Article de l'auteur Marie

La Planète Bleue n°949

30 novembre 2017

Le numéro 949 de La Planète Bleue nous ouvre les portes d'une bibliothèque de livres d'exception.

 

Yves Blanc nous présente le nouvel ouvrage de Jean-Marc Landry sur le loup. Il y est question d'une mise à jour des dernières recherches scientifiques sur l'animal.

 

Puis, un nouvel atlas étonnant,  «L'Atlas des zones extraterrestres» qui liste les points de contacts entre humains et aliens.

 

Dans le domaine de la bande dessinée, il est question d'un nouveau thriller se déroulant dans la Cordillère, «Tango». Sans oublier le nouveau Bilal, le récent Cosey et un choix de BD somptueuses.

 

Pour terminer, le panoramique sonore va nous entraîner de Bologne à Brighton, de Shangai à Lausanne, des Pays-Bas en Egypte, de la République Tchèque en Equateur, de Stockholm à Glasgow, et de Berlin à Buenos Aires avec dans l'ordre d'apparition:

 

LEF It's Alright

Fujiya & Miyagi Tic Tac Toe

Dadawa Satori

Martin Nonstatic Parabolic View

Lekhfa Teskar Tebki

Malibu Interface Hypnose

Ambientium Heartbeat

Fever Ray Mama's Hand

EVHA Uiui (Nicola Cruz remix)

Mogwai Hungry Face

Mogwai Wizard Motors (edit)

The Ground Crack In The Wall

Juana Molina Un Dia special

Juana Molina (suite et fin)

 

La Planète Bleue n°949 sur GRRIF, le samedi 2 décembre à 12:00. le mardi 5 décembre à 18:00 et le jeudi 7 décembre à 11:00.

La passion du son

29 novembre 2017

Badaboum est parti à la rencontre d'un accro aux sons.

Sylvain Ehinger a de nombreux projets musicaux, on peut citer Xewin ou encore The Shamanics. Il touche à tous les aspects de la musique; la scène,  le mastering dans son studio de Pixelgroove ou encore le bricolage d'objets sonores.

C'est ce dernier aspect qui nous intéresse aujourd'hui. Entre la restauration d'un ancien graveur de vinyles et la création de son blue grid, on suit Sylvain sur son terrain.

En Lea avec Muddy Monk

28 novembre 2017

GRRIF a croisé Muddy Monk dans sa ville, Fribourg. Sous les nuages gris et menaçants, on a parlé de sa musique posés sur un banc.

On avait apprécié son travail sur Ipanema avec de douces nappes sonores tirées de films des années 70. On avait croché à cette douceur tendre. Muddy Monk est de ces artistes que l'on se rappelle comme étant « à suivre absolument ».

 

Avec En Léa, on le suit, on s'accroche au pneu arrière de sa moto et on s'offre une ride en compagnie de sa voix. La douceur est toujours là, l'obscurité aussi, celle qui pousse à l'évasion discrète. La discrétion, voilà un mot qui convient très bien à l'artiste. Il l'avoue, le micro collé sous son nez ce n'est pas son truc. Il nous donne néanmoins quelques filets de voix.

Détends-toi avec En Léa

Le serpent qui se mord la queue

14 novembre 2017

πTon est une sculpture sonore cinétique en forme de serpent.

Michel et André Décosterd, alias Cod.Act, expérimentent la relation entre le mécanique et le sonore depuis une vingtaine d'années, et πTon s'inscrit parfaitement dans la continuité de leurs recherches. 

Michel Décosterd nous explique comment fonctionne cette bête étrange.

Le duo Cod.Act présente son travail à la Case à Chocs dans le cadre du festival marionNEttes.

Le renouveau de Batman

6 novembre 2017

DC Comics offre un nouveau souffle à Batman en confiant le projet à Enrico Marini. L'auteur italien connu pour son travail sur des séries à succès comme le Scorpion ou les Aigles de Rome était tout désigné pour porter le projet. On a demandé au dessinateur quelle est sa relation à la célèbre chauve-souris.

