Y a comme un air de porno chez les Experts en Buick: normal, on écoute Nashville Pussy

29 janvier 2014


Jeux de manches, jeux de bustes. Un groupe vilain vilain décrypté par Marc

Ruyter Suys (guitare) est paysanne. Elle conduit des tracteurs, mais elle est aussi branchée art. Alors quand elle rencontre Blaine Cartwright (voix; guitare), elle en tombe amoureuse entre deux acides, et elle forme un groupe de rock’n’roll avec son chéri. Back to the roots! En 96, au moment où on nage dans la dépressivité grunge-indé du rock, Nashville Pussy retourne à ce qui a fait les beaux jours du rock’n’roll. Enfin, porn, drugs & rock’n’roll, plutôt. C’est ce qui a fait sa marque de fabrique. Entre le buste de Corey Parks (basse) et l’entrejambe de Ruyter Suys, Marc nous présente Nashville Pussy au 3e degré de l’enthousiasme. Même qu’ils viennent de sortir leur nouvel album, Up The Dosage.

Tracklist: Go Motherfucker Go – Shoot First And Run Like Hell – Say Something Nasty – Hate And Whisky – Ain’t Your Business.

Les Experts version Marc, sur son lit de Nashville Pussy

Nasvhille Pussy en deux mots: Oh yeah!

Marie-Luce