Le croque-mitaine. Fuyez, pauvres enfants!

21 août 2013


Le Cauchemar, de Johann Heinrich Füssli

Restez sage et bien sous la couverture cette nuit, les enfants. Sinon, le croque-mitaine va vous bouffer. Et ce n’est pas vos mitaines qui l’intéresse.

Ca veut dire quoi, « croque-mitaine »?

Le dernier des croque-mitaines

Aujourd’hui, comme bon nombre de croyances, le croque-mitaine a perdu tout son décorum.

A notre époque, le Grand Méchant Loup ne vous attend plus au coin de la rue si vous traînez sur le chemin de l’école. Il a été remplacé par un vulgaire pédophile. Si vous ne finissez pas votre assiette, aucun bras velu ne vous arrachera la langue. C’est juste un petit enfant africain qui taquinera votre conscience. Et si vous vous approchez de l’eau, un bête garde-bain fera le boulot de la vouivre ou de la mystérieuse Mano Negra, mais avec bien moins de créativité.

C’est nul ! Aujourd’hui, tous ces beaux croque-mitaines surréalistes, extraordinaires, fantastiques, ont été remplacés par de simples êtres humains.

Il en existe pourtant un qui s’accroche : le fantôme sous le lit. Comment voulez-bous expliquer à votre gamin que ce qui se cache sous son lit est quelque chose de rationnel ? C’est impossible. Et il y a une explication toute bête à ça. C’est que le monstre sous le lit, est la seule bestiole qui continue encore de vous hanter vous, les adultes !

Et oui. Sinon, pourquoi vous n’aimez pas laisser vos pieds dépasser de la couverture quand vous vous couchez ?

Les types de croque-mitaines


L’une des centaines de milliers de représentations du croque-mitaine

Mélanie et Stève