L'univers de Batman est riche, coloré. Comment faire pour ne pas se perdre dans ses références connues de tous?

Pour ce Batman, l'auteur travaille l'univers de Gotham avec un style qui lui est propre. Les décors deviennent un personnage à part entière. La lumière crée une ambiance, une atmosphère.

Marini ne s'est pas uniquement consacré au dessin, il a également pris la place de scénariste.  Et dans The Dark Prince Charming, il fait le choix d'opposer à Batman le Joker.

«le Joker c'est peut-être le personnage qui va le plus me manquer»

Art by Enrico Marini from « The Dark Prince Charming ». TM & © 2017 DC Comics. All Rights Reserved. Idem dessin en tête d'article

Art by Enrico Marini from « The Dark Prince Charming ». TM & © 2017 DC Comics. All Rights Reserved. Idem dessin en tête d'article

La Planète Bleue n°948

2 novembre 2017

Dans ce numéro 948, Yves Blanc s'intéresse au trafic de déchets toxiques mené par la mafia en Calabre, au Sud de l'Italie.

 

Il est également question du sort des animaux qui prend de plus en plus de place dans les consciences des gens en Occident.

 

Avec Yves Blanc, on se penche sur le langage chez les Inuits. Ces populations ont à leur disposition plus de quarante termes pour qualifier la neige. Pourquoi une telle profusion?

 

Il était attendu, le film « Blade Runner 2049 » en a déçu plus d'un. La Planète bleue s'interroge sur le pouvoir donné aux producteurs à Hollywood.

 

Sans oublier un album étourdissant à découvrir dans cette émission; « Dream Theory In Malaya » de Jon Hassell. Album culte qui a marqué l'histoire de la musique à sa sortie en 1981.

 

Pour conclure, Le panoramique sonore nous entraîne de Cologne à Saint-Pétersbourg, de Copenhague à Stockholm, de Tunisie à la Réunion, de Chartres à Paris via le Grand Nord canadien, de Belgique en Grèce, de Grande-Bretagne en Slovénie, de Malaisie en Californie avec dans l'ordre d'apparition:

 

Dillon Kind

Fizzarum Verez

Wangel Together

Fever Ray Falling

Slim Larnaout Louled

Saodaj' Pokor Lèr

Xavier de Richemont Le Cycle de la Vie

chants inuits 3 jeux de gorge

Melanie de Biasio And My Heart Goes On

Vangelis Blade Runner

Vangelis Tales of the Futur

Ivan Koukouzel Angeloglassny Vocal Ensemble Radonysya Ksechistaya

Jon Hassell Malay

Martin Meissonnier Lingerie, rêverie Part.2

 

 

La Planète Bleue n°948 sur GRRIF, le samedi 4 novembre à 12:00. le mardi 7 novembre à 18:00 et le jeudi 9 novembre à 11:00.

 

Une transe façon Pandour

23 octobre 2017

L'année dernière, les fribourgeois de Pandour ont mis en liberté leur premier album sur le label Cheptel Records.

Ursa Minor c'est la promesse d'une musique à écouter l'après-midi prélassé sur un canapé.

C'est un son calme, mais qui n'est jamais ennuyeux. Cela tient sans doute à la composition du groupe, deux artisans du son électronique et deux guitaristes.

Un mélange électro-instrumental qui nous fait nous demander comment ça se passe lors de la composition des morceaux. C'est Simon Moser, un des guitaristes qui nous répond.

 

 

Il suffit d'écouter quelques titres de Pandour pour se rendre compte que les influences musicales sont diverses et variées.

Simon nous explique que chacun amène ses goûts et ses écoutes du moment dans le travail de Pandour.

 

«j'écoute des trucs un peu tout doux »

 

La musique de Pandour a sa place en fin de soirée devant un public qui a déjà transpiré son énergie, mais aussi dans les après-midi d'été pour entrer dans une transe psychédélique. On a demandé à Simon quel est pour lui le meilleur moment pour s'adonner à l'écoute de Pandour.

