C’est beau et ça s’entend : Lithe Clock

19 décembre 2012

Lithe Clock by studio VeLithe Clock by studio Ve

Un peu de souplesse dans nos horaires rigoureux !

Le roseau plie mais ne se rompt pas. C’est pareil pour la nouvelle production du studio Ve à Jérusalem. Les deux designers israéliens publient un projet d’horloge murale flexible: Lithe Clock.

Imaginé un galet de plâtre accroché à votre parois sur lequel tournent deux brins de roseau, composés de cordes de piano récupérées. Cordes qui sont à peine raccourcies pour que nos aiguilles dansent au fil des heures. La démesure de ces aiguilles fait qu’elles subissent doucement la gravité en fonction de leur position dans le temps et c’est tout en courbes mouvantes que les trotteuses vous indiquent la progression des heures et des minutes.

Au pays de l’horlogerie on va quand même reprocher à nos artistes d’utiliser un système de montre de pacotille. Le cœur de leur pendule est un vulgaire système de plastique vu et revu chez IKEA.Aïeâ…

Mais nos yeux ne peuvent s’empêcher de se délecter de ce temps qui passe avec souplesse. Encore traumatisé par nos trains qui tardent, ça nous aide à relativiser.

Lithe Clock par le studio Ve. Qui va piano va sano, qui va sano va lontano. On sait pas comment ça se dit en hébreux mais apparemment, ils ont compris.

Stève