Rodrigo Amarante, le Brésil et la poésie

29 décembre 2014

Il y avait comme un souffle latino dans le Grand Débarquement ce matin. Normal, on était au Brésil.

Rodrigo Amarante en concert au Kilbi 2014
Rodrigo Amarante, lors de son généreux concert au Kilbi 2014.

Le Brésil, c’est la samba, mais pas que. On a passé un moment en compagnie d’un artiste ultra-connu là-bas, même s’il vit désormais en Californie : Rodrigo Amarante. Il était de passage au Kilbi, à Düdingen, il y a deux semaines, et GRRIF a eu l’occasion de le rencontrer, pour évoquer notamment « Cavallo », son premier album solo après plusieurs expériences de groupes. Il nous a expliqué ce qui est différent dans le fait de chanter sous son propre nom.

Le début d’une carrière solo

Sur l’album « Cavallo », il y a un titre qui est très pop, et que vous avez déjà pu entendre sur GRRIF, c’est « Hourglass ». Voici d’ailleurs le clip tout frais et tout joli.

Mais le reste de l’album « Cavallo » a vraiment le goût du Brésil. En tout cas à nos pauvres yeux d’Européensâ… Alors, Rodrigo, facile de faire découvrir cette musique-là à un public international ?

Cours de solfège accéléré

Rodrigo Amarante est actuellement en tournée. Et les musiciens qui accompagnent le chanteur sur scène sont très exactement ceux du groupe Electric Guest. Il nous explique comment ça se fait.

Une histoire de potes

Rodrigo Amarante, on l’a aussi lancé sur ses influences. Et bizarrement, ce n’est pas la musique qui lui vient en tête en premier.

Faire de la musique comme on ferait un film

Rodrigo Amarante est donc un Brésilien qui vit en Californie et qui, par moments, parle français. Alors on a voulu savoir où il l’avait appris.

La poésie, une langue universelle

« La non-demande en mariage » devient « O não-pedido de casamento »

Pour explorer vous-mêmes l’univers élargi de Rodrigo Amarante, retenez les groupes dont il a été membre : Los Hermanos, Orquestra Imperial et Little Joy. Et découvrez ses amis et les amis de ses amis, entre autres : Devendra Banhart, Electric Guest, Caetano Veloso et son fils Moreno Veloso.

Rodrigo Amarante, généreux en interview comme sur scène, un artiste atypique dont l’album « Cavallo » est une invitation au voyage…

Léonie