Le monde selon Monsanto, c’est moche

28 septembre 2012


« Monsanto, une multinationale qui vous veut du bien »

Un documentaire de 2008 sur l'entreprise Monsanto, co-réalisé par Arte, remonte à la surface. Monsanto, c'est l'entreprise qui produit les fameux OGM testés sur des rats, qui ont hérité de belles tumeurs.

Un documentaire qui fait peur, vraiment. Une enquête qui ne dénonce pas toutes les OGM, mais qui accuse Monsanto et le gouvernement américain de n'avoir procédé à aucun test scientifique sérieux.

Âmes sensibles s'abstenir.

Mélanie

Un documentaire que tout le monde devrait voir

La bande-annonce de « Le monde selon Monsanto »

SAV de GRRIF

28 septembre 2012

clown

Lettre anonyme

Salut Grrif,

Ta rubrique de merde « SAV » est vraiment pathétique. J'aurais honte à ta place de publier des lettres d'auditeurs pour les mettre en pâture à tes fans sur Facebook. C'est facile de s'en prendre à des gens qui font des fautes d'orthographes, qui formulent mal leurs idées et qui n'ont pas inventé l'eau chaude pour faire monter ton taux d'audimat. Tu ne mérites pas d'émettre. Tu ne t'en doutes pas encore mais ta fin est proche. Je le sens.

Anonyme

Vous avez opté pour une réponse clownesque.

Fabrice

Réponse de GRRIF

Slovaquie –> Suisse –> Mi casa es su casa

27 septembre 2012

Drapeau Slovaquie
C'est en Slovaquie que Llubo? a grandi, avant de parcourir le monde dans le cadre de ses études…

Cette semaine, l'invité de Mi casa es su casa a un accent slave… Llubo?, 40 ans, est né en Slovaquie. Ses études scientifiques l'ont conduit en Autriche, puis aux Etats-Unis, et c'est à Neuchâtel qu'il a trouvé un travail à la hauteur de ses qualifications (l'optique appliquée n'est pas monnaie courante). Dans cette émission, Llubo? raconte, entre autres, les ours et les loups de son pays et son amour pour Neuchâtel.

Rediffusions samedi de 16h à 17h et la nuit de dimanche à lundi, de 00h à 01h.

La rréécoute, c'est parr ici :

DjSet 27 – gEel KlEe

27 septembre 2012

gEel KlEe

Homme mystérieux, Dj ninja, invisible à l'oreille nue, gEel KlEe

Telle la perdrix qui ne se risque hors de sa cache que lorsque ses enzymes gloutonnes l'y poussent, gEel KlEe ne vient picorer ses platines que lorsque le besoin s'en fait sentir.

Il a bien d'autres choses à bequeter à côté de ça.

N’empêche, quand il s'attaque à ses disques, c'est pour de bon ! Cette semaine, DJ Set voit donc surgir notre guerrier solitaire de l'ombre pour une session electronica-deep-tech. Tel un sniper GI Joe chez « les jaunes ».

Prends garde petit Viet Kongâ… Ton occiput va se disperser aux quatre vents.

Tracklisting

  • 01. Zombie Disco Squad – Ibiza Hooligan
  • 02. Adriatique – Deeper Love
  • 03. Uner – Pallene
  • 04. Him Self Her – Gone too long
  • 05. Wankelmut, Asaf Avidan – One Day / Reckoning Song (Wankelmut rmx)
  • 06. Fabio Giannelli – Maintain
  • 07. Nicone, Sascha Braemer, Nara – Caje
  • 08. Ry, Frank Wiedemann – Howling (Âme rmx)
  • 09. Gavin Rssom, Delia Gonzalez – Track 5 (Âme rmx)
  • 10. WhoMadeWho – Every Minute Alone (Tale Of Us rmx)
  • 11. Duke Dumont – Street Walker
  • 12. Piek meets Oraa – If Life Gives You Melons… (Uner 80's mix)
  • 13. Saarid – Future Lately feat. Javi Walker (Royce rmx)
  • 14. Guy Gerber – One Day In May
  • 15. Mad Mike – Lo-Tech Reality

Prochaine sortie :

Y'a pas. Mais tu peux aisément lui demander de venir animer ton anniversaire, ta Barmitsva ou le bal des contemporains de 1935.

