Rambo + Ben Laden = Coeur

3 janvier 2014

Rambo 3

L’ennemi de mes ennemis est… mon futur-ennemi.

L’ennemi de mes ennemis est mon ami. C’était la politique des Etats-Unis pendant la guerre froide. Une erreur fatale qui donna naissance au terroriste Oussama Ben Laden.

1979 : L’Iran fait sa révolution islamique et pendant ce temps, l’URSS envahit l’Afghanistan. C’est pendant cette guerre que les Etats-Unis vont fortement merder. Ils vont financer et organiser les moudjahidines, entre autre Ben Laden, en véritables GIs. Ceux-là même qui deviendront des talibans surentraînés, des terroristes, des combattants d’Al Qaïda 20ans plus tard.

 Pour résumer : parce que les Etats-Unis ont voulu écraser leur pire ennemi de l’époque, l’URSS, ils ont créé leur pire ennemi du futur, Ben Laden.

Mélanie et Stève

               

Rambo l’a eu dans le « fion » aussi

                  

20ans après, nouveau divorce

                   

Et si tout cela n’était pas arrivé ?

Les jeux olympiques de Sotchi auraient eu la gueule d’un 11 septembre !

Les deux guerres d’Afghanistan sont considérées comme deux des dernières batailles de la guerre froide. Entre des russes en pleine pérestroïka et des américains qui tentaient de sauver leurs intérêts au Pakistan. Si les américains n’avaient pas eu la fausse bonne idée de filer des M16 aux islamistes pour que ceux-ci boutent définitivement les communistes hors d’Afghanistan, peut-être qu’aujourd’hui le pays serait une sorte de Tchétchénie du sud. En pire !

De tous temps, l’Afghanistan a été en guerre. La seule période un peu calme qu’ils aient connu c’était entre 1933 et 1973. 40ans sans coup d’état, meurtre ou exil forcé d’un dirigeant, un record. Du coup, imaginez aujourd’hui Vladimir Poutine tenter de maintenir ces talibans fous rattachés à son pays. Autant demander à un enfant de 5ans de tenir des tigres affamés en laisse.

Donc, si les USA avaient abandonnés les islamistes aux communistes, en ce début d’année 2014 ils seraient certainement bien haut perché sur leurs tours du World Trade Center encore debout, et ils regarderaient les jeux Olympiques de Sotchi exploser sous les bombes des terroristes tchétchéno-talibans. Le feu d’artifice géant de Dubaï aurait eu l’allure d’un pétard chinois à côté.