le monde ne l'a pas encore compris.

Un exemple de shockvertising éloquent

La publicité, c'est aussi des pleines pages dans les journaux.

Emile de Girardin est un parisien du 19ème siècle. Dit comme ça, ça sonne un peu poussiéreux et loin de l'idée du qu'on se fait du publicitaire contemporain. Emile de Girardin est à la base un journaliste.

Si Emile Girardin est connu, ce n'est pas forcément pour ces talents de rédacteur en chef. Des talents, il en a à revendre, mais ce sont surtout des talents de publicitaires. En 1836, l'homme fonde un journal : La Presse, un quotidien français qui parle de politique, d'industrie, de commerce. Pour Emile de Girardin, La Presse est l'équivalent français du Times anglais. Jusque là, rien d'impressionnant si ce n'est un petit vent de mégalomanie. Ce qui va révolutionner le monde de la presse, c'est que son journal est désormais bourré de publicités. À l'époque, les coûts de fabrication des journaux sont très élevés. Les quotidiens sont relativement chers et, par conséquent, les tirages sont assez bas.

Emile de Girardin décide de diviser par deux la facture qu'il envoie à ses abonnés. Pour compenser le manque à gagner, il ouvre les colonnes de son quotidien aux annonceurs.  En 1838, Emile de  Girardin fait une déclaration assez surprenante :

« L'industrie du journalisme française repose sur une base fausse. Les abonnements plutôt que les annonces. Il serait préférable que ce soit le contraire. Les rédacteurs d'un journal ont d'autant moins de liberté de s'exprimer que l'existence du journal est soumise au despotisme étroit de l'abonné. »

Visionnaire s'il  en est, Emile de Girardin ne croyait pas si bien dire. La presse moderne semble se frotter aux exigences de la publicité au moins autant qu'à celles de ses abonnés.

Les Fables de l’Olympe n°6 : la rébellion d’Usain Bolt

6 août 2012

Usain Bolt est depuis hier double champion olympique du 100 m. Il a couru la distance en 9 secondes et 63 centièmes et s'est vu remettre la médaille d'or. Dommage que la rébellion ne soit pas également une discipline officielle sinon le Jamaïcain cumulerait les sacres. Hier, en conférence de presse, Usain Bolt s'est insurgé contre les réglementations trop strictes de ces Jeux Olympiques anglais.

Interview

Les Fable de l’Olympe n°5 : une poignée de sexisme sur les terrains de beach-volley

3 août 2012

Si Londres est depuis une semaine la capitale mondiale du sport, elle n'est pas pour autant la capitale du féminisme, notamment si l'on s'attarde sur la manière de filmer le beach-volley féminin. Le quotidien américain Metro se penchait hier sur le sujet et essayait d'imaginer que tous les sports soient filmés de la même façon, c'est-à-dire avec des plans serrès, très serrés…

Interdiction de mettre trop de tissu.

Le Chinois Wei Jizhong, président de la Fédération Internationale de Volley-ball basée à Lausanne, s'exprimait ce matin sur la taille réglementaire des maillots des filles :

Interview

Femen, ou les Lady Gaga de l’activisme.

3 août 2012

L'origine du mouvement

Femen = Lady Gaga

Ce qui compte, c'est le choc de l'image

Hier à Londres, les jeux Olympiques se déroulaient paisiblement. Ils n'ont pas été perturbés et ce malgré les efforts des Femen.

 

La scène se déroulait devant l'hôtel de ville de Londres. Quelques membres du Femen, les seins évidemment nus, manifestaient contre la présence de certaines nations aux Jeux Olympiques. Dans leur ligne de mire, l'Iran et l'Arabie Saoudite qu'elles considèrent comme des régimes islamistes. No charia, voilà ce qu'on pouvait lire sur leur torse si leur poitrine ne nous mettait pas dans tous nos états. Une manifestation de courte durée puisque les policiers londoniens ont mis fin au spectacle de manière musclée. La virilité policière a donc largement remporté le concours olympique. Après avoir été immobilisées au sol, les activistes des Femen ont été conduites au poste de police. Pendant que des dizaines de photographes courraient à cinquante centimètres d'elles pour avoir la plus belle photo de leur nichons ensanglantés par le goudrons.

Manifester seins nus, une méthode qui dérange. Manifester tout simplement, parfois, ça dérange. Alors quand les Femen le font dans leur plus simple appareil, ça irrite. Même à l'intérieur de certains mouvements féministes, le soutien aux ukrainiennes est mitigé. Pour certaines qui préféraient un féminisme plus profond et plus intellectuel à la Simone de Beauvoir, les seins des ukrainiennes cachent leur véritable discours. Des seins qui plaisent aux hommes mais qui irritent les femmes, voilà qui serait donc purement contraire aux objectifs des Femen.

