Soul music

14 mai 2012

Nick WaterhouseNick Waterhouse

« La musique est soit bonne soit mauvaise, elle a une âme ou non ». Difficile de faire plus simple et plus juste. Et pourtant ces sages paroles sortent de la bouche d’un binoclard de 25 ans : Nick Waterhouse, auteur du tube Say i wanna know. L’artiste aurait pu partager l’affiche d’un Buddy Holly en son temps. Oui, Nick Waterhouse fait dans le rétro à la mode. Oui Nick Waterhouse se réfugie dans la nostalgie (valeur sûre). Faut-il l’en blâmer pour autant ? Est-ce indispensable de systématiquement contextualiser la musique dans une époque ? Réponse de Nick : « La musique n’est pas rattachée à un genre en particulier, c’est LA musique ». Plutôt malin, Nick Machin. // Fitzpleasure le tube caché sur l’EP Matilda de la formation d’Alt-J a tourné en boucle sur GRRIF. On passe à la suite, plus calme, plus subtile avec Breezeblocks. // D’autres perles sont à se prendre dans les dents et les tripes cette semaine. Entre autres, la soul minimaliste de Bobby Womack, la pop féérique de Revolver, le rock dégueulasse mais jouissif de Ty Segall, le son psychédélique de The Stepkids, le rhythm and blues apaisant de Dojo Cuts et les trompettes synthétisées de Capital Cities.

Fabrice Aeby

Nick Waterhouse

Say i wanna know

alt-J

Breezeblocks

Bobby Womack

The bravest man in the universe

Revolver

Losing you

Ty Segall & White Fence

I am not a game

The Stepkids

Brain ninja

Dojo Cuts

Easy to come home

Capital Cities

Kangaroo court