RRiez de l’aventurre, rriez !

25 juillet 2012


«Dépasser le but, ce n’est pas l’atteindre» Confucius

Ce n’est évidemment pas sur cette phrase que nous nous sommes basés pour parler des aventuriers ! Mais attention, pas des pseudo-aventuriers comme Tintin ou Bob Morane ! On parle d’hommes et de femmes faits de chair et d’os ayant accompli quelques exploits.

Bon on parle aussi de Dora l’exploratrice. Mais pour Dora, c’est pas pareil !

Dora, c’est par là

Ici, c’est Mike HoRRn

Mike Horn voit le jour à Johannesburg le  16 juillet 1966 dans une famille sportive de cinq enfants. Dans sa jeunesse, il explique qu’il ne restait jamais à la maison pendant les vacances. Il a donc pas mal vadrouillé à travers le monde.

Amoureux de l’aventure, il décide d’améliorer ses compétences en s’engageant dans les forces spéciales sud-africaines. Il a choisi cette section pour toutes les préparations nécessaires (parachutisme, etc) et non pas pour l’aspect guerrier. Pendant cette période, comme tout le monde mis à part les grenadiers d’Isone, Mike Horn a eu pas mal de problème avec la discipline. Discipline toutefois indispensable pour ses expéditions, comme il a pu l’expliquer lors de nombreuses conférences :

«Si tu restes chaque jour quinze minutes de trop dans la tente, alors tu marcheras un mois et demi de plus pour arriver à ton but. La discipline, ça veut dire aussi que si tu ne soignes pas ton matériel tous les jours, au bout d’un mois, tu peux rentrer à la maison : tout est pété !»

Après sa période militaire, il passe par la case université, sans passer par la case start ni toucher 8000 francs. Là, il obtiendra un diplôme en sciences du mouvement humain !

S’ensuit un rapide passage chez son oncle où il travaille dans le domaine des fruits et légumes. Rapidement, il s’ennuie. Il prend alors la décision de tout donner à ses proches et de partir pour la Suisse avec juste un sac à dos et des vêtements.

Dans nos contrées, Mike Horn va faire plusieurs petits boulots comme professeur de ski, bûcheron, etc. Il fera aussi de la chanson, avec un style pop (c)Horn, délicieux pour les oreilles. Finalement, il intègre l’entreprise «No Limites» qui propose des activités extrêmes comme le canyoning ou l’hydro speed. C’est à cette période qu’il rencontre sa femme avec laquelle il aura deux enfants, Annika et Jessica.


Durant sa vie d’aventurier, Mike Horn a réalisé pas mal  d’expéditions phénoménales

 


1999 Latitude Zéro, 17 mois

Tour de la Terre le long de l’équateur sans aucun moyen de transport motorisé.

2002 Arktos , 27 mois

Expédition le long du cercle polaire arctique, seul et sans moyen de transport motorisé soit 20’000 km.

2006 Pôle Nord, 3 mois

Expédition de 1000 km pour atteindre le Pôle Nord, en hiver et de nuit avec le Norvégien Borge Ousland, sans moyen de transport motorisé.

Depuis 2008

Mike Horn développe le projet  Pangea. Projet avec lequel il souhite traverser 6 continents et les deux pôles, le tout en quatre ans. Mike Horn devra, durant ce périple, relever 8 défis dont celui de grimper en haut l’Himalaya. 

Et là-bas, c’est Ella Maillart