Le Cliclip de Bugatti, de Tiga

29 octobre 2014

Capture d'écran de
« Y’en a un peu plus, j’vous le mets quand même ? »

Le Cliclip de la semaine est déconseillé aux épileptiques et aux migraineux. On s’intéresse à la vidéo du titre « Bugatti », de Tiga, un DJ, producteur, compositeur et interprète de musique électro né à Montréal. Pour ce morceau, il s’est attaché les services de Division, une boîte de production basée à Paris, et consacrée exclusivement aux clips musicaux. Parmi les différents réalisateurs qui travaillent dans ses rangs, Division compte un grand nom du clip : Alex Courtès, dont la clipographie est longue comme le bras et compte des titres tels que « Seven Nation Army » des Whites Stripes, « On’n’on » de Justice ou encore, en collaboration avec Martin Fougerol, « Le vent nous portera » de Noir Désir. En passant, c’est aussi lui qui a dessiné, avec son compère, les casques de Daft Punk. Assurément un nom qui reviendra dans la chronique Cliclip… (Et de manière générale, les amateurs auront plaisir à explorer le vaste répertoire de Division.)

Mais revenons à ce qui nous intéresse cette semaine : la vidéo réalisée par un certain Helmi pour le titre « Bugatti » de Tiga. De ce Helmi, on ne sait pas grand chose, si ce n’est qu’il a entre autres à son actif un clip pour Brodinski ft. Theophilus London, « Gimme back the night ».

Pour « Bugatti », il mise sur des couleurs acidulées et une réalisation très nerveuse, faite de plans très courts et répétés plusieurs fois dans un ordre identique, avec un jeu de zooms et de dézooms qui donnerait presque le tournis. Ajoutez à cela un décor façon années 80, et vous aurez le tableau. Pour laisser travailler votre imagination avant de visionner la vidéo, écoutez la chronique ci-dessous !

Cliclip

Léonie