La pilule, une invention qui tue

31 décembre 2012

pilule

La pilule, une invention qui n’aurait pas grand chose à voir avec la liberté sexuelle des femmes de ce monde.

En réalité, les travaux de recherches sur la contraception ne sont pas lancés dans le but de rendre service aux femmes. On est dans l’entre-deux-guerres, dans les années 1920,  et à cette période ce n’est pas l’idée de rendre service aux femmes qui nous obsède.

 

Les recherches sur la contraception débutent lorsqu’on commence à s’intéresser aux utilisations cliniques et commerciales de nos bonnes vieilles hormones.

 

On découvre qu’avec nombre d’entre elles, on peut soigner des maladies comme le diabète, les troubles de la thyroïde ou la polyarthrite. Et, au départ, si on s’intéresse aux hormones sexuelles, c’est surtout dans le but de traiter des problèmes d’infertilité plutôt que de contraception. Sauf dans certains milieux eugénistes où on cherche à promouvoir la stérilisation de personnes jugées inadaptées.

En 1921,  le professeur Ludwig Haberlandt réalise la première expérience de contraception hormonale temporaire mais devant l’hostilité générale de l’opinion publique, il se suicide et ses travaux tombent dans l’oubli. En 1939, le professeur de Chimie organique américain Russel Marker reprend le flambeau. Il est le premier à réussir la fabrication de progestérone, l’hormone qui empêche la gestation. Il dépose même un brevet, mais personne n’a l’idée de l’utiliser à des fins contraceptives. Une deuxième Guerre mondiale plus tard, la forte natalité dans les pays pauvres inspire ça et là quelques réflexions au sujet du contrôle des naissances.

La science va venir mettre son grain de progestérone.

En 1951, après avoir taillé le bout de gras avec une infirmière du nom de Margaret Sanger le Dr Pincus, un spécialiste international des hormones a l’idée d’utiliser la progestérone comme contraceptif. Après quelques tests sur les animaux, il fabrique la première pilule contraceptive. On est en 1952. Quelques essais plus tard, le brave Dr Pincus présente sa pilule contraceptive à un congrès de médecins. Devant le peu d’enthousiasme, notre docteur déménage à Porto Rico, où la contraception n’est pas illégale. C’est là qu’il parachève son oeuvre. L’autorisation de mise en marché de la pilule contraceptive est délivrée le 23 juin 1960 et, très vite, c’est un succès commercial dans le monde entier. Aujourd’hui, on estime que 60% des femmes âgées entre 20 et 40 ans utilisent cette forme de contraception.

Petit cours de rattrapage pour comprendre ce qui se cache dans votre semainier.