Vesperal

15 janvier 2013

Traitement du soir ?

cf. Vesperal

Des effluves sonores sombres et oniriques qui s’esssaient au 666. Je teste la culture musicale de Vesperal en m’immergeant dans leur monde surnaturel d’électro-harpe. Vesperal est un de ces rares groupes qui réussissent à transcender le temps, sans même en avoir conscience. Ils s’amusent comme des gamins, pressent sur des boutons et pincent des cordes, mais ils produisent une ambiance située quelque part entre un crépuscule médiéval et l’aube d’un siècle futur. Et j’ai pas tellement envie de croire que c’est uniquement l’alliance ordinateurs-harpe qui fait tout ça. Ce serait trop facile.

mL

Rediffusion dans la nuit de jeudi à vendredi, minuit, et dimanche, 19h.

 

Si tu fais 6, 666!