Einstein, un petit malin qui a fait une erreur fatale

31 décembre 2013


Albert Einstein a signé une lettre. Grave erreur.

Sur son lit de mort, Albert Einstein dira à un ami : « J’ai fait une grande erreur dans ma vie, quand j’ai signé cette lettre. »

Une lettre radioactive

Cette fameuse lettre date de 1939, début de la Seconde Guerre mondiale. Trois physiciens nucléaires l’écrivent au président américain Roosevelt. Ils lui expliquent que l’Allemagne nazie est capable de développer une bombe nucléaire et que les Etats-Unis doivent faire pareil. Albert Einstein va la signer.

Il est persuadé que les Etats-Unis, avec une bombe nucléaire, sont les seuls à pouvoir arrêter Hitler. La solution la moins pire, selon Einstein. Oui, mais non.

Le projet Manhattan est lancé par les Etats-Unis en 1942. Avec, à son apogée, le largage de Little Boy et Fat Man, doux noms des deux bombes balancées sur les villes d’Hiroshima et de Nagasaki.

A la fin de la Guerre mondiale, place à la Guerre froide et à la course à l’armement. La Russie et les States jouent à « qui pisse le plus loin ». Les Américains peuvent dire merci à Einstein.

Oups…

Et si Einstein n’avait pas existé et qu’il n’avait pas signé la lettre?

Ben on serait pas plus avancé

La pire conséquence de la lettre d’Einstein: les bombes sur Hiroshima et Nagasaki. Mais elles auraient pu être bien plus destructrices, comme la bombe Tsar.

Cadeau! La bombe Tsar.

La Bombe Tsar, la plus puissante de l’histoire

MKO & RME