Carnaval, une tradition pas très chrétienne

14 août 2014


Le Böögg, bonhomme hiver de Zürich.

« Comme si je savais pas » rachète une mémoire à la population. Cet été, on ne parle que des traditions, de rituels et des coutumes.

Aujourd’hui, on parle de carnaval, cette fête religieuse qui n’est plus si chrétienne.

Carnaval, des Païens aux Chrétiens.

Le bonhomme hiver, ce menteur.

Le bonhomme hiver est surtout répandu dans les pays où l’hiver dure longtemps, comme en Suisse. Traditionnellement, le principe, c’est de mettre le feu à un bonhomme en papier ou en carton et qui représente l’hiver.

L’un des plus célèbres, c’est celui de Zürich, le Böögg. En plus, celui-là ne fait même pas partie d’un carnaval, mais de Sechseläuten, une fête traditionnelle zürichoise du mois d’avril qui annonce la fin de l’hiver.

La croyance populaire veut que si le bonhomme brûle vite, alors l’été sera radieux. Cette année, il a brûlé en 7 minutes et 23 secondes, ce qui est rapide. Le bonhomme hiver zürichois nous a donc menti.

Les confettis, youpie.

Marie-Luce et Mélanie