Electrric Guest en interrview

26 septembre 2012

Electric Guest
Le batteur Matthew Compton (la tête en bas) et le chanteur Asa Taccone (la tête en bas, avec une chemise jaune).

La fin du GRRand DébaRRquement était spécialement dédiée aux amateurs du groupe californien Electric Guest ce matin… Avec une fan de la première heureâ…

RRecontextualisation (j’aime ce mot) :

Electric Guest en concert, c’est court et intense. Court, parce qu’on l’a dit,  un répertoire de 10 chansons est vite épuisé. Disons que pour boire 3 bières pendant un concert d’Electric Guest, il faut avoir très soif. Et puis intense du fait de l’enchaînement de tubes en puissance et des danses presque possédées du chanteur Asa Tacconeâ… Pour illustrer: le t-shirt saumon qu’il porte en arrivant sur scène devient vite orange…

Mais le fait que ça ne dure qu’une petite heure, en comptant le rappel, ça nous assure au moins de ne pas nous ennuyer.

Electric Guest, Mondo
Mondo, le premier album d’Electric Guest.

Et après le concert, les membres du groupe se baladent comme ça, dans le public, pour signer des autographes et causer avec les gens. Hyper sympas, hyper accessibles, du genre à proposer spontanément d’aller un peu à l’écart pour qu’il y ait moins de bruit autour pour l’interview. Nous voici donc dans une cage d’escaliers, avec Asa Taccone, le chanteur d’Electric Guest.

Asa Taccone en interrview :

Et juste pourr le plaisirrrrrr :

Groupie j’ai été, groupie je resterai (et tant pis pour mon anglais foireux), pour autant que les prochains albums d’Electric Guest soient du même moule que Mondo…

 

Léonie