Silence, moteur… miaou

1 juillet 2014

diRRectoRR’s cut

no harm

A une époque, la protection des animaux au cinéma ça pouvait se résumer à « eh Robert, où est-ce que t’as laissé la tronçonneuse ? ».

Aujourd’hui, c’est mieux. Un peu.

Hollywood, bourreau d’animaux ?

Cédric