C’tu qu’dérobe ïn ûe dérobe ïn bûe (dis-le en patois)

20 juillet 2015

Le glossaire du patois des Franches-Montagnes, écrit par Marie-Louise
Le glossaire du patois des Franches-Montagnes, écrit par la grand-maman de GRRIF, Marie-Louise.

Exemple d’une forme de patois jurassien.

Archives RFJ

« C’tu qu’dérobe ïn ûe dérobe ïn bûe. » En patois des Franches-Montagnes, ça signifie: « qui vole un oeuf vole un boeuf. »

Le patois, selon la définition du Larousse, c’est un système linguistique essentiellement oral, utilisé sur une aire réduite et dans une communauté déterminée, généralement rurale

Pour nous expliquer le patois de l’époque, on a frappé à la porte de la grand-maman qui nous parlait d’habitude dans notre chronique « Les Neiges d’Antan » sur GRRIF. Parce que Marie-Louise, 90 ans, qui vit aux Franches-Montagnes, est une figure du patois dans le Jura. On lui a demandé de nous parler des différences entre le français d’aujourd’hui et celui de l’époque, et notamment du patois.

Quelles différences entre le français d’aujourd’hui et d’autrefois?

Marie-Louise, 90 ans, experte du patois franc-montagnard.

Quand du patois de l’époque fait dire des gros mots à Marie-Louise.

Marie-Louise, 90 ans, experte du patois franc-montagnard.

Mélanie