Ça se passe ci-dessousâ…

«Spam» ma faute

27 septembre 2012

Du spam, du vraiDu spam, du vrai.

Saviez-vous queâ…

â… le mot Spam vient d'une marque de jambon ?

Si on utilise le terme anglais «Spam» pour désigner un matraquage d'informations virtuelles, c'est la faute aux Monthy Python.

Spam est la contraction de «SPiced hAm» (jambon épicé). C'est une marque de jambon précuit en boîte, consommée en grande quantité notamment par les GI américains durant la seconde guerre mondiale. A l'époque, la pub radio qui vantait la qualité du jambon Spam, répétait la marque un peu comme une mitraillette et c'est là que les Monthy Python interviennent.

Un de leur sketch parodie la publicité. Ça se passe dans un restaurant et toutes les conversations, le menu des cartes, les ambiances sonores, toutâ… répète le nom de Spam de manière maladive.

Ridicule, absurde mais culte. Et c'est comme ça que le nom d'un jambon en boîte désigne un matraquage publicitaire sur internetâ…

Stève

Un Kubus pour 2

27 septembre 2012

Les méandres musicaux du Kubus
Les méandres musicaux du Kubus

L'évolution ultime de la table

L'histoire de l'évolution musicale retiendra sûrement ce nom : KUBUS. Sorte de table musicale, ludique et tactile, le Kubus c'est le stade ultime de l'instrument de musique électronique ! Une nouvelle machine tout droit sortie de l'esprit torturé de deux musiciens !

Laurent Steulet et Miguel Vazquez-Prada, c'est les deux « Kubusiciens » en herbe, sorte de Géo Trouvetou de la musique électronique. Ils sont passés dans le Grrand débarrquement, histoire de nous faire une petite démo !

Et si vous voulez voir, écouter et toucher pour de vrai, vous pourrez les rencontrer en chair et en câble au Studio de la Gnom le 29 et 30 septembre à Courroux. Ou sinon, en live act le 5 octobre au SAS à Delémont et le 9 octobre au Pantographe, à Moutier.

Le Kubus dans le Grrand débarrquement part 1

Le Kubus dans le Grrand débarrquement part 2

Le Kubus dans le Grrand débarrquement part 3

Kubus sur Grrif, la démo 1

Kubus sur Grrif, la démo 2

Régis

Encorre rraté

26 septembre 2012

Sable
Des emmerdements à la pelle.

Un grain de sable est un truc infiniment petit, mais qui peut devenir infiniment emmerdant, même tout seul. Alors quand le grain ramène ses petits copains…

La rroute aurrait pu êtrre belle…

Electrric Guest en interrview

26 septembre 2012

Electric Guest
Le batteur Matthew Compton (la tête en bas) et le chanteur Asa Taccone (la tête en bas, avec une chemise jaune).

La fin du GRRand DébaRRquement était spécialement dédiée aux amateurs du groupe californien Electric Guest ce matin… Avec une fan de la première heureâ…

RRecontextualisation (j'aime ce mot) :

Electric Guest en concert, c'est court et intense. Court, parce qu'on l'a dit,  un répertoire de 10 chansons est vite épuisé. Disons que pour boire 3 bières pendant un concert d'Electric Guest, il faut avoir très soif. Et puis intense du fait de l'enchaînement de tubes en puissance et des danses presque possédées du chanteur Asa Tacconeâ… Pour illustrer: le t-shirt saumon qu'il porte en arrivant sur scène devient vite orange…

Mais le fait que ça ne dure qu'une petite heure, en comptant le rappel, ça nous assure au moins de ne pas nous ennuyer.

Electric Guest, Mondo
Mondo, le premier album d'Electric Guest.

Et après le concert, les membres du groupe se baladent comme ça, dans le public, pour signer des autographes et causer avec les gens. Hyper sympas, hyper accessibles, du genre à proposer spontanément d'aller un peu à l'écart pour qu'il y ait moins de bruit autour pour l'interview. Nous voici donc dans une cage d'escaliers, avec Asa Taccone, le chanteur d'Electric Guest.

Asa Taccone en interrview :

Et juste pourr le plaisirrrrrr :

Groupie j'ai été, groupie je resterai (et tant pis pour mon anglais foireux), pour autant que les prochains albums d'Electric Guest soient du même moule que Mondo…

 

Léonie