La gastronomie en musique et avec des bénévoles

22 septembre 2014

« Performance sonore Live pour 5 plats et leurs vins ». C’était le nom un peu pompeux d’un souper un peu spécial samedi dernier. Sous le ciel gris de Neuchâtel, dans le cloître de la Collégiale, on ne trouvait pas de moines, mais des bougies, des chaises dans le jardin, et une table de dizaines de mètres, avec des décorations très jolies et de la musique dans tous les coins. L’événement a été mis sur pied par Slow Food Neuchâtel-Jura et le collectif « potes and rollmops » aux fourneaux.

58 personnes se sont inscrites à cette soirée. Cinq plats, avec leurs vins et aussi des ambiances sonores, concoctées par Size pour accompagner chaque saveur. Et la particularité de l’événement, c’est qu’en cuisine comme au service, il n’y avait que des bénévoles. Et donc, deux fois plus de stress. Au lieu de s’intéresser au repas, GRRIF a préféré suivre la vaisselle et les odeurs.

Stress en coulisse, part 1

Une ambiance religieuse pour un repas en cinq plats et autant de musique. Size, c’est un compositeur du Locle. Il a goûté tous les plats et composé des sonorités électroniques pour relever les saveurs. Size était peinard avant le début de la soirée, contrairement aux bénévoles, stressés malgré les verres.

Stress en coulisse, part 2

18h30 samedi dernier, les premiers invités arrivent. Des invités qui ont payé 120 francs pour l’expérience.

Stress en coulisse, part 3

Mélanie