Scandaleuse GeoRRge Sand

23 juillet 2013

Amantine Aurore Lucile Dupin. C’est quand même un nom à la con. Valait mieux s’appeler George Sand.

George Sand
Coquine, va.

La petite Amantine est née en 1804 à Paris.

Sa carrière littéraire commence par des articles écrits pour « Le Figaro » avec un jeune amant, ni le premier, ni le dernier d’une longue liste. Ils signent du même pseudonyme : « J. Sand » (lui s’appelle Jules Sandeau). Elle choisit de signer « G. Sand » son premier roman écrit seule, « Indiana ». Puis le nom complet George Sand est utilisé pour le roman suivant. Parce qu’une femme auteur, c’est pas la meilleure stratégie marketing dans les années 1830. Difficile de dire si sous son vrai nom, elle aurait connu le succès. En tout cas, ce George Sand, il vend. Son troisième livre, Lélia, en 1833, est un best-seller, il lui donne ses entrées dans le cercle des grands écrivains de l’époque, et lui permet de vivre de sa plume.

George Sand, c’est un personnage qui a fait scandale. Selon l’article Wikipédia qui lui est consacré, c’est surtout sa liberté d’esprit et de mœurs, son indépendance, son refus de l’idéal féminin vu par les hommes, son rejet du mariage et sa volonté de fer qui en ont fait un personnage particulier. Et dans ses premières œuvres, Dieu nous garde, elle vomit sur le mariage et plaide pour la « réhabilitation de la femme », comme elle-même le formulait. Plus tard, elle s’est engagée dans la révolte sociale en faveur des ouvriers et des pauvres, dans la révolte politique contre la royauté et pour la République, tendance communiste.

C’est un scandale madame !

George Sand, un prénom masculin, mais une croqueuse d’hommes. La liste de ses amants est longue et prestigieuse… Mais avant d’y venir, on vous propose de lire la lettre ci-dessous, adressée à Alfred de Musset.

lettre george sand
Il faut savoir lire entre les lignes…

C’est bon ? C’est joli hein ? Maintenant recommencez, mais sautez à chaque fois une ligne. Ca va chauffer.

It’s raining men

Oui, même avant mai 68, certains savaient profiter de la vie.

Have fun, et à demain,

Léonie et Cédric