C’est beau et ça s’entend : Que bellissimo

24 octobre 2013

BrunoBruno

Les élans de générosité d’un bricoleur jovial, c’est beau en-dehors, et c’est beau en-dedans.

Dans une forêt de Battaglia au nord-est de l’Italie, un vieil artisan malicieux a construit un parc d’attractions de ses propres mains.
Il s’appelle Bruno.

Depuis 1969, au milieu des arbres, ce Peter Pan forgeron aux yeux bleus érige des grandes roues, des tourniquets et des montagnes-russes en métal de récupération. Au départ, il voulait juste créer un petit restaurant qui ne se la raconte pas et puis, comme les clients n’en finissaient pas d’abonder, il s’est mis à monter autour une fête foraine pièce par pièce, agrandissant au passage son établissement.

Aujourd’hui, on s’émerveille donc devant Ai Pioppi, ces dizaines de créations à engrenages et balanciers gigantesques. Mais aussi devant le bonhomme : heureux, simple, généreux. Les documentalistes de Fabrica en ont fait un reportage (cf. ci-dessous), on se devait de vous en parler aussi. Parce que quand vous voyez Bruno le fou-gentil faire des grimaces de bonheur devant sa machinerie en tôle soudée, ça vous permet d’oublier tous les bobos qui pourrissent nos salles d’exposition avec leurs grands airs faussement érudits.
 
L’art ne s’apprend pas, il se partage.
Bruno, lui, il vous en fait même un bouquet  avec des arbres.
 
Stève