C’est beau et ça s’entend : Event of a Thread

22 janvier 2013

Event of a Thread - Ann Hamilton

Mon cœur balance pour la dernière installation d’Ann Hamilton.

Le Wade Thompson Drill Hall, un énorme hangar néoclassique au cœur du Park Avenue Armory de New-York, c’est changé en immense champ de balançoires suspendues.

Ann Hamilton, artiste de la démesure, a tapissé son plafond voûté avec un filet de câbles, auquel elle a pendu des balançoires biplaces en vieux bois vernis, toutes connectées les unes aux autres par le réseau de fils d’acier et de chaînes.

Au centre du hall, relié lui aussi aux balançoires, un gigantesque rideau. Une voile blanche qui remue ses plis sous les mouvements de va-et-vient des enfants sur les bascules.
Le rideau danse avec des mouvements amples à quelques mètres du parquet vermoulu sur lequel se couchent d’autres passants en quête de méditation.

Ça craque, ça danse, ça vole, ça se balance et le public  se détend au cœur de ce mobile interactif.

Enfin, pour aider à la réflexion, un écrivain retranscrit ses impressions en directe sur une table dans un coin de la salle, des pigeons observent l’ensemble de leurs cages en bois et deux acteurs lisent solennellement un texte ancien,  directement transmit sur des postes radio disséminés un peu partout dans le hall.
 
The Event of Thread, installation mouvantes de Ann Hamilton, dans le vénérable Wade Thompson Drill Hall de New-York. Un terrain de jeu féérique et hors du temps.
 
Stève