L'avis des fondatrices du mouvement est lui bien différent. Enlever leurs soutifs permet au contraire de faire entendre un message mainte fois exprimer sous un t-shirt mais auquel les medias restaient sourds. Il faut donc que les actions soient choquantes pour qu'elles soient efficaces. Comme les Femen aiment à le répéter, personne n'écoutait ce qu'elles avaient à dire jusqu'à ce qu'un jour, elles aient la brillante idée d'enlever leurs t-shirts.


DjSet – Rom McGrey

2 août 2012

Rom McGrey

DjSet fricotte avec les dancefloors à paillettes

Electro-house progressive! ça sent le clubbin' à plein nez aux platines de GRRIF.

Rom McGrey débarque effectivement avec une sélection digne des parterres de discothèques en sucre. C'est pas du David Getta, mais c'est sur le chemin. Heureusement, notre invité du soir ne bascule pas du côté photoshopé de l'image. L'exercice est périlleux mais monsieur « Gris » garde ce qu'il faut de noir pour salir les coins à juste niveau.

Gloria Alleluia!

Tracklisting

  • Adam Burn – Barracuda
  • Bingo Players – Rattle
  • Chuckie  – Who is ready to jump (Rom McGrey remix)
  • Daft Punk – Around the world
  • Dirty Laundry – We could be one
  • Gotye feat. Kimbra – Somebody that I used to know
  • Karmin – Hello
  • La Riots vs Jordy Lishious vs LDR – Lumpy videogames
  • Let The Music Play feat. UTRB – Don't weigh me down (Rom McGrey remix)
  • Yves V – Arkadia
  • DBN feat. Jason Caesar – Always have tonight
  • Jerome & Basto and Yves V – Breaker stars(Rom McGrey mash up)
  • Solid Gaz & Mischa Daniels – Raw, urban, sexy house
  • Rene Kuppens – Lift u up

Prochaines sorties :

18 août @ DUB (Delémont Urban Beach) avec Masi Gregorio

Tôt le matin

2 août 2012

Isaac DelusionIsaac Delusion

Groove tranquille et mélancolie délicate pour le nouveau morceau du duo Isaac Delusion. Cette merveille porte un nom : Early Morning. // La période estivale rime souvent avec disette musicale. Pas cette année où les productions les plus folles et inventives se laissent cueillir et avaler goulûment. En espérant que vous allez manger à votre faim, voici un aperçu de ce que vous aurez dans l'assiette ces prochains jours. Dub Pistols et son mélange de drum and bass et de hip-hop, Snoop Dogg qui se met au reggae sous le pseudo de Snoop Lion, les sales gamins de Manchester qui opèrent sous le nom de Janice Graham Band, Petite Noir qui envoie bouler l'orthographe mais pas les synthétiseurs,  Alt-J qui en est à son 4e morceau sur GRRIF (et c'est pas fini), Ariel Pink's Haunted Graffiti avec un superbe single en exclu, Mr. Day et leur groove vintage, The Rubens qui fait pleurer ses grosses guitares, Haim plus épique que jamais, The Shoes qui traînent les pieds avec un morceau encore jamais diffusé sur GRRIF, et pour finir Cheers Elephant et son Peoples à chanter pendant l'été, parce que cet automne il sera trop tard.

Fabrice Aeby

Isaac Delusion

Early Morning

Dub Pistols & Rodney P

Mucky Weekend

Snoop Lion

La La La

Janice Graham Band

No Money Honey

Petite Noir

Disappear

Alt-J

Tessellate

Ariel Pink's Haunted Graffiti

Baby

Mr. Day

Forgotten Realms

The Rubens

Lay it Down

Haim

Better Off

The Shoes

Stay the Same

Cheers Elephant

Peoples

Ni Dieu, ni maître !

2 août 2012

Symbole de l'anarchisme

L'anarchisme, ça GRRIF ! Comme si j'savais pasâ…

Mouvement enraciné jusqu'au plus profond des âges, l'anarchisme a ponctué l'histoire de l'humanité à des moments où les petits en avaient furieusement leur claque des plus grands qui se la racontent.

GRRIF aussi en a sa claque. Alors on en a parlé.

Anarch-historique

Rencontre Internationnale de l'Anarchisme 2012

Les anars sont dans la place

Du 8 au 12 août, St-Imier au coeur du Jura-bernois, recevra la Rencontre Internationale de l'Anarchisme. L'occasion de faire le bilan sur le mouvement, de permettre aux gens de se rencontrer et de discuter de la place de l'anarchisme dans ce 21ème siècle pétri de capitalisme.

GRRIF a décidé d'en parler avec Michel Némitz, membre de l'Espace Noir de St-Imier.

La rencontre…

L'anarchisme aujourd'hui…