Forward : America ép. 06 // Gueule de bois à New York

15 novembre 2016

Bureau de vote américain
Les bureaux de vote ont livré leur verdict, et il ne plaît pas aux New-Yorkais. ©Olof Grind

L’Amérique sera bientôt dans le rétroviseur pour le collectif Moritz Pialat. Les trois réalisateurs ont promené leurs caméras durant six semaines dans le décor de la campagne présidentielle, de la Louisiane à New York. Avec l’élection de Donald Trump la semaine passée, le tournage de leur film arrive à son terme. L’occasion pour nous de les entendre une dernière fois avant leur retour, et d’abord sur la manière dont chacun a vécu cette nuit électorale.

Supporter démocrate avant le verdict de l'élection
La directrice du « field office Hillary Clinton » à Harlem, le matin du mardi 8 novembre. ©Olof Grind

« Une fête foraine un peu triste »

La nuit électorale de Fisnik

« Un événement marquant »

La nuit électorale de Frédéric

« Clinton n’est jamais venue »

La nuit électorale de Pierre-Olivier (au QG des démocrates à New York)

Beaucoup de partisans de Donald Trump s’étaient réunis pour célébrer la victoire près de la Trump Tower. Pierre-Olivier et le photographe suédois qui accompagne les réalisateurs, Olof Grind, se sont rendus auprès d’eux. Certains supporters présents étaient très calmes et simplement heureux, tandis que d’autres avaient le triomphe plus agressif ; un journaliste allemand a notamment été prié de retourner dans son pays, lui le « gaucho européen ».

Supporters de Trump célébrant l'élection du républicain
Sympathisants de Trump le soir de l’élection près de la Trump Tower. ©Olof Grind

Dans le camp démocrate, qui était sûr de l’emporter, le choc était massif. Au lendemain du dénouement, Frédéric a rencontré un graphiste qui a résumé les sentiments mélangés que certains ressentent désormais.

« Reconstruire quelque chose de sain »

Pour les trois jeunes réalisateurs, qui se sont immergés ces dernières semaines dans les États les plus conservateurs de l’Amérique, le résultat de l’élection n’est pas si surprenant. Ils trouvent en revanche stupéfiant de voir à quel point une autre Amérique, celle de l’establishment démocrate, n’avait pas vu venir cette claque.

Manifestation anti-Trump à New York le lendemain de l'élection
Les anti-Trump se mobilisent sur Union Square dès le lendemain de l’élection. ©Olof Grind

Avant de reprendre l’avion, les deux Suisses et le Français se sont encore rendus en Pennsylvanie, au cœur de la « Rust Belt », la « ceinture de rouille ». C’est cette zone du nord-est des USA que les industries lourdes, et notamment celle des métaux, ont fini par quitter – parce que si l’herbe n’est pas plus verte dans le pré du voisin, la main d’œuvre y est quand même nettement moins chère ; cette zone qui a pesé très lourd dans la défaite démocrate. Récit de cet ultime épisode par Pierre-Olivier et Fisnik.

« De la rouille, une sorte de pourriture visuelle, et l’espoir en Trump »

Manifestant anti-Trump avec une pancarte
Le lendemain de l’élection, un manifestant anti-Trump dit sa honte près de la Trump Tower. ©Olof Grind

Enfin, cette élection terminée, reste la question de l’impact que ce dénouement aura sur le film Forward : America. A chaud, Frédéric et Fisnik avaient des sentiments contrastés.

La victoire de Trump, un voile puissant sur tout le film

Ainsi se termine la tournée américaine du collectif Moritz Pialat, relayée sur GRRIF. Retrouvez le carnet de bord intégral via les liens ci-dessous, en attendant la visite prochaine des réalisateurs dans nos studios !

Léonie