GRRIF aime les grraffs

16 août 2012


Banksy et l’optimisme

Des tags de mammouths aux graffs du métro de NY

Taki 183/Keith Harring, même combat: jouer avec les interdits

Banksy, célèbre et anonyme

Sa particularité: malgré son succès, personne ne sait qui c’est. Du coup, ça part dans tous les sens. Il serait originaire des environs de Bristol au Royaume-Uni, serait né en 74 et s’appellerait Robert Banks ou alors Robin Gunningham.

Mais que sait-on vraiment de ce type ?

On sait qu’il a fait partie d’une bande graffeurs, le Bristol’s DryBreadZ Crew. Et c’est justement à Bristol, berceau du mouvement trip-hop, que Banksy a fait ses marques. La ville est marquée par son empreinte, mais moins puisque des Cristina Aguilera et des Kate Moss ont racheté ses premières œuvres.

Sa technique, c’est celle du pochoir

On prend une feuille de carton ou du métal découpé, un ptit coup de spray ou de pinceau et hop, le même motif est reproduit à l’infini et envahi la ville.

Une technique qui sert surtout ses messages

Ses sujets sont la politique, l’humour et la poésie. C’est que Banksy est un anarchiste. Ses images humoristiques sont antimilitaristes, anticapitalistes et antisystèmes. Il a également fait des « gros coups ».

Exemples d’oeuvres et de gros coups

– Banksy a réalisé la pochette du disque de Blur, Think Tank.

– Il a fait imprimer des faux billets de 10 livres avec, à la place de la reine d’Angleterre, Lady Diana.

– Lors d’une de ses expositions, il détourne les tableaux de Monet ou de van Gogh et libère 200 rats.

– En 2011, son documentaire « Faites le mur ! », avait été nominé pour l’Oscar du meilleur film documentaire.

« Santa’s Ghetto », un projet emblématique

Aidé par d’autres artistes, il a réalisé des peintures sur le mur de Bethléem afin de redonner espoir aux habitants palestiniens. L’image est celle de la fameuse petite Vietnamienne nue et brûlée au napalm. Et sur ce graff, elle tient deux symboles par la main : Mickey Mouse et Ronald McDonald.

Banksy, l’incarnation même du graffiti 

Il conteste tout, se propage dans l’espace public, mais reste mystérieux. Même si une de ses créations s’est vendue à plus d’un million d’euros. Banksy, c’est le super-héros du graffiti.