C’est beau et ça s’entend : sacs de pierre

6 février 2014

Que celui qui n’a jamais pêché des galets dans sa rivière, lui jette la première pierre.

Hirotoshi Itoh transforme de bêtes cailloux ronds en sacoches pleines à craquées.

Depuis 20ans, ce sculpteur japonais ramasse des pierres au fond de la rivière près de chez lui, il les creuse et ajoute une fermeture éclair sur l’ouverture. Ou des lacets. Du coup, la rocaille semble avoir perdu toute sa solidité et se transforme en grosse bourse molle.

Ensuite, notre artiste rempli la cavité avec tout un tas d’objets insolites : des coquillages, des roues d’horlogerie, de la fourrureâ… De quoi renforcer encore l’effet de sac à malices rocailleux. Après, il s’autorise aussi des sculptures plus surréalistes, plus glauques même. Avec, à l’intérieur des galets, des dentiers ou des yeux de verreâ… Ce n’est pas qu’un petit rigolo subtile monsieur Hirotoshi, c’est aussi une âme en peine torturée.

Quoi qu’il en soit, l’effet est une tuerie. Les sculptures de pierre d’Hirotoschi Itoh, c’est beau même si rien de nouveau n’a été publié depuis 2010. De toute façon, les galets au fond des rivières, ça dure longtemps alors on se calme.

Stève