C’est beau et ça s’entend : mathématiquement

14 novembre 2013

the beauty of mathematics - Parachutes

Equation esthétique à trois inconnues

Les mathématiques peuvent aussi exciter notre hémisphère droit. Deux français s’intéressent à leur dimension artistique au travers d’une vidéo en trois dimensions.

Le théorème des cordes, les équations à quatre inconnues ou le nombre pi ont tous une esthétique. Ces chiffres bien rangés, selon des règles rigides, ont tous une beauté insoupçonnée que se chargent de dégager Yann Pineill et Nicolas Lefaucheux.

Ces deux « motiondesigners »  de l’agence Parachutes à Paris sont partis du principe que les émotions que nous procure une œuvre, ne sont qu’un ensemble de réactions chimiques de notre cerveau et donc, de théorèmes complexes qui se bousculent. De là, pourquoi ne pas prendre le problème par l’autre bout et imaginer une œuvre à partir d’équations et de formules physiques établies.

De cette puissante réflexion est né THE BEAUTY OF MATHEMATICS, la beauté des mathématiques. Une vidéo qui vous montre une série d’actions anodines – comme allumer une lampe où mettre un sucre dans son café – et leur expression artistique.

L’écran est divisé en trois cases côte à côte. Dans la première vous avez l’équation écrite noir sur blanc. Dans le second, un graphique animé de cette même équation mise en pratique. Et dans la dernière case, l’action à proprement parlé dans toute sa réalité. Trois fois la même histoire mais racontée avec des mots et des images différentes.

THE BEAUTY OF MATHEMATICS, de Yann Pineill et Nicolas Lefaucheux, Une façon de dire qu’aussi règlementée soit-elle, la nature fait bien les choses.

Stève