Jeunes chômeurs algériens, devenez policiers. Merci.

12 juin 2013


Ben alors, ils ont l’air heureux.

En soit, le métier de policier ne pose aucun problème (à certains). Mais quand ces mêmes policiers vous matraquent et qu’on vous invite à devenir leur collègue, ça pousse à une seconde de réflexion. Ou de rire.

Le matraqueur matraqué.

Mélanie