Les Neiges d’Antan: l’alcoolisme

13 mars 2015

Tout n’était pas mieux avant. Mais parfois, la vie était plus simple. Ce sont les vieux de la chronique Les Neiges d’Antan qui vous le disent.

Cette semaine, l’actualité est venue des aborigènes d’Australie, qui vivent loin des centres urbains et qui sont en proie à l’analphabétisme, au chômage et à l’alcoolisme. La solution, ridicule, proposée par le Premier ministre australien est de fermer une centaine de villages aborigènes pour économiser les frais d’assurances sociales. Quand Marie-Louise, 90 ans, travaillait à la ferme, elle se souvient que la vie était rude, aussi pour les vieux poivrots.

Tous les coups sont permis.

Mélanie