L’Islande, réserve de talents

28 novembre 2013

Geyser Stokkur, en Islande
L’Islande : un jaillissement d’artistes prometteurs, dans un bassin de population de 350’000 personnes.

Si on bossait pour National Geographic, on vous aurait proposé une heure spéciale geysers et volcans islandais. Mais comme on est sur GRRIF, c’était une heure spéciale musique d’Islande, avec notamment Asgeir en interview. Asgeir Trausti, de son nom complet, qui nous dit déjà comment faut prononcer ça.

Asgeir
Asgeir, devant un paysage gris, brumeux et humide.

Asgeir est donc notre guide pour cette heure spéciale Islande. Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose ; c’est vrai que c’est encore assez frais. Son titre « Going Home » (voir ci-dessous) est en playlist sur GRRIF depuis quelques semaines. Asgeir était en concert à Zurich la semaine passée… l’occasion de lui demander qui il est.

Mais qui es-tu, Asgeir ?

On n’a pas eu trop de difficulté à trouver de quoi illustrer musicalement cette heure spéciale Islande, vous pouvez le constater ci-dessous. Ça grouille de talents, même si on ne se rend pas toujours compte que les artistes sont islandaisâ… parce que beaucoup ont choisi de chanter en anglais. D’ailleurs, Asgeir n’échappe pas à la tendance. Son premier album, en islandais, est sorti il y a un peu plus d’un anâ… et la version anglaise est annoncée pour janvier. Alors, traduire cet album, est-ce que c’était son idée ?

Pourquoi traduire l’album en anglais ?

En tout cas, ce n’est pas évident de favoriser la version islandaise de l’album, qui n’est pas sortie en Suisse. Mais GRRIF ne connaît pas de limites. Vous trouverez donc au bas de cette page la version islandaise du titre King and Cross : Leyndarmál.

Quand on dit musique et Islande, il y a un nom qui ressort tout de suite: Björk. Une star mondiale. Alors on a profité de notre rencontre avec Asgeir pour lui demander si dans son pays, Björk est vraiment le monument national qu’on imagine qu’elle est.

A propos de Björk…

L’Islande sur GRRIF, c’est aussi Samaris, une découverte fraîchement débarquée sur nos ondes avec le titre Goda tungl… Asgeir nous en a touché quelques mots.

A propos de Samaris…

Relevons encore que la population de l’Islande, c’est l’équivalent de la population de l’Arc jurassien, d’Yverdon au Jura, en passant par le canton de Neuchâtel et le Jura bernois : 350’000 personnes… et, proportionnellement, un nombre incroyable de talents !

Faut peut-être préciser aussi que l’Islande est, au sein de l’OCDE, le champion absolu de la consommation des antidépresseurs. (A l’occasion de la météo, on a découvert que le soleil serait levé, aujourd’hui en Islande, entre 10h37 et 15h53.) Donc si le choix de vie, là-bas, c’est faire de la musique ou être au fond du bac, ça explique des choses. Asgeir en tout cas, il avait pas l’air d’aller trop mal. Mais effectivement, comme le disait Régis, « la musique d’Islande, c’est pas du Magic System. » Et heureusement !

Ci-dessous, les morceaux diffusés ce matin entre 8h et 9h, ainsi que deux bonus.

Et comme on dit en Islande, góður dagur !

Léonie & Fabrice