Une nouvelle vie ou une mort propre pour vos vieux habits

10 octobre 2014

On se met au veRRt

Mais où vont les vieux habits qu’on jette dans des sacs de récupération ?

Collecte TEXAID
Départ des « vieux » habits collectés par TEXAID vers une nouvelle vie (ou vers une mort utile, via le recyclage).

La rubrique écolo-friendly de GRRIF était en travaux pratiques cette semaine. Notre micro a suivi la chaîne de récupération des textiles usagés par l’entreprise TEXAID, n°1 suisse du secteur devant Tell-Tex. Nous vous proposions de découvrir cette balade dans un reportage en cinq chapitres, chaque jour dans Le Grand Débarquement.

Comme vous n’avez pas besoin qu’on vous explique comment user vos habits, la série commence au moment de la collecte des sacs de textiles usagés.

Non, ce n’est pas pour les poubelles

 

Mais qu’y avait-il dans le conteneur de la rue Martenet à Neuchâtel, ce vendredi 19 septembre 2014 à 10h ? Le suspense est insoutenable. Retrouvons tout de suite le président du Conseil d’administration de TEXAID Kurt Sutter, la responsable de la communication Lilly Sulzbacher et le chauffeur pour la région neuchâteloise, Fabio, allias Collectman.

De la fourgonnette au wagon CFF

Sacs d'habits
Les « big packs » d’habits TEXAID à Schattdorf

 

Chaque jour, trois wagons CFF arrivent au centre de tri de Schattdorf chargés d’habits. En une année, il y en a pour 35’000 tonnes ; et si on s’amusait à mettre bout à bout les wagons nécessaires, on obtiendrait un train de 25 kilomètres de longueur. C’est au cœur du centre de tri que l’on se rend maintenant.

Là où les chemisiers s’envolent comme par magie

(en vidéo un peu plus bas)

Collaboratrice de TEXAID à la chaîne de tri
Une employée de TEXAID évalue le contenu des sacs de récupération.

 

Les textiles qui ne sont pas réutilisables sont compressés pour être expédiés vers des usines de recyclage. Ils prennent ainsi moins de place, pour un transport à la fois plus écologique et plus économique.

Kurt Sutter et Lilly Sulzbacher
Kurt Sutter et Lilly Sulzbacher, qui ont guidé GRRIF au fil du reportage.

Conteneur TEXAID
Le conteneur TEXAID de la rue Martenet à Neuchâtel

 

Du quai de chargement de la gare de Neuchâtel, on part pour Schattdorf, dans le canton d’Uri (en voiture, pas en wagon marchandise). C’est là que se trouve le centre de tri de TEXAID, le plus moderne du monde. Découverte des lieux en compagnie de Kurt Sutter et Lilly Sulzbacher.

Au pied des montagnes, des montagnes d’habits

Manutention d'un big pack
Chaque paquet pèse plusieurs centaines de kilos.

 

L’entreprise TEXAID a été créée en 1978 par six œuvres d’entraide suisses (Le Secours d’hiver, La Croix-Rouge, Solidar, Caritas, Kopling et l’Entraide protestante). Aujourd’hui, ces œuvres détiennent la moitié des actions de TexAid (qui est une société anonyme), tandis que l’autre moitié appartient à la famille Böschen. Les habits sont désormais vendus au prix fixé par le marché international, prix qui varie en fonction de la qualité recherchée par le client. Kurt Sutter nous en dit davantage sur la transition qui s’est opérée entre œuvre de charité et société à but lucratif. Mais d’abord, on découvre la fin de la chaîne de tri des habits usagés.

Des habits pour la vente, et pas pour le don

Habits compressés
Des tonnes d’habits trop abîmés pour être revendus sont comprimés avant d’être envoyés au recyclage.

 

La majeure partie des vêtements et textiles triés à Schattdorf (et dans les autres centres de tri de TEXAID à l’étranger) vont donc partir en Europe de l’Est et en Afrique. Là où ce pantalon qui commençait à vous boudiner, ce t-shirt que vous trouvez démodé ou encore cette peluche que vous avez renoncé à garder en souvenir de votre enfance feront le bonheur d’autres personnes.

En vidéo…

En images…

Sacs de peluches
Peluches abandonnées à une nouvelle vie

Camion lituanien
Un camion venu prendre un chargement à Schattdorf pour un client basé en Lituanie

Habits comprimés
Gros plan sur des habits comprimés en vue du recyclage

Stock TexAid
Des tonnes et des tonnes d’habits passés par le tri

Réception TexAid
La réception du centre de tri à Schattdorf

Léonie