 

 

Les fribourgeois de Pandour, un groupe à écouter et ré-écouter

visite des coulisses de Fri-Son

19 octobre 2017

Julia travaille à Fri-Son depuis plus de 4 ans et c'est tout naturellement que la salle de concert fribourgeoise est devenue son second chez-soi.  Le temps d'un après-midi, Julia nous guide dans trois lieux de Fri-Son qui raconte des histoires.

Pour le premier endroit, on prend de la hauteur.

La suite de notre visite nous mène dans la cuisine, le coeur de Fri-Son. Selon Julia, c'est un lieu de réunion informel parfait pour développer de nouveaux projets en équipe. Et pour elle, quelle a été la plus belle idée qu'elle ait eu dans cet endroit?

On termine la visite avec le couloir que les artistes traversent avant de monter sur scène.

«jusqu'ici, les artistes sont juste des personnes»

Les histoires des artistes hantent la salle de concert du Fri-Son à Fribourg. Et, c'est au travers de la parole des gens qui y travaillent que les anecdotes se transmettent. Les portes se referment sur cette visite des coulisses.

IMG_1285

Une comptine pour parler d’esclavage

9 octobre 2017

Une petite mélodie entraînante, des paroles simples et claires; le groupe américain The Roots compose une comptine ayant pour thème l'esclavage.

Cette chanson se trouve dans un épisode de la sitcom Black-ish. Un des personnages annonce à sa famille qu'il veut célébrer l'abolition de l'esclavage. À ce moment-là, la séquence change, on quitte la famille pour atterrir dans un clip d'animation mettant en scène les deux fondateurs des Roots; Questlove et Black Thought.

Une leçon d'histoire ludique sur la forme et qui sensibilise sur le fond. Il y est raconté le quotidien des esclaves dans les Etats confédérés.

«Je suis un esclave. Oui, rien d’autre qu’un esclave, Ils jetteront ma dépouille dans une fosse commune. »

Un clip ludique, une musique agréable et un sujet de société, The Roots tape dans le mille pour parler d'une histoire qui finit souvent par prendre la poussière dans les bibliothèques.

La Planète Bleue n°947

5 octobre 2017

Ce mois-ci, Yves Blanc abordera le thème du dérèglement climatique et de la manière qu'on les médias d'éviter le sujet.

 

Il sera aussi question de la place que l'on fait aux aînés dans notre société. De quelle manière s'occupe-t-on de nos vieux?

 

Puis, au travers du livre Dessins politiques, Yves Blanc rendra hommage au dessinateur de presse Mix et Remix, qui nous a quittés il y a presque un an.

 

Une page de la musique se tourne avec le décès de Holger Czukay, le bassiste du groupe Can. L'occasion de se pencher vers les sonorités de cette formation légendaire.

 

Pour terminer, le panoramique sonore va nous entraîner d'Autriche en Corée, de Nantes à Londres, de Sicile en Australie, de New York à Istanbul, du Kurdistan jusqu'en Oregon, de Reykjavik à Nancy, et de Tokyo à Cologne, avec dans l'ordre d'apparition:

 

Paul Haslinger MacMillan Utility

Matthew Dear Wrong With Us

Adrian Corker/ Kack Wyllie 24/09/2015 07:45PM

Unladdarè Kalsa

Angther Fine Day Dusty Feet

Keda La Lune de Corée

Panayotis Stathopulos/ Seray Yalcin Aman Doktor

Rusen Filiztek Aman Aman

Ethan Rose Ceiling Song 3

Mum Green Grass of Tunnel

Geins't Naït & Laurent Petitgand Brass

Can Future Days

Can Moonshake

Can Spoon

Can One More Night

 

 

La Planète Bleue n°947 sur GRRIF, le samedi 7 octobre à 12:00, le mardi 10 octobre à 18:00 et le jeudi 12 octobre à 11:00.

 

 

Plus d'articles