L’alterrmondialisme, un jourr, te sauverra

17 juillet 2012

Aujourd’hui, dans «Comme si je savais pas», on s’intéresse aux gens qui se plaignent tout le temps. On se penche sur le berceau des altermondialistes. On entend déjà les premiers hurlements.

Il était une fois l’alterrmondialismeâ…

Forrum mondialiste

Un petit discourrs trrouvé par terre

Mes bien chers frères et sœurs mondialistes,

Le monde va mal mais ce n’est pas notre faute ! C’est la faute des altermondialistes !

Ils n’arrêtent pas de se plaindre tout le temps pour un oui pour un non. J’aimerais leur rappeler que c’est eux les méchants.

Economiquement, ils sont pour le protectionnisme mais c’est une connerie. Au contraire, il devraient pour le libre-échange. C’est bien d’échanger et de faire du troc, non? Un peu comme le communisme, et le communisme c’est contre le capitalisme, non ? Et les pays pauvres ne souffrent pas de l’exploitation des pays riches, mais ils souffriraient si les barrières venaient à être fermées à l’exportation.

Et vas-y que je te sauve les animaux, les baleines les saumons et les thons rouges ! Ouais mais il faut savoir qu’on tue chaque année  une quantité précise de bêtes et, si je ne les mange pas, qui va les manger, hein ? C’est du gaspillage !

Et si on ne tue pas les baleines, les altermondialistes ne pourront plus se maquiller en noir car c’est avec de la graisse de baleine qu’on fait des cosmétiques.

Pour résumer, les altermondialistes ont plein d’idées mais aucune solution alors qu’ils arrêtent de nous les briser ! Qu’ils aillent vivre dans la forêt pour caresser les lièvres et bouffer des radis !

Et, s’ils ont peur que leurs enfants aient un mauvais avenir ? Eh bien, qu’ils n’en fassent pas. De toute façon  ils ne s’en occupent pas, ils préfèrent le plus souvent prendre des drogues. Oui, les altermondialistes sont des drogués !

Alors s’il vous plaît, mes bien chers frères et mes bien chers sœur, continuez de consommer ! Faites-nous confiance et, de toute façon, si on fait une connerie, on ne sera plus là pour voir les conséquences !

Merci !

…et deux indignés en Espagne